targe

TARGE

(tar-j') s. f.
Espèce de bouclier.
Le mot de targe, dans les anciens écrivains, semble appliqué indifféremment à tous les boucliers ; dans le XVe siècle, il paraît désigner plus spécialement celui que portaient les hommes d'armes et les archers ; la targe variait de forme suivant les pays ; la targe allemande était généralement carrée, à surface concave, portant quelquefois à l'un de ses angles une échancrure pour passer la lance [M. O. PENGUILLY, L'HARIDON, Catal. du Musée d'artill.]
Monnaie des ducs de Bretagne, qui portait au revers l'image d'un bouclier.
Terme d'horticulture. Dans les compartiments d'un parterre, ornement qui a la forme d'un croissant arrondi par ses extrémités.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Lor targes roées [ornées de ronds] [, Ch. de Rol. CCLX]
  • XIIIe s.
    Et avint un jour que li rois Richars aloit remirant le castiel une targe devant lui [, Chr. de Rains, p. 79]
    Il avoit bien trois cens nageurs en sa galie, et à chascun de ses nageurs avoit une targe de ses armes [JOINV., 215]
  • XVe s.
    La targe au col, le glaive au poing [FROISS., I, I, 99]
  • XVIe s.
    Ses hommes d'armes à pied, couverts de grands targes d'airain doré [RAB., Sciomachie.]
    Leurs targues à la mode du pays [D'AUB., Hist. II, 321]
    Il n'a escu ni targe [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. tarja, targua ; anc. cat. darga ; espagn. tarja, adarga ; portug. adarga ; du germanique : anglo-sax. targe ; anc. scandin. targa ; anc. h. allem. zarga. La forme adarga s'explique par l'arabe al daragah, bouclier de cuir.

targe

TARGE. n. f. Sorte de bouclier, qui servait autrefois à protéger les assiégeants.

targe

Targe, f. penac. Est une espece de bouclier presque quarré et plissé par travers en la forme de la lettre S, dont les Espagnols usent encore és lieux frontiers de l'Afrique à la façon des Afriquains, qu'ils nomment Adarga, et le Languedoc Targue, Si fait le François, disant aussi Targue, quoy qu'il en ait presque aboli l'usage, Cetra, Pelta, Parma.

Une petite targe et bouclier dequoy usoyent les Espagnols et ceux d'Afrique, Cetra, huius cetrae.

Qui est garni de tel bouclier, Cetratus.

targe


TARGE, TARGETTE, s. f. [2ee muet au 1er, è moy. au 2d.] Le 1er est le nom d'une sorte de bouclier, dont on se servait aûtrefois. — Le 2d se dit d'une petite plaque de fer, avec un petit verrou, qu'on met aux portes et aux fenêtres pour les fermer.