tentant

tentant, e

adj.
Qui fait naître un désir, une envie : Une proposition tentante alléchant, attirant ; rebutant

tentant

TENTANT, ANTE. adj. Qui tente, qui cause une envie, un désir. L'occasion était bien tentante. Cela est bien tentant.

tentant


TENTANT, ANTE, adj. TENTATEUR, TRICE s. masc. et f. TENTATION, s. fém. TENTATIVE, s. f. TENTER, v. act. [Tan-tan, tante, ta-teur, trice, ta-cion, té: 1re lon. 2e lon. aux 2 prem. é fer. au dern.] Tenter, c'est 1°. Essayer. "J'ai tenté toute sorte de moyens. "Je ne veux pas tenter cette entreprise.
   Je viens en imprudent, grossir des étendarts,
   Sous qui l'amour m'a fait tenter tant de hasards.
       Sémiramis.
"Tenter fortune, (sans article.) Hasarder quelque chôse dans l'espérance du succès. = 2°. Solliciter au mal. "Le diable tente les hommes: l'ocasion le tente: on l' a tenté avec de l'argent.
   Tente du moins son coeur par l'ofre d'un Empire.
       Créb. Sémir.
= 3°. Dans un sens moins odieux: Doner envie de: "Ce beau tems me tente de me promener: Je suis bien tenté de le faire. = 4°. Dans le langage de l'Écriture: Éprouver. "Dieu tenta Abraham. — Tenter Dieu, lui demander des miracles, etc. sans nécessité.
   TENTANT, qui tente, se dit dans le 2d et le 3e sens. "Cela est bien tentant: l'ocasion était bien tentante. = Tentateur, trice, celui, celle qui tente, (n°. 2°.) "C'est un Tentateur, une Tentatrice. — L'Esprit Tentateur, ou absolument, le Tentateur, le Démon. = TENTATION, mouvement intérieur qui tente, qui excite au mal, (n°. 2°.) ou qui excite l'envie, le desir. "Résister ou sucomber, céder à la tentation. "Les âmes les plus pures ne sont pas exemptes de tentations. "Quelle créature fut jamais plus propre à être l'idole du monde? Mais ces idoles, que le monde adore, à combien de tentations délicates ne sont-elles pas exposées? Boss. Or. Fun. de MADAME. — * Il avait une grande tentation de bâtir.
   TENTATIVE ne se dit que dans le 1er sens de tenter. Action par laquelle on tente, on essaye. "Faire une tentative, plusieurs tentatives auprês de quelqu'un. = En Théologie, le premier acte qu'on fait, pour parvenir à prendre des grades. C'est un terme d'Université. "Il a fait sa tentative.
   Rem. Tenter, neutre, (n°. 1°.) et être tenté, (n°. 3°.) régissent de et l'infinitif.
   Et j'aime mieux encore essuyer vos mépris,
   Que de vous voir tenter de m'avoir à ce prix.
       Créb.
  J'ai tenté, comme vous, de combatre sa flâme;
  Mais toute ma morale a glissé sur son âme.
       Paliss.
"Il fut tenté d'extorquer ce privilège. — Mais tenter, (n°. 3°.) doner l'envie de, n'a pas ce régime. "La foiblesse de Richard tenta le Parlement d'extorquer une permission de ce Prince. Hist. d'Angl. Cela a tout l'air d'un anglicisme. = Tenter, pour, naviguer, est un vrai latinisme. "Parmi ceux qui tentoient la grande mer, les uns descendoient à droite vers le midi. Rayn.

Synonymes et Contraires

tentant

Traductions

tentant

(tɑ̃tɑ̃)

tentante

tempting, tantalizingמפתה (ת)verleidelijk, benijdenswaardigattraente, invitanteمُغْرٍlákavýfristendeverführerischδελεαστικόςtentadorhoukuttelevaprimamljiv誘惑する유혹하는fristendekuszącytentadorзаманчивыйfrestandeล่อใจbaştan çıkarıcımang tính cám dỗ诱惑人的嘗試 (tɑ̃tɑ̃t)
adjectif
qui fait envie une offre tentante

tentant

[tɑ̃tɑ̃, ɑ̃t] adjtempting