toge

toge

n.f. [ lat. toga, de tegere, couvrir ]
1. Dans l'Antiquité, vêtement d'apparat des Romains.
2. Robe de magistrat, d'avocat, de professeur.

toge

(tɔʒ)
nom féminin
1. longue robe Les juges ou les avocats portent parfois la toge.
2. large pièce de tissu avec laquelle les Romains se drapaient la toge des sénateurs

TOGE

(to-j') s. f.
Terme d'antiquité romaine. Robe de laine qui était le vêtement propre des Romains, et qu'ils mettaient par-dessus la tunique.
Ce Romain qui, portant la guerre dans les plis de sa toge, menace de secouer, en la déroulant, tous les fléaux de la guerre [MIRAB., Collection, t. III, p. 320]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Togue estoit aucune robe honneste de quoy Roumain usoient en temps de paiz [BERCHEURE, f° 3]
    Il [Cincinnatus] commanda à sa femme que elle apportast sa togue de leur mesonnete [ID., f° 59, verso]
  • XVIe s.
    Luy estant vestu de longue togue [MAROT, II, 303]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. toga, de tegere, couvrir (voy. TOIT)

toge

TOGE. n. f. T. d'Antiquité. Robe de laine fort ample et longue, qui était le vêtement particulier des Romains et qu'ils mettaient par- dessus la tunique. Les Romains se couvraient la tête d'un pan de leur toge lorsqu'ils étaient incommodés du soleil ou de la pluie.

Il se dit, par extension, de la Robe que portent les professeurs, les magistrats, les avocats, etc.

toge


TOGE, s. fém. Nom de la robe que portaient les Romains.

Traductions

toge

gown, toga

toge

toga [advocaat/hoogleraar], toga

toge

Toga

toge

toga

toge

toga

toge

Тога

toge

Toga

toge

Tooga

toge

טוגה

toge

Toga

toge

[tɔʒ] nf
[juge, étudiant] → gown
(romaine)toga