touchant

1. touchant

prép.
Litt. Au sujet de : Des révélations touchant cette enquête

2. touchant, e

adj.
Qui attendrit, émeut : Une touchante attention

TOUCHANT2

(tou-chan) prép.
Concernant, sur le sujet de.
Un faux bruit s'y coula touchant la mort du roi [CORN., Rodog. I, 1]
Voici ce que le Seigneur dit touchant les fils et les filles qui naîtront en ce lieu, touchant les mères qui les ont mis au monde [SACI, Bible, Jérémie, VI, 3]
Ce n'est pas une lettre, c'est une relation que vient de me faire Moreuil, à votre intention, de ce qui s'est passé à Chantilly touchant Vatel [SÉV., 47]
C'est lui [Charles XII] dont on se propose ici d'écrire ce qu'on a appris de certain touchant sa personne et ses actions [VOLT., Charles XII, I]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Et y estoit [en la ville de Saint-Omer, messire Geffroy de Chargny], et usoit de toutes choses touchant faits d'armes, comme roi [FROISS., I, I, 326]
  • XVIe s.
    Touchant les Scythes, on dit d'eux.... [MONT., I, 49]

ÉTYMOLOGIE

  • Touchant 1.

touchant

TOUCHANT, ANTE. adj. Qui touche le coeur, qui émeut; il se dit surtout en parlant d'Émotions douces et attendrissantes. Un discours touchant. Il nous a dit des choses touchantes. Des paroles touchantes. Une musique touchante. Un spectacle touchant. Une scène touchante. Une beauté touchante.

touchant

TOUCHANT. prép. Concernant, sur le sujet de. Il m'a entretenu touchant vos affaires, touchant vos intérêts.

touchant

Touchant cela c'est sa faute, Ex ea re est in culpa.

Touchant le pere, Circa patrem.

Touchant ce que tu m'escris par tes lettres, etc. Quod scribis de Hermachena, per mihi gratum est.

Il y eut diverses opinions touchant ces choses, Varia circa haec opinio.

Il ne fut point parlé touchant les autres choses, A caeteris silentium.

touchant


TOUCHANT, ANTE, adj. TOUCHANT, prép. TOUCHE, s. f. TOUCHER, v. act. et s. m. [Tou-chan, chante, chan, che, ché, 2e lon. aux 3 prem. e muet au 4e, é fer. au 5e.] Touchant, adj. ne se dit qu'au figuré. Qui touche le coeur, qui émeut les passions. "Sermon bien touchant. Musique touchante: il nous dit des chôses si touchantes que nous ne pûmes retenir nos larmes. = Cet adjectif suit ordinairement le substantif; mais quelquefois il le précède élégamment. "Le touchant spectacle: la touchante beauté des vertus sociales. "La tendre et touchante harmonie. Gress.
   TOUCHANT, prép. concernant; sur le sujet de: "Il m'a entretenu touchant vos afaires. "Touchant cela, je vous dirai que, etc.
   TOUCHE est 1°. Dans l'orgue, le clavecin, l'épinette, chacune des petites pièces d'ébène ou d'ivoire, qui en compôsent le clavier. = Dans le luth, la viole et aûtres instrumens qui ont le manche long, on apèle touches les cordes, qui embrassent le manche, et qui font la séparation des demi-tons. = 2°. Épreuve qu'on fait de l'or et de l'argent par le moyen de la pierre de touche. "On conut à la touche que cette pièce étoit faûsse. = Pierre de touche est une pierre noirâtre, dont on se sert pour éprouver l' or. = Fig. "L'adversité est la pierre de touche des amis: c'est alors qu'on reconait si leur amitié était vraie et solide. = 3°. Action de toucher, de fraper. Il ne se dit que dans cette phrâse proverbiale: il craint la touche: la critique, la réprimande, la contradiction: il est sensible et délicat. = Au fig st. famil. on le dit des disgraces, des revers, des maladies. "Il a perdu dix mille écus dans cette faillite: c'est une rude touche. "On a doné une rude touche à ce Négociant. "Il sort de maladie: qu'il est pâle et défait! Il a eu une terrible touche. = 4°. En termes de Peintûre, la manière dont le Peintre fait sentir le caractère des objets qu'il représente par certains coups de pinceau dans les ombres et les lumières: "La touche doit être, suivant les objets qu'on imite, hardie, fière, mâle, vigoureûse, ou moelleûse, fine, légère, etc. Dans les ouvrages des Artistes médiocres, elle est souvent molle, incertaine, faible, mesquine, etc. = Fig. on le dit en matière de Litératûre. "On ne peut se dissimuler que cette Histoire (de Louis XI par Duclos) n'ait une touche romanesque. Sabat. Trois siècles, etc. "Quant à sa touche poétique, elle ne ressemble en rien à celle des grands Poètes. Id. Art. Du Frenoy. = 5°. Touche se dit encôre, et d'un petit brin de bois ou de quelque aûtre chôse, dont les enfans, qui aprènent à lire, touchent les lettres qu'ils veulent épeler; et d'une petite espèce de baguette d'ôs ou d'ivoire, dont on se sert aux jonchets pour lever chaque pièce, aprês qu'on l'a fait tomber.
   TOUCHER, c'est 1°. Mettre la main sur, ou à quelque chôse. Il régit l'acusatif ou le datif: le 1er régime est le meilleur dans le sens propre, et le 2d pour le sens figuré. L'Acad. les met indiféremment. "Les laïques ne doivent pas toucher les vâses sacrés, ou aux vâses sacrés. "Ne touchez pas cela, n' y touchez pas. = Fig. Il ne parait pas y toucher.
   ..Mon Dieu, sa soeur, vous faites la discrette,
   Et vous n'y touchez pas, tant vous semblez doucette;
   Mais il n'est, comme on dit, pire eau que l'eau qui dort.       Mol.
  À~ ces simplicités, qui sortent de sa bouche;
  À~ cet air si naïf, croiroit on qu'elle y touche?
  Mais c'est une eau qui dort, dont il faut se garder.
       Regnard.
= Toucher, manier, (synon.) On touche plus légérement: on manie à pleine main. On touche une colonne, pour savoir si elle est de marbre ou de bois: on manie une étofe pour conaitre si elle a du corps et de la force. "Il y a du danger à toucher ce qui est fragile. "Il n'y a point de plaisir à manier ce qui est rude. GIR. Synon. = 2°. Se toucher, se joindre, de manière qu'il n'y ait rien entre deux. "Ces deux pierres, ces deux maisons se touchent. = 3°. Toucher, en parlant d' une somme d'argent, recevoir. "Il a touché ses apointemens; je lui ai fait toucher mille écus. = 4°. V. n. Ateindre à: il touche au plancher: il y touche de la tête, de la main. — Être proche de; en parlant du tems. "Le terme n'est pas éloigné: nous y touchons. "Il touchait au dernier moment.
   La Reine touche presque à son terme fatal.       Phèdre.
= Toucher à quelque chôse; en prendre, en ôter. "On ne touchait au trésor que dans les grandes nécessités. — Aporter quelque changement. "Il n'a pas voulu toucher à cet article. "Le Roi a révoqué tels Édits; mais il n' a pas touché à celui-là. — Il ne se dit qu'avec la négative. — Toucher de prês à quelqu'un; être son proche parent ou alié. = 5°. Exprimer. Cet Orateur touche bien les passions. "Il y a dans cette Tragédie des morceaux bien touchés. = 6°. Parler incidemment de: "Il a touché ce point là fort adroitement: il ne l'a touché qu' en pâssant. = 7°. Fig. Émouvoir. "Dieu lui a touché le coeur. "Cette nouvelle, cette mort, ce sermon l' a fort touché. "Il en a été touché jusqu'aux larmes.
   J'en juge par moi-même et ne m'en défends point,
   Je suis de ce malheur touchée au dernier point.
       Le Flateur.
= V. n. Sans régime. "Un Orateur parfait, c'est celui qui sait instruire son Auditeur, lui plaire et le toucher. Instruire est d'obligation, plaire est de surérogation; toucher est de toute nécessité. D'OLIV. Pens. de Cic. "Être touché de compassion: Se laisser toucher à la pitié, aux pleurs des misérables. = 8°. Concerner, regarder. "Cela ne me touche pas: je prends part à tout ce qui vous touche, à tout ce qui touche vos intérêts, etc. Voy. CONCERNER.
   TOUCHER, s. m. Le tact; le sens par lequel on conait les qualités palpables des corps. "Le sens du toucher: cela se conait au toucher.

Synonymes et Contraires

touchant

adjectif touchant

touchant

préposition touchant
Traductions

touchant

(tuʃɑ̃)

touchante

touchingמחמם לב (ת), מרטיט (ת), נוגע ללב (ת), מְחַמֵּם לֵב, מַרְטִיטontroerend, treffendemocionante, enternecedortoccante, commoventeمُؤَثِّرdojemnýrørenderührendσυγκινητικόςkoskettavadirljiv感動的な감동적인rørendewzruszającycomoventeтрогательныйrörandeที่สามารถกระตุ้นความรู้สึกอ่อนโยนdokunaklıgây xúc động动人的засягащи影響 (tuʃɑ̃t)
adjectif
qui attendrit, émeut une maladresse touchante

touchant

[tuʃɑ̃, ɑ̃t] adjtouching