terriblement

terriblement

adv.
Indique un très haut degré : Un hiver terriblement froid extrêmement, très

terriblement

(teʀibləmɑ̃)
adverbe
de façon très forte, très intense Elle est terriblement belle ! un été terriblement chaud

TERRIBLEMENT

(tè-ri-ble-man) adv.
De manière à inspirer de la terreur. Il tonnait terriblement.
Alors la licence excessive ou la patience poussée à l'extrémité menacent terriblement les maisons régnantes [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
La jalousie naturelle des Espagnols n'est point éteinte, et on hasarde terriblement la vie du jeune roi [FÉN., t. XXII, p. 470]
Familièrement. Extrêmement, excessivement.
Une telle bonté me donne à vous terriblement, pour parler à la mode [SCARR., Lett. Œuv. t. I, p. 215]
Pour moi, j'aime terriblement les énigmes [MOL., Préc. 8]
Il faut un peu rapaiser votre sang, qui a été terriblement ému pendant le voyage [SÉV., 27 sept. 1679]
La nuit est terriblement noire [LAMOTTE, Matrone, sc. 4]
Un commissaire qui donne sa bourse est terriblement amoureux [DANCOURT, Bourg. de qual. II, 8]
Adieu, mon cher ami ; je vieillis terriblement, je m'affaiblis ; mais l'âge et les maladies n'ont aucun pouvoir sur les sentiments du cœur [VOLT., Lett. en vers et en pros, 144]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Tant allerent tout à pied qu'ilz vindrent au perron qui estoit illec de nouvel apporté ; si le regarderent à merveilles, car il estoit terriblement grant [, Perceforest, t. IV, f° 53]
  • XVIe s.
    Ç'a esté [l'or] un instrument fatal, qui a si terriblement remué toutes les cupiditez des hommes.... [LANOUE, 404]
    ....les Pays-Bas, qui sont terriblement grands [CARL., I, 43]
    Offot, lequel eut terriblement beau nez à boire on baril [RAB., II, 1]

ÉTYMOLOGIE

  • Terrible, et le suffixe ment ; bourg. tarbeman ; wallon, teribmain ; provenç. teriblamen ; espagn. terriblemente ; ital. terribilmente.

terriblement

TERRIBLEMENT. adv. De manière à inspirer de la terreur. On entendait les lions rugir terriblement. Il tonnait terriblement.

Il signifie aussi, dans le langage familier, Extrêmement, excessivement. Il pleut, il neige terriblement. Il est terriblement ennuyeux.

terriblement

Terriblement.

terriblement


TERRIBLEMENT, adv. [Tèribleman: 1re è moy. r forte, 3e e muet.] 1°. D'une manière à inspirer la terreur. "Il tonait terriblement. "On entendait les lions rugir terriblement. = Extrêmement. "Il pleut, il neige terriblement. Manger, boire, travailler, étudier terriblement. = Plusieurs font un usage continuel de cet adverbe: ils l'emploient à tout propôs, comme furieûsement. C'est un abus.

Traductions