timbale

timbale

n.f. [ de l'esp. atabal ]
1. Gobelet en métal : Une timbale en argent.
2. Instrument de musique à percussion, formé d'un bassin hémisphérique en cuivre, recouvert d'une peau tendue.
3. En cuisine, moule rond et haut ; préparation cuite servie dans ce moule ou dans une croûte de pâte : Une timbale de fruits de mer.
Décrocher la timbale,
Fam. remporter le prix, réussir ; iron., s'attirer des désagréments par sa maladresse.

timbale

(tɛ̃bal)
nom féminin
1. verre en plastique ou en métal une timbale pour enfant
2. cuisine moule rond mettre une timbale au four
3. cuisine préparation cuite dans ce moule une timbale de crustacés
4. musique sorte de tambour en cuivre recouvert d'une peau tendue jouer de la timbale dans un orchestre symphonique

TIMBALE

(tim-ba-l') s. f.
Caisse de cuivre à l'usage de la cavalerie, faite en demi-globe, et couverte d'une peau corroyée et tendue, sur laquelle on frappe.
Le lendemain, dès le point du jour, on entendit nos timbales, et on vit paraître quelque cavalerie [PELLISSON, Lett. hist. t. I p. 229]
Nous avons pris quantité d'étendards et de drapeaux et quelques paires de timbales [SAINT-SIMON, 12, 144]
Ensuite [dans un triomphe célébré à Moscou] venaient les étendards, les timbales, les drapeaux gagnés à ces deux batailles [Lesno et Pultava] [VOLT., Charles XII, 5]
Au plur. Jeu d'orgues qui imite le roulement des timbales.
Dans les orchestres, timbales accordées le plus souvent de manière à sonner la tonique et la dominante des morceaux où on les emploie ; elles se jouent avec des baguettes de bois dur pour obtenir des sons forts ; pour les effets doux, on a des baguettes recouvertes en peau ; on change l'intonation au moyen de vis qui tendent plus ou moins les timbales.
Les frères Philidor signalés en 1665 au carrousel de Monseigneur à Versailles, en exécutant une marche en quatuor sur deux paires de timbales [C. BLAZE, Hist. de l'Acad. de musique, t. II, p. 35]
Gobe let de métal qui a à peu près la forme d'une timbale ou d'un verre sans pied. Une timbale d'argent.
Petites raquettes couvertes de peau des deux côtés, dont on se sert pour jouer au volant.
Fig. et populairement. Marmite.
Terme de cuisine. Nom qu'on donne à toute espèce de ragoût enveloppé d'une pâte et cuit au four.

REMARQUE

  • À l'expression battre la timbale dans un concert, que donne l'Académie, il faut substituer battre les timbales, attendu que dans un concert ou à l'orchestre il y a toujours deux timbales, chacune à un ton différent de l'autre, te. que fa et mi ; mais, au lieu de battre, les musiciens disent généralement, blouser les timbales, ou, absolument, blouser, LEGOARANT.

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, tibal ; port. timbal ; ital. timballo, taballo ; de l'arabe thabal, timbale. Scheler tire timbale du lat. tympana ; mais la finale ale présente des difficultés à cette dérivation.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    TIMBALE.
    Ajoutez :
  • C'est une timbale que, dans certains jeux publics, on met au haut d'un mât de cocagne, et qui appartient à celui qui la décroche.
  • Fig.
    Je trouve qu'il est dangereux de suspendre tous les impôts à supprimer au sommet d'une espèce de mât de cocagne pour que ce soit le plus agile qui aille décrocher la timbale [, Journ. offic. 25 mars 1877, p. 2361, 3e col.]
  • Nom donné à une des pièces de l'appareil musical de la cigale.
    La timbale, sèche et parcheminée, porte des bandes membraneuses destinées à favoriser, par l'élasticité, son retour brusque à sa position d'équilibre [CARLET, Académie des sciences, Comptes rendus, t. LXXXIII, p. 78]
    Nom, au XVIIIe siècle, de loges de l'Opéra situées du côté de la reine au rez-de-chaussée [, Journ. offic. 22 sept. 1877, p. 6436, 1re col.]

timbale

TIMBALE. n. f. Sorte de tambour composé d'un demi-globe de métal sur lequel est tendue une peau. Une paire de timbales. Battre des timbales. Tenir les timbales dans un concert. Accorder les timbales. Les timbales de l'orchestre. Les timbales d'un régiment de spahis.

Il se dit aussi d'un Gobelet de métal. Une timbale d'argent.

Décrocher la timbale, Atteindre la timbale au mât de cocagne. Il signifie, figurément, Remporter le prix.

TIMBALE se dit, en termes de Cuisine, d'un Moule de forme circulaire.

Il se dit aussi d'une Croûte de pâtisserie dans laquelle on sert certains mets accommodés avec une sauce. Une timbale de macaroni. Une timbale de queues d'écrevisses.

timbale


TIMBALE, s. fém. TIMBALIER, s. m. [Teinbale, balié: 1re lon. 3ee muet au 1er, é fer. au 2d.] Timbale est 1°. une espèce de tambour à l'usage de la Cavalerie, dont la caisse est de cuivre en forme de demi-globe, et couverte d'une peau corroyée. On l'emploie au pluriel en ce sens. "Une paire de timbales. "Barre des timbales. = Les soldats et le peuple le disent au singulier de la marmite: faire bouillir la timbale. = 2°. Au sing. aussi, sorte de gobelet, qui a la forme de timbale. = 3°. Au plur. petites raquettes couvertes de peau des deux côtés, dont on se sert pour jouer au volant.

Traductions

timbale

מנענע (ז)

timbale

timbalo

timbale

tímpano

timbale

tazza, timpano

timbale

[tɛ̃bal]
nf (= tasse) → metal tumbler timbales
nfpl (MUSIQUE)timpani, kettledrums