tel

tel, telle

adj. [ lat. talis ]
1. (Précédé de l'art. indéf.) De cette sorte ; du même genre : Elle a dû beaucoup réfléchir avant de prendre une telle décision. Il ne finira jamais ce travail, avec de tels collaborateurs
2. (Suivi d'un nom) Semblable à : Elle a filé tel l'éclair. Il s'occupe de nous telle une mère.
3. (Le plus souvent en tête de proposition, en fonction d'attribut) Reprend ce qui précède ou annonce ce qui suit : Telle est ma décision. Tel fut son commentaire.
4. (Devant un nom sans déterminant) Désigne une chose, une personne sans la définir précisément : Tel disque est en rupture de stock, tel autre épuisé. Telle employée est malade, telle autre est en vacances
une certaine
5. Marque l'intensité : Un tel désordre est insupportable !
un si grand désordre
6. (En corrélation avec que) Introduit une comparaison : « Tel qu'en lui-même enfin l'éternité le change » [le Tombeau d'Edgar Poe, Mallarmé] ; indique la conséquence : Elle a eu une peur telle qu'elle n'y retournera plus.
Comme tel ou en tant que tel,
à ce titre ; en cette qualité : Des personnalités considérées comme des invités d'honneur et traitées comme tels.
Rien de tel que,
rien de plus efficace que : Rien de tel qu'un bon café pour bien commencer une journée.
Tel que,
indique une comparaison ; comme : Des chocolats tels que je les aime ; introduit une énumération : Des œuvres telles que celles de Picasso, de Braque.
Tel quel,
sans changement : J'ai acheté cette maison telle quelle.
Tel..., tel...,
exprime la similitude : Telle mère, telle fille.
pron. indéf.
Litt. Quelqu'un ; celui : Tel est pris qui croyait prendre.
Un tel, Une telle,
remplace un nom propre d'une façon vague : J'ai revu Un tel.
TELThèses En Ligne

tel

TEL, TELLE. adj. Qui est pareil, semblable, qui est du même genre, de la même qualité. Il n'y a pas en ce pays-ci de telles coutumes. Je ne vis jamais rien de tel. Il tint à peu près tel discours. Pour être heureux ou malheureux, il suffit de se croire tel. Un scélérat connu pour tel. Il était son ennemi ou du moins réputé pour tel. De telles raisons ne peuvent suffire. Une telle conduite vous fait honneur.

Il s'emploie aussi au commencement d'une phrase pour se référer à ce qu'on vient de dire. Tel fut le discours qu'il tint. Tel était alors l'état des affaires. Tel est mon avis. Tel fut le résultat.

Il s'emploie suivi de Que pour marquer le rapport, la ressemblance de deux choses que l'on compare ensemble. Il est tel que son père. C'est un homme tel qu'il vous le faut. Cette étoffe est telle que vous la voulez. Je ne suis pas tel que vous pensez. Dans une affaire telle que celle-ci. Les ouvrages destinés au théâtre, tels que les comédies, les drames, les tragédies, etc. Les bêtes féroces, telles que le tigre, le lion, etc.

Un homme tel que lui, Un homme de son mérite, de son rang, etc. Un homme tel que vous méritait bien cette distinction. On le dit aussi par une sorte de mépris. Qu'attendre d'un homme tel que lui?

TEL se construit encore avec Que comme corrélatif et signifie Si grand, si important. Sa mémoire est telle qu'il n'oublie jamais rien. Il est d'une telle laideur, d'une telle difformité qu'on n'a jamais rien vu de semblable. Il y avait une telle multitude de gens qu'on ne pouvait pas se remuer. Il faisait un tel bruit qu'on ne pouvait rien entendre. Il en est affligé à un tel point qu'il en perd la raison. Au commencement d'une phrase, Telle est sa bonté qu'il se fait chérir de tout le monde.

TEL répété s'emploie pour marquer un Rapport, une ressemblance entre deux personnes ou deux choses; il se dit surtout proverbialement. Tel père, tel fils, Le plus souvent le fils tient de son père, se modèle sur lui. Tel maître, tel valet, Ordinairement les valets suivent l'exemple de leur maître. Telle vie, telle fin, D'ordinaire on meurt comme on a vécu.

Il s'emploie en poésie et dans le langage soutenu, au commencement d'une phrase, pour indiquer une comparaison et signifie Ainsi. Tel Hercule filant rompait tous les fuseaux. Quelquefois on répète l'adjectif Tel, lorsqu'on fait l'application de la comparaison. Tel un lion rugissant met en fuite les bergers épouvantés, tel Achille....

TEL se dit en outre des Personnes, des lieux, des choses qu'on ne veut ou qu'on ne peut désigner que d'une manière indéterminée. Il y a telles gens qui s'enorgueillissent des travers dont ils devraient le plus rougir. Tel homme est récompensé, qui méritait d'être puni. Tel homme recherche ce que tel autre méprise. Il est allé s'établir dans telle ville. J'arriverai à telle époque, tel jour, à telle heure. Il me doit telle somme. Ce tableau est de tel peintre. Il m'a dit telle et telle chose. Ils avaient ordre d'accepter telles conditions qu'il plairait à l'ennemi d'imposer.

TEL s'emploie aussi comme pronom pour désigner Quelqu'un d'une façon indéterminée. L'orage tombera sur tel qui n'y pense pas. Tel fait des libéralités, qui ne paie pas ses dettes. Tel croit prendre, qui est pris.

UN TEL s'emploie d'une manière analogue pour désigner une Certaine personne indéterminée. Il est tantôt chez un tel, tantôt chez une telle. Monsieur un tel, madame une telle.

TEL QUEL signifie Tel qu'il est, dans l'état où il se présente, avec son mélange de qualités et de défauts. Je vous rends votre livre tel quel, votre somme d'argent telle quelle. Tel quel, ce livre mérite une récompense. Tel quel, ce candidat peut être reçu.

Il signifie encore Aussi mauvais que bon, et même plus mauvais que bon, de peu de valeur, de peu de considération. Il y avait dans cette chambre un lit tel quel. C'est une maison telle quelle. Des gens tels quels. Il est familier.

DE TELLE SORTE QUE, EN TELLE SORTE QUE, loc. conjonctives. À un tel point que. Il s'est compromis de telle sorte qu'il lui sera bien difficile de se tirer d'embarras. Il a embrouillé l'affaire en telle sorte qu'on a peine à s'y reconnaître.

On dit dans un sens analogue : De telle façon que, de telle manière que.

tel

Tel, Talis, Huiusmodi, Eiusmodi, Istiusmodi.

Je suis tel, Sic sum.

Que ferois tu avec un tel homme? Quid huic homini facias?

Tel quel, etc. Tale scilicet quale, etc.

Je suis tel que cestuy la, Sum quod ille.

Tu es tout tel que tu estois paravant, Nihil ipso te fortuna mutauit, Idem es qui soles.

Tel qu'il faut pour quelque chose, Idoneus.

Nommez en un tel que vous voudrez, Vnum aliquem nominate.

Je t'ay fait tel que tu es, Tu mihi omnia incrementa tua debes, Bu.

Il n'est point tel que je demande, Hic mihi parum ex sententia est, Bud.

Tels que nous sommes, Quicunque in dicendo sumus.

Je seray tel que tu voudras que je soye, Vt voles esse me, ita ero.

Je te bailleray tesmoings tels que tu voudras, Secundum arbitrium tuum testes dabo.

Ce sont fort beaux dons, mais ils n'ont garde d'estre tels que les nostres, Perpulchra dona, haud nostris similia.

Tu n'es pas tel que je t'estimoy estre, Opinio de te multum me fefellit.

Tel quel, Quel qu'il soit, Qualiscunque.

Sa nature est telle, Sic est ingenium.

De telles gens, In talibus viris.

De telle sorte, Istiusmodi.

Il estoit de telle nature, que facilement il supportoit tout le monde, Sic vita erat, facile omnes perferre ac pati.

tel


TEL, TELLE, adj. TELLEMENT, adv. [Tèl, tèle, tèleman: 1reè moy. 2e e muet.] Tel, pareil, semblable. Le troisième dit moins que le second, et le second moins que le 1er. Un objet tel qu'un aûtre ne difère pas de celui-ci. Un objet pareil à un aûtre, ne le cède point à celui ci. Un objet semblable à un autre s'assortit avec celui-ci. Extr. des Synon. Fr. de Mr. l'Abé Roubaud. 1°. Tel se met ordinairement après le verbe; il m'a paru tel: il faut paraître telle, et non pas telle paraître, comme a dit Regnard. = 2°. Quelquefois pourtant, il se met à la tête de la phrâse: "Tel il me paraissait, lorsque, etc. Dans cette dernière construction, quelques Écrivains font marcher le pronom nominatif aprês le verbe. "Tel qu'on l'avoit vu dans tous ses combats... tel fut-il à ce dernier choc (de la mort). Boss. Or. Fun. du Prince de Condé. "Tels se montrèrent-ils aux Portugais. Charlev. Ce n'est pas l'usage le plus comun et le plus autorisé. = 3°. Ainsi placé au comencement de la phrâse, on le répète quelque-fois, sans répéter le verbe. "Telle est l' indocilité de l'esprit humain, telle la force de son penchant à l'indépendance, que la soumission à l'autorité la plus légitime devient pour lui un état de gêne et de contrainte. L'Ab. De Welly. = Tel se met à la tête de la phrâse, sur-tout dans les Sentences: Tel maître, tel valet: telle vie, telle mort. "Tel sème, qui ne recueuille pas:tel fait des libéralités, qui ne paye pas ses dettes. — Dans les deux derniers exemples, il signifie tel homme, telle persone; et les uns l'apèlent pronom: d'aûtres disent qu'il est alors substantif. = 5°. Tel est souvent suivi de la conjonction que: tel est mon malheur, que je suis blâmé de ce que je ne puis éviter. "Mlle du Plessis est toute telle que vous la représentez. Sév. = * Aûtrefois tout avec tel, tenait lieu de l'article. "Leur proposer toutes telles questions qu' ils trouveroient à propôs. Procês de Charles I. "Ils recevront tout tel legs qu'on leur fera par testament. Chron. On dit aujourd'hui, toutes les questions que, etc. tous les legs que, etc. = 6°. On emploie tel dans les comparaisons de trois manières; ou redoublé ou seul, ou suivi de que: "Tel qu'on voit la tête chenûe d'un chêne, etc. Tel croissant toujours en grandeur, il égalera la splendeur, etc. Rouss. "Dans sa carrière féconde, le Soleil sortant des eaux, couvre... tous les célestes flambeaux. Telle, ô Prince magnanime, ta lumineuse clarté, etc. Id. "Cependant la nef vagabonde vogue d'un cours précipité, telle qu' on voit rouler sur l'herbe un char, etc. Ce tour est propre de la poésie et de la prôse poétique. À~ ne consulter que les lois de la Gramaire, il est irrégulier, tel n'y étant régi par rien, mais l'usage l'a sufisamment autorisé. = 7°. Il y a long-tems que Vaugelas a remarqué que plusieurs mettent tels au lieu de quels, et que c'est une faûte. "Dieu est présent en tous lieux, tels qu'ils soient, au lieu de, quels qu'ils soient. D'aûtres, en plus grand nombre, continuent à le dire, au lieu de quelque que. "Il n'est point de système, tel absurde et ridicule qu' on puisse se le figurer, que des Philosophes n'aient imaginé, et qui n'ait trouvé des partisans pour le soutenir. Sauvigny. "Ouvrage qui, tel jugement qu'on porte sur l'ensemble, sera toujours précieux par la beauté des détails. L'Ab. De Fontenai parlant du Paradis perdu de Milton. "Tel nom qu'on puisse doner à la défiance, elle est toujours le vice des âmes basses et des esprits médiocres. Th. d'Éduc. "Tel mérite que puisse avoir Mlle. de... me pensiez-vous capable de recevoir jamais dans ma famille la fille d'un homme déshonoré. Ibid. "Les Empereurs recevoient aussi leurs étrennes, telles médiocres fussent-elles. Mayer. Cette dernière phrâse a cela de particulier, que tel n'est point suivi de que, et que le pronom nominatif est mis aprês le verbe. Dans tous ces exemples, il faut mettre quelque que, au lieu de tel que, etc. = Tel quel est du style familier. "La voilà telle que la mort nous l'a faite. Encore ce reste tel quel a-t'il disparu. Boss. Or. Fun. de Madame. Cette expression ne me parait pas digne du Discours soutenu. = Remarquez qu'il ne faut point d'apostrophe entre qu' et elle, car quelle est là fém. de quel. "Les négociations produisent une paix telle qu'elle. Disc. sur l'Hist. de Fr. C'est une inatention de la part de l'Imprimeur. Il falait, telle quelle.
   Joignez y les pièces nouvelles
   Que l'on faisoit aller, grâce à moi telles quelles.
       MOLIèRE à la nouvelle Salle.
  TELLEMENT, de telle sorte. Il est toujours suivi de que. "Il est tellement préocupé que, etc.. = Il se met quelquefois à la tête de la phrâse, avec raport à la phrâse précédente, et alors il signifie, de sorte que: "Tellement donc que vous ne voulez point consentir à cet arrangement. = Depuis quelque-tems on dit tellement tout seul pour, oui, certainement: "Vous vous mettez donc en colère. — Ah! tellement. st. famil. = Tellement quellement, d'une manière telle quelle, par ci par là. "Il s'acquitte de son devoir tellement quellement.

Synonymes et Contraires

tel

adjectif tel
De cette nature.
Traductions

tel


telle

solcher, derartige, derartiger, derartiges, solche, solches, dermaßen, so, solchsuch, such a, that kind of, such that, thus, as, likezo'n, zulk, dergelijk, dusdanig, zo, zodanig, zoeen, zulkeen, (degene) die, een of ander(e), zo(danig), zulkeכזה, כעין (מ יחס), כָּזֶהtieltanto, tal, tantal, tãoтакой, тому подобныйtale, cotale, qual, quale, comeجِداً, جِدّاً, كَهَذاtak, takovýså, sådan, sådanneτέτοιος, τόσοniin, sellainentakav, takoそのような, そんなに, とても그런, 그렇게, 너무나~한, sliktakiså, sådanเช่นนี้, อย่างมากböyle, böylesinenhư loại đó, thực sự là, vô cùng如此, 这样, 这样的 (tɛl)
adjectif
1. semblable, pareil à Il n'aurait pas dû refuser une telle proposition.
2. si grand, si important Il fait une telle chaleur !
3. comme Il est tel que je l'imaginais.
4. sans changement laisser une chose telle quelle
5. le père et le fils se ressemblent
6. désigne qqn ou qqch sans le préciser tel jour du mois

tel

[tɛl] adj
(= pareil) → such
rien de tel → nothing like it
Il n'y a rien de tel qu'une bonne nuit de sommeil → There's nothing like a good night's sleep.
(= comme) tel un ... → like a ...
tel des ... → like ...
tel que conj → like, such as
tel quel (= comme c'est) → as it is, as it stands
J'ai tout laissé tel quel → I left everything as it was.
(intensif) un tel ... → such (a) ...
de tels ... → such ...
Il a un tel enthousiasme! → He's got such enthusiasm!
BUT He's so enthusiastic!.