tapon

TAPON

(ta-pon) s. m.
Étoffe, linge, etc. qu'on bouchonne et qu'on met en tas. Cette robe est toute en tapon.
Terme de marine. Morceau de toile qui sert à boucher un trou dans une voile. Bouchon du nable d'une embarcation.
Gros tambour en usage dans les Indes.
Bouvreuil.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le derriere de mes chenelles sera fermé, au bout, d'un tapon, qui aura un nombre infiny de petits trous, et par tel moyen le canal distillera l'eau, comme une amiable rosée [PALISSY, 80]

ÉTYMOLOGIE

  • Taper 2.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    TAPON.
    Ajoutez :
  • Il se dit aussi de paquets de papiers.
    Je vous annonce que les Mémoires de Saint-Simon paraissent, mais très mutilés, si j'en juge parce que j'ai vu en trois gros tapons verts [, Lettre de Mme de Créquy, dans STE-BEUVE, Causeries du lundi, t. XV (les Mémoires de Saint-Simon)]

TAPON2

(ta-pon) s. m.
Nom, en Turquie, du droit sur la transmission des propriétés domaniales.
Garanties de l'emprunt ottoman de 1873 : produit du tapon [, Journ. offic. 1er oct. 1873, p. 6151, 2e col]

tapon

TAPON. n. m. Étoffe, linge, etc., chiffonné et mis en bouchon. Remettez dans ses plis cette étoffe qui est toute en tapon. Elle a mis sa robe en tapon. Il est familier.