tempête

tempête

n.f. [ lat. pop. tempesta, temps, bon ou mauvais, de tempus, temps ]
1. Violente perturbation atmosphérique, accompagnée de vent et de pluie ouragan, tornade
2. Fig. Explosion subite et violente de qqch : Une tempête d'applaudissements salve, tonnerre
3. Violente agitation dans un groupe, un pays : Cette réforme va déchaîner la tempête mécontentement, protestation

TEMPÊTE

(tan-pê-t') s. f.
Violente agitation de l'air souvent accompagnée de pluie, de grêle, d'éclairs, de tonnerre.
Semblables à ces hautes montagnes dont la cime, au-dessus des nues et des tempêtes, trouve la sérénité dans sa hauteur et ne perd aucun rayon de la lumière qui l'environne [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
Terme de météorologie. Tempêtes, vents violents qui, après avoir soufflé un certain temps de la même direction, en changent quelquefois plus ou moins brusquement. Dans la nomenclature des vents, on réserve ce nom à un vent qui parcourt 20 mètres à la seconde. Tempête tournante, voy. OURAGAN.
Particulièrement. Orage sur mer.
La reine se met en mer au mois de février, malgré l'hiver et les tempêtes [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Je tremble au seul récit de la tempête furieuse dont sa flotte fut battue durant dix jours [ID., ib.]
Le cap de Bonne-Espérance est fameux par ses tempêtes et par le nuage singulier qui les produit [BUFF., Hist. nat. Preuv. th. terr. Œuv. t. II, p. 261]
Fig.
Après s'être sauvée des flots, une autre tempête lui fut presque fatale ; cent pièces de canon tonnèrent sur elle à son arrivée [BOSSUET, Reine d'Angl.]
Nous l'avons vu, dit l'une, affronter la tempête De cent foudres d'airain tournés contre sa tête [BOILEAU, Épît. IV]
Le cap des Tempêtes, le cap de Bonne-Espérance. Fig. Doubler le cap des tempêtes, échapper à un péril, à une crise. L'oiseau des tempêtes, le goëland.
Et, comme l'oiseau des tempêtes, Tremper tes ailes dans les flots [V. HUGO, Feuilles d'automne, 10]
Grand fracas.
Leur troupe n'était pas encore accoutumée à la tempête de sa voix [LA FONT., Fabl. II, 19]
Fig. Grande agitation de l'âme.
Les uns [les gens de cour] sont tout de feu [dans l'amour], et les autres [les gens de la ville] mènent une vie dont l'uniformité n'a rien qui frappe ; la vie de tempête surprend, frappe et pénètre [PASC., Pass. de l'amour.]
L'amour peut bien remuer le cœur des héros du monde, il peut bien y soulever des tempêtes, mais il y a des âmes d'un ordre supérieur à ses lois [BOSSUET, Mar.-Thér.]
Je sais par quels ressorts on le pousse, on l'arrête, Et fais, comme il me plaît, le calme et la tempête [RAC., Esth. III, 5]
Fig. Ce qui s'élève contre quelqu'un comme le vent de la tempête.
Si vous voulez calmer toute cette tempête,... [CORN., Héracl. III, 4]
Quelque tempête va renverser mes desseins, Et ce secret sans doute est celui que je crains [MOL., le Dép. III, 3]
Quelle tempête devait s'élever contre l'Église naissante ! [BOSSUET, Hist. II, 12]
Je m'assure un port dans la tempête ; Néron m'échappera, si ce frein [Britannicus vivant] ne l'arrête [RAC., Brit. I, 1]
Nous [les encyclopédistes] avons essuyé cet hiver une tempête ; j'espère qu'enfin nous travaillerons en repos ; je me suis bien douté qu'après nous avoir aussi maltraités qu'on a fait, on reviendrait nous prier de continuer [D'ALEMB., Lett. à Voltaire, 24 août 1752]
Querelle violente.
Pour peu que l'on s'oppose à ce que veut sa tête, On en a pour huit jours d'effroyable tempête ; Elle me fait trembler dès qu'elle prend son ton [MOL., Fem. sav. II, 9]
Trouble, sédition dans un État.
Un coup imprévu de tempête civile et domestique jette sur des bords étrangers cette princesse infortunée qui... [FLÉCH., Mme d'Aiguill.]
Heureux qui, dans le sein de ses dieux domestiques, Se dérobe au fracas des tempêtes publiques ! [DELILLE, Homme des champs, II]

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Sis [si les] aquillit e tempeste e ored [, Ch. de Rol. LIII]
  • XIIe s.
    Il le fiert si qu'il lui abat L'espée moult près de la teste, Si l'envaïst come tempeste [, la Charrette, 2726]
  • XIIIe s.
    Dieux dist, et si estut li esperites de tempeste, et eslevé sunt li flot de la mer [, Psautier, f° 133]
  • XIVe s.
    Et telle chose avient aucune foiz en tempestes à ceulx qui, pour leur neif alegier, jettent lour denrées en la mer [ORESME, Éth. 48]
    En celle tempeste [en ce temps] vindrent li Normant la seconde fois jusques à Paris [DU CANGE, tempesta.]
    Le vol d'un hairon bien montant, Est-ce point chose deduisant, Qui monte hault jusques aux nues ? Et puis aucunes fois advient Qu'il [l'épervier] le prend là haut par la teste, Puis s'en viennent comme tempeste, Tournant aval jusqu'à la terre [, Modus, f° CVI, verso]
  • XVe s.
    Et tant que Philippes Giffars, Qui pour le prevost se mesloit, Et qui très bien armez estoit, Et avoit bacinet en teste, Fut occis en ceste tempeste [E. DESCH, Poésies mss. f° 573]
  • XVIe s.
    Lors commence à tirer et faire tel tempeste Que ie camp de Venise en peult ouyr la feste [J. MAROT, v, 119]
    Deux pots au feu signifient feste, deux femmes font la tempeste [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, tainpess ; provenç. tempesta ; du latin fictif tempesta ; les autres langues romanes ont : espagn. tempestad ; ital. tempestà, de tempestatem. Tempestas vient de tempus, temps, et a d'abord signifié moment du jour, puis état atmosphérique en général, enfin spécialement mauvais temps.
    À côté de tempeste, il y avait un masculin tempest, qui suppose un latin fictif tempestus : E les orez, les merveillus tempez [, Ch. de Rol. CLXXXII]

tempête

TEMPÊTE. n. f. Tourmente atmosphérique, violente agitation de l'air, souvent accompagnée de pluie, de grêle, d'éclairs, de tonnerre, etc. Violente, furieuse tempête. Le vent souffle en tempête. La tempête est apaisée, a cessé. La tempête redouble. Il s'est élevé tout d'un coup une furieuse tempête. La tempête a abattu de grands arbres dans la forêt. La tempête a fait de terribles ravages dans cette province. Se mettre à l'abri, à couvert de la tempête.

Il se dit spécialement des Tourmentes furieuses sur la mer, qui soulèvent les flots. Il a été surpris par la tempête, assailli par la tempête. Des vaisseaux agités et battus de la tempête, par la tempête. La tempête les a dispersés, les a jetés sur telle côte, les a brisés contre les rochers.

Fig. et fam., Une tempête dans un verre d'eau, Beaucoup de bruit et d'agitation pour peu de chose.

L'oiseau des tempêtes, Le goéland.

TEMPÊTE se dit au figuré d'une Violente agitation, d'une tourmente politique, d'un mouvement dirigé contre quelqu'un pour le perdre, pour l'accabler. Sa fermeté ne l'a point abandonné au milieu des tempêtes suscitées contre lui. Il voyait la tempête se former. Demeurer calme dans la tempête. Laisser passer la tempête. Conjurer, détourner la tempête.

Il se dit encore d'une Violente et bruyante explosion. Soulever une tempête d'injures. Déchaîner une tempête d'acclamations.

tempête


TEMPêTE, s. f. TEMPêTER, v. n. [Tanpête, té: 2e ê ouv. mais plus ouvert au 1er qu'au 2d, parce qu'il est devant l'e muet.] Tempête, violente agitation de l'air, causée par l'impétuosité des vents. "Grande, furieuse, horrible tempête. "Il a été surpris; il fut acueuilli de la tempête. "La tempête ala fondre sur cette contrée. Fig. Grande persécution, qui s' élève contre quelqu'un. "Il laissa passer la tempête. "Il eut l'adresse de détourner, de conjurer la tempête.
   TEMPêTER ne se dit qu'au figuré, st. famil. Faire bien du bruit, du vacarme. "Il ne fait que crier et tempêter.

Synonymes et Contraires

tempête

nom féminin tempête
1.  Perturbation atmosphérique.
bourrasque, cyclone, ouragan, tornade, typhon -familier: coup de tabac -littéraire: tourmente.
Traductions

tempête

Sturm, Unwetterstorm, tempest, galestorm, stormwindזלעפה (נ), סופה (נ), סער (ז), סערה (נ), רוח סוערת (נ), שערה (נ), שַׂעֲרָה, סוּפָה, סַעַר, סְעָרָהtempesta, tempestatbouře, bouřkastormκαταιγίδα, θύελλα, φουρτούνα, τρικυμίαŝtormotormenta, tempestadviharbadaistormurtempesta, bufera, burrasca, mareggiata, nubifragioauster, tempestasstormtempestade, procela, tormentafurtunăбуряstormfırtına, boraعاصِفَةmyrskyoluja폭풍burzaพายุcơn bão风暴Буря風暴 (tɑ̃pɛt)
nom féminin
vent violent une tempête de neige

tempête

[tɑ̃pɛt] nfstorm
tempête de sable → sandstorm
tempête de neige → snowstorm
vent de tempête → gale
une tempête dans un verre d'eau → a storm in a teacup (Grande-Bretagne)