tartare

tartare

adj. [ déformation de Tatar, n.pr. ]
Sauce tartare,
mayonnaise fortement relevée.
Steak tartare,
viande hachée que l'on mange crue et diversement assaisonnée.
n.m.
Préparation de viande ou de poisson hachés et servis crus avec un assaisonnement : Un tartare de thon.

tartare

(taʀtaʀ)
adjectif cuisine
1. sauce aux câpres manger du rosbif avec de la sauce tartare
2. viande de bœuf hachée servie crue et assaisonnée manger un steak tartare

tartare


nom masculin
cuisine préparation servie crue et assaisonnée un tartare de saumon

TARTARE1

(tar-ta-r') s. m.
Terme de mythologie. Nom que les poëtes donnent au lieu où les coupables sont tourmentés dans les enfers (avec un T majuscule).
C'était une opinion établie dès le troisième siècle, que Jésus était descendu dans l'Adès, dans le Tartare, mots que nous traduisons par celui d'Enfer [VOLT., Dict. phil. Symbole.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. Tartarus.

TARTARE2

(tar-ta-r') s. m.
Nom d'un peuple originaire du Turkestan ; on a donné vaguement ce nom à tous les peuples de l'Asie moyenne, depuis la mer Caspienne jusqu'aux côtes orientales.
S'ils arrivent, ces Tartares, ou nous les ferons rentrer dans le Tartare d'où ils sont sortis, ou bien ils nous enverront nous-mêmes jouir, dans le ciel, du bonheur promis aux élus : le jeu de mots qu'on prête ici à saint Louis, se retrouve dans presque tous les écrits de cette époque ; et c'est peut-être là, pour le dire en passant, la véritable cause de l'altération que les Occidentaux ont apportée au nom des Tatars [ABEL-RÉMUSAT, Instit. Mém. inscr. et belles-lettres t. VI, p. 408]
Se dit des courriers employés par la Porte ottomane et les ambassadeurs européens à Constantinople (avec un t minuscule).
L'Athénien tremblant, Debout, la main au cœur et la tête courbée, Adorait le coursier du tartare insolent [P. LEBRUN, Voy. de Grèce, III]
Tartares s'est dit des valets militaires de la maison du roi, parce qu'ils pillaient pendant que leurs maîtres se battaient [VOLT., Dict. hist. Tartare]
Son tartare vint me dire qu'il m'attendait à onze heures [DIDER., Lett. à Mlle Voland, 18 oct. 1769]
Fig.
Il faut que les chirurgiens soient les égaux ou les tartares des médecins [DIDER., Lett.]
Chez les tailleurs, l'apprenti.
Terme de cuisine. à la tartare, se dit en parlant d'une manière d'accommoder le poisson et la viande, qui consiste à les servir panés et grillés, avec une sauce froide à la moutarde que l'on nomme aussi sauce à la tartare ou sauce tartare.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    D'autre part viennent li Tartaire, Que l'en fera mes à tart taire, Qu'on n'avoit cure d'aler querre [RUTEB., 101]
    Joinville dit Tartarins.

tartare

TARTARE. s. m. Nom que les poëtes donnent au lieu où les coupables sont tourmentés dans les enfers. Il fut précipité dans le Tartare.

tartare

TARTARE. s. m. Nom qu'on donnait aux valets qui servaient les troupes à cheval de la maison du roi en campagne.

tartâre


TARTâRE, s. m. 1°. Nom que les Païens donaient au lieu où les coupables sont tourmentés dans les enfers. = 2°. Habitant de la Tartarie. = 3°. Nom doné aux valets qui servent les Troupes de la Maison du Roi en campagne.

Traductions

tartare

Tartarus

tartare

tatarský

tartare

Tatar

tartare

tartar

tartare

[taʀtaʀ] adj (CUISINE) [steak, sauce] → tartare