toscan, ane

TOSCAN, ANE

(to-skan, ska-n') adj.
Terme d'architecture. Il se dit du plus simple des cinq ordres d'architecture, et de ce qui appartient à cet ordre ; c'est une imitation du dorique grec ; il a dix-sept modules et demi de hauteur ; le chapiteau se compose d'un tailloir ou abaque, et de diverses moulures. Ordre toscan. Colonne toscane. Architecture toscane, celle qui est essentiellement composée d'arcades et de bossages. S. m.
De là ils montèrent à l'habitation du vieillard par des degrés et par des perrons qui n'avaient point eu d'autre architecte que la nature ; aussi tenaient-ils un peu du toscan, pour en dire la vérité [LA FONT., Psyché, II, p. 120]
S. m. Le plus pur de tous les dialectes italiens. Le toscan se parle à Florence.
Le dialecte poétique chez les Grecs était le vieux grec ; en Italie, c'est le vieux toscan, qu'on retrouve dans le contado de Sienne et du val d'Arno [P. L. COUR., Préf. de la traduct. d'Hérodote.]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. toscano, dérivé du latin tuscus, habitant de l'Étrurie.