taré, ée

TARÉ, ÉE1

(ta-ré, rée) part. passé de tarer
Qui est affecté de tare. Marchandise tarée Fruits tarés. Cheval taré, cheval qui présente des défectuosités résultant d'un accident ou d'une opération ; exemples : cicatrices au genou, suite de la cautérisation de la peau par le fer rouge. Fig. Un homme taré, homme décrié pour de mauvaises actions.
Le fils est taré ; je puis le dire ; cela est de notoriété publique [MIRABEAU, Lett. orig. t. I, p. 328]
On attribue à Mirabeau le premier emploi de taré au sens figuré.

TARÉ, ÉE2

(ta-ré, rée) adj.
Terme de blason. Se dit de la position du heaume ou du timbre d'un écu. Taré de front. Taré de côté ou de profil.