tour

1. tour

n.f. [ lat. turris ]
1. Bâtiment ou corps de bâtiment nettement plus haut que large (par opp. à barre) : Je demeure dans une tour de banlieue
2. Toute construction en hauteur : La tour du donjon. La tour Eiffel.
3. Pièce du jeu d'échecs évoquant un donjon.
La tour de Babel,
tour que les descendants de Noé, selon la Bible, tentèrent d'élever jusqu'au ciel ; fig., lieu où l'on parle un grand nombre de langues différentes ; réunion où règne une grande confusion.
S'enfermer dans sa tour d'ivoire,
s'isoler et refuser de s'engager, de se compromettre.
Tour de contrôle,
bâtiment dominant l'aire d'un aérodrome, dans lequel est situé le service chargé de réguler la circulation aérienne.
Tour de forage,
expression qu'il est recommandé d'employer à la place de derrick.

2. tour

n.m. [ de tourner ]
1. Action de parcourir entièrement un lieu ; parcours ainsi accompli : Faire le tour de la ville.
2. Trajet sur un circuit fermé qui ramène au point de départ : Elle l'a dépassée au troisième tour. Les pilotes bouclent le soixantième tour.
3. Périple effectué dans un lieu pour le découvrir, le visiter : Faire le tour de l'Europe
4. Petite promenade : Allons faire un tour en forêt
balade : Faire un tour en voiture
5. Dimension de la ligne fermée qui constitue la limite extérieure de qqch : Mesurer son tour de tête
6. Bord de qqch, d'un lieu : Le tour du pré est planté d'arbres
7. Mouvement de rotation d'un corps autour de son axe, qui le ramène à sa position première : Un tour de roue.
8. Action de tourner un objet sur lui-même : Donner deux tours de clé.
9. Exercice qui exige de la force, de l'adresse : Un tour de cartes.
10. Action habile, plaisante ou perfide destinée à mystifier qqn : Jouer un bon tour à qqn
lui faire une farce
11. Manière dont qqch évolue : Cette affaire prend un mauvais tour
tournure : Le tour que prennent les événements.
12. Moment où qqn fait qqch, après ou avant d'autres : Attendre, passer son tour. C'est à votre tour de parler.
13. Chaque phase d'une opération qui en comporte plusieurs : Un scrutin majoritaire à deux tours. Elle a passé le premier tour de la compétition.
Cela vous jouera un tour, des tours,
cela vous fera du tort.
Donner le tour,
en Suisse, en parlant d'une maladie, évoluer favorablement ; parvenir à achever un travail.
En un tour de main,
en un tournemain, en un instant.
Faire le tour d'un lieu, d'un groupe,
en parlant d'une nouvelle, d'un fait, être répandu, divulgué : Cette nouvelle a fait le tour de l'entreprise.
Faire le tour d'une question,
en examiner tous les points.
Faire un tour de table,
donner la parole successivement à tous ceux qui sont assis autour d'une table pour connaître leur avis.
Faire un tour d'horizon,
soumettre successivement à la discussion tous les aspects d'un sujet.
Tour à tour,
l'un après l'autre : Utiliser tour à tour le téléphone et Internet
alternativement : Elle a été tour à tour maire, conseillère générale et ministre
successivement
Tour de chant,
interprétation sur scène, par un artiste, d'une suite de chansons.
Tour de force,
action qui suppose une habileté, un doigté exceptionnels ; exploit.
Tour de main,
grande habileté manuelle due à l'expérience.
Tour de phrase,
construction propre à un écrivain, un orateur (on dit aussi un tour) : C'est un tour qu'il affectionne
Tour de reins,
lumbago aigu.
Tour d'esprit,
manière propre à qqn de comprendre, d'exprimer les choses
disposition, tournure
Tour de table,
réunion d'actionnaires, d'investisseurs en vue de mener à bien une opération financière.
Tour d'honneur,
tour de piste ou de terrain effectué par le gagnant d'une compétition.

3. tour

n.m. [ du lat. tornus, tour de potier ]
1. Dispositif rotatif sur lequel le potier dispose la motte de terre à façonner (on dit aussi un tour de potier).
2. Machine-outil utilisée pour usiner une pièce métallique.

TOUR1

(tour) s. f.
Bâtiment élevé, rond ou à plusieurs faces, qui servait autrefois à fortifier l'enceinte des villes, des châteaux, etc.
Les tours étaient carrées : chaque côté de la tour avait vingt pieds de largeur [SACI, Bible, Judith, I, 3]
Restait cette redoutable infanterie de l'armée d'Espagne dont les gros bataillons serrés, semblables à autant de tours, mais à des tours qui sauraient réparer leurs brèches.... [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
Quand verrai-je, ô Sion, relever tes remparts, Et de tes tours les magnifiques faîtes ? [RAC., Esth. I, 2]
Diodore de Sicile nous apprend qu'il y avait sans cesse au haut de la tour de Babylone un astronome en faction qui observait les levers et les aspects des astres au moment de la naissance d'un enfant [BAILLY, Hist. astr. anc. p. 144]
Fig.
Il est donc vrai que c'est la dernière goutte [n'avoir pas remis à temps une dépêche au roi] qui a fait répandre le verre [disgracier Pompone] ; ce qui nous fait chasser notre portier, quand il ne nous donne pas un billet quo nous attendons avec impatience, a fait tomber du haut de la tour [SÉV., 8 déc. 1679]
Fig. Défense.
Le poëte Fortunat a chanté, après saint Chrysostome, que Rome avait deux remparts et deux tours dans saint Pierre et dans saint Paul [BOSSUET, Var. XII]
Il se dit pour clocher. La tour de l'horloge.
Ces temples, ces tours qui portent si haut dans les airs les éclatants attributs du christianisme [MIRABEAU, Collection, t. v, p. 301]
Proclamant sur son âme Les tours de Notre-Dame Centre de l'univers [BÉRANG., Jean de Paris.]
Tours de beurre, nom donné aux clochers de plusieurs de nos cathédrales, à cause qu'elles avaient été bâties à l'aide de fonds provenant des offrandes faites par les paroissiens qui avaient obtenu l'autorisation de manger du beurre en carême.
La tour de Babel, la tour que, suivant la Bible, les descendants de Noé essayèrent d'élever jusqu'au ciel, et dont Dieu arrêta la construction en faisant que les hommes cessèrent de parler le même langage et de s'entendre.
Saint Jérôme.... dit que la tour de Babel avait déjà quatre mille pas de hauteur ; ce qui ferait vingt mille pieds, si c'étaient des pas géométriques [VOLT., Phil. Bible expl. Gen.]
Fig.
Nous brûlons de désir de trouver une assiette ferme et une dernière base constante, pour y édifier une tour qui s'élève à l'infini [PASC., Pens. I, 1, édit. HAVET.]
Fig. et familièrement. Tour de Babel ou tour de Babylone, lieu où tout le monde parle à la fois et sans s'entendre.
C'est véritablement la tour de Babylone, Car chacun y babille, et tout du long de l'aune [MOL., Tart. I, 1]
La tour de Londres, vieux château bâti près de la Tamise par Guillaume le Conquérant, duc de Normandie.
Semblable à l'aigle qui ne perd jamais de vue le nid de ses aiglons, Londres voit du sommet de sa tour ses colonies croître et prospérer sous ses regards attentifs [RAYNAL, Hist. phil. XIV, 4]
Absolument, la Tour (avec une majuscule).
Je voulais des premiers saluer à la Tour Le roi, qu'auprès de vous je croyais de retour [C. DELAV., Enfants d'Édouard, II, 4]
Réduit construit dans les batteries de côte qui sont exposées à être attaquées avec du canon.
Tour casematée, ou tour maximilienne, tour en maçonnerie, garnie de canon, qui est employée dans la fortification allemande.
Tour tournante, espèce de tour en fer que l'on place sur le tillac des vaisseaux cuirassés, pour y loger des hommes et du canon.
Tour à feu, ou, simplement, tour, phare placé sur les côtes. La tour de Cordouan.
Tour de moulin à vent, le bâtiment rond qui porte les ailes et qui renferme la meule.
10° Terme d'antiquité. Machines en forme de tours, placées sur le dos des éléphants, et remplies d'archers. Tour mobile, machine de guerre des anciens employée dans les siéges.
Il fallut [dans les siéges chez les anciens] trouver un autre moyen pour arriver jusqu'à la hauteur du rempart ; et ce fut de bâtir des tours de bois roulantes plus hautes que les murs, et de les en rapprocher [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. II, p. 409, dans POUGENS]
11° Arbalète à tour, ancienne machine de guerre destinée à agir contre les tours ; il faut la distinguer de l'arbalète à tour, arme portative (voy. TOUR 2).
12° Aux échecs, la pièce qu'on appelait autrefois roc, et qui est placée aux coins de l'échiquier.
13° Terme de pêche. Enceinte ronde des bourdigues, dans laquelle les poissons se rassemblent.
14° Terme de construction. Tour ronde, se dit du parement convexe d'une portion de mur cylindrique. Tour creuse, parement concave d'un mur cylindrique.
15° Terme de serrurerie. Tour creuse, nom des plaques de fonte circulaires qui se placent dans les angles du contre-cœur d'une cheminée.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Od [avec] ses cadables [machines de guerre] les turs en abatied [, Ch. de Rol. VIII]
  • XIIe s.
    Il ont veü du Man la tor et le donjon [, Sax. XXII]
    Vers nous ne se tenra [tiendra] forteresse ne tours [, ib. XXVII]
  • XIIIe s.
    Or est Renart dedens sa tor [, Ren. 917]
  • XVe s.
    Pour ce vous tien ma dame et ma deesse, Mon refuge, ma fortresse et ma tour [E. DESCH., Poésies mss. f° 184]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. tor ; provenç. tor ; espagn. et ital. torre ; du lat. turris. Les langues celtiques ont : gaél. torr, tour, éminence, monticule ; irland. tor.

TOUR2

(tour) s. m.

Résumé

Machine pour façonner en rond le bois, l'ivoire, les métaux.
Espèce de petite boîte cylindrique qui tourne sur deux pivots, et dont on se sert dans les monastères.
Espèce de petit treuil qui était employé pour bander certaines arbalètes.
Tour à piler.
Tour, en termes de marine.
Tour du potier.
Tour à pâte.
Mouvement circulaire.
Un tour, deux tours de clef.
10° Tour de broche.
11° Tour de reins.
12° Demi-tour.
13° Marche, voyage, promenade, allées et venues.
14° Il se dit de certaines choses qui vont en serpentant.
15° Un tour de tric-trac.
16° Un tour aux jeux de cartes.
17° Chaque façon que le boulanger donne à la pâte.
18° Circuit, circonférence d'un lieu ou d'un corps.
19° Visite faite autour.
20° Tour de l'échelle. Tour du chat. Tour de la souris.
21° Tour de lit.
22° Différentes parties de l'habillement, de la parure, montées en rond.
23° Contour.
24° Toute action qui exige de l'agilité, de la subtilité, de la souplesse, de la force.
25° En chirurgie, tour de maître.
26° Tour du bâton.
27° En général, acte, action.
28° Trait d'habileté, manière d'agir où il entre de l'adresse.
29° Manière de présenter, de faire voir une chose.
30° Tournure, forme, mouvement de style, manière d'exprimer ses pensées, de construire ses phrases.
31° Façon d'être.
32° Rang successif, alternatif.
33° Tour à tour.
Machine pour façonner en rond le bois, l'ivoire, les métaux. Tour en l'air. Cela est fait au tour.
Les lignes du chapiteau de la cannelure des colonnes du Parthénon sont si déliées, qu'on serait tenté de croire que la colonne entière a passé au tour [CHATEAUB., Itin. part. 1]
Tours figurés, dits aussi tours à portraits et tours à combinaisons, tours qui servent à guillocher, à graver, à sculpter.
L'art de graver avec la pointe du diamant et avec le tour naquit dans le siècle de Michel-Ange [J. DUMESNIL, Hist. des amat. franç. III, 37]
Fig. Cette femme a le bras, la main, la gorge faite au tour, elle les a parfaitement bien faits.
Tout charmait, tout était fait au tour [LA FONT., Tabl.]
Offres, soins obligeants, compliments faits au tour [LAMOTTE, Fabl. IV, 16]
On dit de même : un homme fait au tour, une femme faite au tour.
Du reste elle est faite au tour ; elle ne crie jamais, elle est douce et caressante [SÉV., 120]
Voilà ce qui s'appelle un garçon fait au tour ! [REGNARD, le Bal, 9]
La chambre, l'atelier où est placé un tour.
Espèce de petite boîte cylindrique, qui tourne sur deux pivots, et de laquelle on se sert dans les couvents des religieuses pour faire entrer ou pour faire sortir de petits objets.
Enfin pourtant il a passé le tour Du monastère.... [GRESSET, Ver-vert, II]
Dame du tour, religieuse qui, au dedans du couvent, a soin du tour et avertit les religieuses quand on les demande. Se dit particulièrement des armoires rondes à pivot qui se trouvent à la porte des hospices et où l'on dépose les enfants que l'on veut abandonner à la charité publique.
Il faut remarquer que le nombre des enfants présentés à l'hospice des Enfants-Trouvés de Paris est augmenté par celui des enfants que leurs parents indigents, ou même les gens des contrées voisines portent au tour de cet hospice [MOURGUE, Instit. Mém. sc. ph. et math. Sav. étr. t. I, p. 36]
On se sert d'une machine pareille dans le conclave, dans certains hospices, dans les prisons, et dans certaines maisons pour faire passer les plats de la cuisine dans la salle à manger sans en ouvrir la porte.
Espèce de petit treuil qui était employé pour bander certaines arbalètes. Arbalète à four.
Tour à piler, appareil pour écraser les pommes à cidre.
Terme de marine. Dévidoir sur lequel on enroule soit du bitord, soit la ligne du loch. Tour mort, attache qui se fait en passant, sur une pièce de bois saillante, un seul tour d'un cordage, qu'on ramène ainsi sur lui-même. Se dit aussi d'un cordage qu'on ne veut filer que peu à peu, malgré sa tendance à s'échapper. Tour de bitte, attache qui se fait en passant le cordage en sautoir sur la bitte et sur son traversin. Tour des câbles, entortillement des câbles de deux ancres mouillées. Tour d'anguille, suite de circonvolutions spirales qu'on fait faire à un cordage sur un autre. Pièce de tour, bordage courbe. Le tour d'une pièce de bois, sa face courbe.
Tour du potier, roue qui tourne horizontalement et sur laquelle on façonne et arrondit les vases de terre. Machine des lapidaires à laquelle sont attachés plusieurs outils que l'on fait tourner au moyen d'une roue. Machine qui sert à donner aux chaudrons et aux poêlons leur dernière façon.
Tour à pâte, pièce sur laquelle le pâtissier travaille la pâte par le moyen d'un rouleau de bois. Table de confiseur. Rouleau de bois à l'usage des ciriers.
Par comparaison avec le mouvement qui est propre au tour machine, mouvement circulaire. Tour de roue. Tour de meule.
Avant que le soleil ait fait encore un tour [CORN., Méd. III, 1]
Et n'élever personne au plus haut de la roue [de la Fortune], Que la fin de son tour ne jette dans la boue [ROTR., Bélis. IV, 10]
Que la terre lui paraisse [à l'homme] comme un point, au prix du vaste tour que cet astre [le soleil] décrit [PASC., Pens. I, 1, édit. HAVET.]
Déjà la sombre nuit a commencé son tour [RAC., Esth. I, 3]
.... Quand l'astre du jour Aura sur l'horizon fait le tiers de son tour [ID., Athal. I, 1]
Il fit un tour sur ses talons [LETOURNEUR, Trad. de Cl. Harl. Lett. 98]
Familièrement. D'ici là il n'y a qu'un tour de roue, il y a peu de distance. À tour de bras, de toute la force du bras (le bras décrivant un tour pour prendre son élan).
Les comédiens sont des balourds de commencer la pièce [le Cid] par la querelle du comte et de don Diègue ; ils méritent le soufflet qu'on donne au vieux bonhomme, et il faut que ce soit à tour de bras [VOLT., Lett. d'Argental, 15 août 1761]
En un tour de main, en un instant, en aussi peu de temps qu'il en faut pour tourner la main.
En moins d'un tour de main cela s'accomplissait [LA FONT., Chose imp.]
Ils [les modernes] ont créé l'art de copier en un tour de main un livre entier ; la science, par ce moyen, peut devenir universelle [VOLT., Dial. XXIX, 12]
Il est clair que toutes ces choses arrivèrent dans le temps où Hercule d'un tour de main sépara les deux montagnes, Calpé et Abyla [ID., Jenni, 3]
Un tour, deux tours de clef, action de tourner une fois, deux fois la clef dans la serrure.
Allons fermer sur lui la porte à double tour [DANCOURT, Trahison punie, III, 8]
La serrure était mauvaise ; la clef ne fermait qu'à demi-tour [J. J. ROUSS., Confess. X]
Bien certainement, signora, quand j'irai par la ville, un bon double tour me répondra de vous [BEAUMARCH., Barb. de Sév. II, 11]
10° Tour de broche, révolution que fait la broche en tournant sur elle-même et en présentant successivement au feu ce qui est embroché.
Nous avons des cuisiniers qui ne savent faire aucun ragoût, à la vérité ; mais ils tirent les viandes si à propos, qu'un tour de broche de plus ou de moins, elles seraient gâtées [LESAGE, Turcaret, V, 7]
Ce poulet a un tour de broche de trop, il est un peu trop rôti.
11° Tour de reins, entorse des reins causée par un effort ou par un faux mouvement. Il s'est donné un tour de reins. Fig. Endroit faible.
Il m'a voulu faire voir dans les œuvres mêmes de Cicéron cette débilité et ce tour de reins que son ami Brutus.... [BALZ., Barbon.]
On dit dans le même sens : tour, absolument.
Sa réputation [de la grande duchesse de Toscane] n'a jamais eu ni tour, ni atteinte [SÉV., 26 juill. 1675]
12° Demi-tour, demi-révolution qu'un homme fait sur lui-même.
La belle fit demi-tour à droite [HAMILT., Gramm. 10]
Un homme qui vient après moi et qui me passe me fait faire un demi-tour et un autre qui me croise de l'autre côté, me remet soudain où le premier m'avait pris [MONTESQ., Lett. pers. 24]
Terme militaire. Demi-tour, mouvement par lequel on fait face du côté auquel on tournait le dos.
Ils plièrent par un demi-tour à droite, malgré l'effort de quelques-uns de leurs officiers [PELLISSON, Lett. hist. t. III, p. 290]
Les escadrons rouges se rallièrent en faisant un demi-tour à droite [SAINT-SIMON, 159, 83]
Terme de danse. Demi-tour de main, la moitié du tour de main ; un cavalier et une dame se donnent la main droite, et décrivent chacune un demi-cercle.
13° Par extension, marche, voyage, promenade, allées et venues.
On me fit au jardin faire cinq ou six tours [RÉGNIER, Sat. II]
Allons dans le jardin faire deux tours d'allée [CORN., Suivante, v, 8]
Il y fit tant de tours [au lieu où son argent était enfoui] qu'un fossoyeur le vit [LA FONT., Fabl. IV, 20]
L'onde était transparente ainsi qu'aux plus beaux jours ; Ma commère la carpe y faisait mille tours, Avec le brochet son compère [ID., ib. VII, 4]
Vous voyez bien qu'à le recevoir [M. de Vendôme], le mener à Aix, revenir, ce sont des tours infinis [SÉV., 1er nov. 1680]
Leurs expéditions [des flibustiers] furent des tours de voleurs, et jamais des campagnes de conquérants [VOLT., Dict. phil. Flibustiers.]
Faire un tour à, en, de, aller à, dans, parcourir.
Mon mari s'en va faire Un tour aux champs [LA FONT., Rém.]
Il est à propos que je fasse un petit tour à mon argent [MOL., l'Av. II, 4]
Je vous quitte pour aller faire un tour de ville [SÉV., 18 juin 1677]
D'où j'irai faire un tour à Paris pour quelques affaires [BOSSUET, Lett. abb. 174]
Allez faire un tour sur les lieux, et concertez tout avec M. de Tigny [MAINTENON, Lett. à M. d'Aubigné, 6 oct. 1682]
Son époux était allé faire un tour aux dogues et aux taureaux [HAMILT., Gramm. 8]
Allons faire un tour de cuisine ; Quand j'aurai déjeûné, j'irai voir la cousine [DESTOUCH., Homme sing. I, 8]
Il est bien vrai qu'autrefois, ayant été avec Alzire en Amérique, je fis un petit tour en Afrique avec Zulime, avant d'aller voir Idamé à la Chine [VOLT., Mél. littér. à l'auteur du Mercure.]
Je crois la Grèce entière libre au moment que je vous parle ; voulez-vous que nous allions y faire un tour ? [ID., Lett. d'Alemb. 7 juill. 1770]
Il est allé faire un tour de promenade, il est allé se promener. Absolument. Il est allé faire un tour, il est allé se promener, mais il rentrera bientôt. Faire ses tours, aller et venir, tourner.
Il fait ses tours comme à l'ordinaire [J. J. ROUSS., Ém. III]
Faire ses quinze tours, faire mille choses inutiles.
Elle allait à droite et à gauche, rangeant et dérangeant, dépliant une nippe par-ci, ramassant un ruban par-là, poussant un siége, soupirant, disant : Mon Dieu ! c'était ce que ma vénérable grand'mère appelait faire ses quinze tours [E. FEYDEAU, Feuilleton de l'Opinion nationale, 12 déc. 1868]
Populairement. Le petit tour, le grand tour se dit pour exprimer honnêtement les besoins naturels.
S'il avait mal fait et qu'on le grondât, il allait se coucher dans un coin ; il demandait à faire son petit tour et son grand tour [DIDER., Mém. Rêve d'Alembert.]
Tout à l'heure encore deux gendarmes me gardaient à vue jour et nuit.... je ne pouvais, sauf respect, faire mon grand tour sans l'assistance de ces deux messieurs [P. L. COUR., Lett. II, 76]
14° Il se dit de certaines choses qui vont en serpentant. Les tours et retours d'une rivière, d'un labyrinthe. On dit aussi : les tours et détours. Fig.
Le nœud de votre condition prend ses replis et ses tours dans cet abîme [le péché originel] [PASC., Grand. et misère, 25, édit. FAUGÈRE.]
15° Un tour de trictrac, les douze trous.
Je lui dis.... que, s'il le voulait, je lui jouerais ses quatre pistoles dans un tour unique [HAMILT., Gramm. III]
16° Au jeu de cartes, faire, jouer un tour, jouer jusqu'à ce que tous les joueurs aient eu successivement une fois la main. Au brelan, jouer cinq tours aux écus, cinq tours aux deux écus, et un tour au louis d'or, jouer onze tours en tout, à condition de mettre un écu pour les cinq premiers tours, deux écus pour les cinq suivants, et un louis pour le onzième.
17° Chaque façon que le boulanger donne à la pâte. Opération dite aussi voie, ou cours, ou trait, par laquelle les laineurs font passer le chardon sur le drap. Terme de graveur. Se dit des trois premières opérations que l'on fait pour préparer le cuivre.
18° Circuit, circonférence d'un lieu ou d'un corps. La terre a neuf mille lieues de tour. Cet arbre a tant de tour. Faire le tour de, parcourir la circonférence.
Monseigneur a fait le tour de la place [SÉV., 467]
Encore ceux qui nous ont décrit ce prodigieux édifice [un palais] n'ont-ils pas eu le temps d'en faire le tour [BOSSUET, Hist. III, 3]
De ces parvis sacrés j'ai deux fois fait le tour [RAC., Athal. III, 7]
Les États de quelques souverains d'Allemagne ou d'Italie, dont on peut faire le tour en une demi-heure [VOLT., Microm. I]
Les arts les coutumes, les opinions, les usages n'ont-ils pas fait le tour du monde ? [ID., Mœurs, Rem. 21]
Aucun [ancien géographe] n'a osé dire ni même conjecturer qu'il était possible de faire le tour du monde ; Magellan a été le premier qui l'ait fait en l'année 1519 dans l'espace de 1124 jours [BUFF., Hist. natur. preuv. th. terr. Œuv. t. I, p. 308]
La Victoire, ce vaisseau fameux pour avoir fait le premier le tour du monde, et le seul de l'escadre de Magellan qui fût revenu en Europe [RAYNAL, Hist. phil. VIII, 7]
Elle fit le tour de l'Europe, et retrouva la santé sur les grands chemins [DIDER., Mém. Rêve d'Alembert.]
Faire le tour, tourner autour.
Il avait fait une incroyable diligence pour faire le tour d'une montagne presque inaccessible [FÉN., Tél. XVI]
La première fois qu'il [le perroquet] se vit dans une glace, il en approcha son bec, et, ne se rencontrant pas lui-même, qu'il prenait pour son semblable, il fit le tour de la glace [DIDER., Lett. sur les Aveug.]
Absolument.
[Pour me devancer] il hasarda de se briser contre la borne ; il y brisa effectivement sa roue [de son char] ; je ne songeai qu'à faire promptement le tour, pour n'être pas engagé dans son désordre [FÉN., Tél. v.]
Prendre le grand tour, faire le grand tour, parcourir le plus long circuit pour arriver à.
Elle avait pris le grand tour pour aller à Mons [PELLISSON, Lett. hist. t. III, p. 13]
Comme il [Adraste] sut.... que l'armée était divisée par la querelle de Télémaque avec Phalante, il se hâta de faire un grand tour [FÉN., Tél. XVI]
Faire le tour, s'étendre autour de. Ce bracelet fait plusieurs tours autour du bras. Faire le tour d'un objet, l'examiner en tous ses côtés.
J'ai fait le tour des choses de la vie [SAINTE-BEUVE, Poésies, Sonnets, Épilogue.]
Faire son tour de France, d'Europe, se dit d'un artisan qui voyage de ville en ville en travaillant de son état.
Quand tu seras prêt à partir, viens me revoir ; je te donnerai une pistole pour t'aider à faire le tour d'Espagne [LESAGE, Gil Bl. II, 7]
Il fut saisi, à dix-sept ans, de l'ardeur voyageuse qui, chaque année, enlève à leurs pénates de nombreuses phalanges de jeunes ouvriers pour les jeter dans la vie aventureuse, dans l'apprentissage ambulant qu'on appelle le tour de France [G. SAND, le Compagnon du tour de France, II]
Faire le tour du cadran, dormir pendant douze heures consécutives, l'aiguille parcourant le cadran en douze heures.
Savez-vous, lui dit don Luis, que vous êtes couché depuis hier matin ?... vous avez fait deux fois le tour du cadran [LESAGE, Diable boit. 21]
Terme de marine. Le vent fait le tour du compas, lorsque en peu de temps il paraît souffler de tous les points de l'horizon. Prendre du tour, gouverner de manière à contourner un cap, un navire, un danger, sans courir risque de tomber dessus.
19° Visite faite autour.
Il est honteux que vous ne connaissiez ni nos statues, ni nos tableaux ; et demain il faut commencer le tour des musées et des galeries [STAËL, Corinne, VIII, 2]
20° Terme de jurisprudence. Tour de l'échelle, servitude par laquelle celui à qui elle est due a droit, lorsqu'il fait bâtir, de poser une échelle sur l'héritage d'autrui, et d'occuper l'espace de terre qui est nécessaire pour la mettre en usage ; ce qu'on évalue ordinairement à six pieds. Tour du chat, intervalle d'un demi-pied dont les fours et les forges doivent être éloignés des murs du voisinage suivant les usages de Paris. Tour de la souris, intervalle de deux à trois pouces qui doit rester vide entre une chausse d'aisance et un mur mitoyen contre lequel elle est posée.
21° Tour de lit, étoffe qui environne le lit.
On en sait d'autres qui ont des filles devant leurs yeux, à qui ils ne peuvent pas donner une dot.... qui se refusent un tour de lit et du linge blanc.... [LA BRUY., XIII]
Tour de cuve, tablette qui entoure la cuve du papetier. Cette tenture de tapisserie, cette garniture, cette robe a tant d'aunes de tour, elle a tant d'aunes de cours
22° Différentes parties de l'habillement, de la parure, montées en rond. Un tour de cou, de tête.
Entre son tour de gorge et son mouchoir [J. J. ROUSS., Confess. II]
Tour de plume, plume simple qu'on met autour du chapeau pour lui donner meilleur air.
Plumets et tours pour chapeaux militaires, [, Alm. Didot-Bottin, 1871-72, p. 1233]
Faux cheveux, qu'on adapte sur le devant de la tête. Cette femme porte un tour.
Le roi a commencé, ces jours passés, à mettre une perruque entière au lieu de tours de cheveux [PELLISSON, Lett. hist. t. I, p. 395]
23° Contour.
Que le prédicateur vienne à paraître : si la nature lui a donné une voix enrouée et un tour de visage bizarre.... [PASC., Pens. III, 3, éd. HAVET.]
Il ne songeait qu'à conserver la délicatesse de son teint ... qu'à donner un tour gracieux aux plis de sa robe [FÉN., Tél. III]
Le tour de son visage était gracieux [HAMILT., Gramm. 9]
De courts cheveux dont l'un ne passe pas l'autre.... et qui se relèvent en demi-boucles autour des joues par un tour qu'ils prennent naturellement [MARIV., Pays. parv. 2e part.]
Le tour des yeux et le bout du nez sont noirs [BUFF., Quadrup. t. XII, p. 225]
24° Toute action qui exige de l'agilité, de la subtilité, de la souplesse, de la force de corps. Cet homme fait des tours de force extraordinaires.
Il parle, il danse, il fait cent tours [LA FONT., Pet. chien.]
Et le singe amuser l'ennemi par ses tours [ID., Fabl. v, 19]
Le singe de sa part disait : venez, de grâce, Venez, messieurs ; je fais cent tours de passe-passe [ID., ib. IX, 3]
N'avez-vous point vu ces gens qui font des tours de cartes ? [SÉV., 299]
Ces arcs d'ébène se font dans mon pays ; il n'y a qu'un certain tour à donner [pour les bander] [VOLT., Pr. Babyl. I]
Fig. Tour de force, action qui exige beaucoup de force. Tour de force se dit aussi de ce qui exige beaucoup de force morale, d'habileté, de persévérance.
C est un tour de force que d'être parvenu à vous faire cette illusion [THÉOD. LECLERCQ, Prov. t. IV, p. 409, dans POUGENS]
Fig. Tour de métier, quelque action d'adresse, de malice, à laquelle on est disposé.
Je vais parcourir les quatre parties du monde, et faire quelque tour de mon métier [LESAGE, Diable boit. 16]
Tour de main, tour de subtilité, d'adresse. Cet escamoteur fait des tours de main surprenants.
Je fis ce tour de main avec beaucoup de subtilité, quoique ce fût mon coup d'essai [LESAGE, Gil Bl. V, 1]
Il y a dans chaque profession un je ne sais quoi, portant différentes dénominations, qu'on appelle quelquefois le tour de main.... auquel est attachée la réussite de ce qu'on veut faire [DEVINCK, Rapp. à l'Emp. Monit. univ. 31 mars 1868, p. 465, 4e col.]
Terme d'argot. Faire voir le tour, tromper, duper.
25° Terme de chirurgie. Tour de maître, manière de pratiquer le cathétérisme qui consiste à communiquer à la sonde un mouvement de demi-cercle, qui en place la concavité sous la symphyse, et en ramène le pavillon à une direction verticale. Fig. Tour du bâton, profit secret et illicite ou abusif qu'un homme tire de son emploi (le tour du bâton est ainsi dit d'une escrime au bâton mentionnée dans l'historique).
Que l'on aille d'un grand implorer une grâce, Sans le tour du bâton je doute qu'il la fasse ; Pour avoir un emploi de quelque financier, C'est le tour du bâton qui marche le premier ; On ne veut rien prêter, quelques gages qu'on offre, Si le tour du bâton ne fait ouvrir le coffre ; Il n'est point de coupable un peu riche et puissant Dont le tour du bâton ne fasse un innocent [BOURSAULT, Ésope à la cour, IV, 5]
Sans compter une infinité de petits gains malhonnêtes, connus dans tous les métiers sous le nom de tour du bâton [DIDER., Mém. t. III, p. 189, dans POUGENS]
27° Fig. En général, acte, action.
À moins que d'avouer Que c'est un lâche tour qu'on le force à jouer [CORN., D. Sanche, v, 6]
Vous n'avez point voulu me faire un tour d'adresse [ID., le Ment. v, 6]
La Rappinière continua de tourner la chose en raillerie, et de la vouloir faire passer pour un tour de bon compagnon [SCARR., Rom. com. II, 15]
Elle [la cigogne] retira l'os [du gosier du loup] ; puis pour un si bon tour Elle demanda son salaire [LA FONT., Fabl. III, 9]
Tour d'ami, acte d'obligeance qu'on ne pouvait que difficilement espérer.
28° Particulièrement. Trait d'habileté, manière d'agir où il entre de l'adresse et quelquefois de la mauvaise intention.
En humeur de nous faire un assez mauvais tour [RÉGNIER, Sat. X]
... toute l'artillerie De Cupidon, non pas le langoureux, Mais celui-là qui n'a fait en sa vie Que de bons tours, le patron des heureux [LA FONT., Orais.]
C'était un vieux routier, il savait plus d'un tour [ID., Fabl. III, 18]
Que mon maître couvert de gloire Me joue ici d'un vilain tour ! [MOL., Amph. I, 1]
Et tu m'oses jouer de ces diables de tours ? [ID., Sganar. 6]
Vous avez entendu quelquefois parler des tracasseries de cour, des petites calomnies qu'on y débite, des beaux tours qu'on y joue ; soyez bien sûr que la république des lettres est précisément dans ce goût [VOLT., Lett. en vers et en prose, 166]
Ce sont là des tours de la destinée ; mais je me moque de ses tours avec un ami comme vous et un peu de courage [ID., Lett. d'Argental, 29 oct. 1754]
La rapine et la calomnie me sont venues assaillir.... où fuir ? il faudra donc aller trouver l'empereur de la Chine ; encore trouverai-je là des jésuites qui me joueront quelque mauvais tour [ID., Lett. d'Argental, 29 août 1755]
Songez que vous ne pouvez faire aux sots et aux fripons un meilleur tour que de vivre [D'ALEMB., Lett. à Voltaire, 20 avril 1773]
C'est un bon tour que de faire épouser ma vieille gouvernante au coquin qui fit enlever ma jeune maîtresse [BEAUMARCH., Mar. de Figaro, I, 4]
Fig.
C'est la trois ou quatrième fois que la bise vous fait de ces méchants tours [SÉV., 553]
Je me plaignis à lui du désordre de la poste ; il me dit que la poste lui faisait des tours aussi bien qu'à moi [ID., 31]
Mais je bats la campagne ; L'ode et le vin font de ces tours [BÉRANG., Troubad.]
Le tour est fait, la ruse, le subterfuge a réussi.
Restez à cheval sur votre chiffre, votre détracteur est réduit au silence ; le tour est fait [REYBAUD, Jér. Paturot, II, 13]
Un tour de maître Gonin, un tour d'homme rusé. Fig. Cela vous jouera un mauvais tour, se dit pour avertir une personne qu'une chose lui est dangereuse. Ce rhume vous jouera un mauvais tour.
29° Manière de présenter, de faire voir une chose.
Ils ne manquent jamais de saisir promptement L'apparente lueur du moindre attachement... D'en semer la nouvelle avec beaucoup de joie, Et d'y donner le tour qu'ils veulent qu'on y croie [MOL., Tart. I, 1]
M. de Chaulnes espérait de donner un bon tour à toutes ces choses [SÉV., 19 oct. 1689]
Il y a certains tours à faire valoir, qui ne sont pas inutiles en ce pays [la cour] [ID., 20 nov. 1673]
Je crains que M. de Pompone, qui s'était mêlé de cette affaire croyant vous obliger, ne soit un peu fâché de voir le tour qu'elle a pris [SÉV., 4 déc. 1675]
Laissons les conjectures de M. Burnet et les tours dont il tâche en vain de colorer la réformation [BOSSUET, Var. VII, 36]
Ils donnent aux faits tous les tours qu'ils veulent [ID., Lett. quiét. 337]
On donnera à mes plus droites intentions un mauvais tour [BOURDAL., 7e dim. après la Pentecôte, Dominic. t. III, p. 92]
On n'eut pas besoin de chercher pour lui [M. le Tellier] ces tours ingénieux qui ne font entrevoir aux malades le danger où ils sont, qu'au travers de feintes promesses, ou de vaines espérances de guérison [FLÉCH., le Tellier.]
Il [Carré] dit à un prêtre qui, selon la pratique ordinaire, cherchait des tours pour le préparer à la mort, qu'il y avait longtemps que la philosophie et la religion lui avaient appris à mourir [FONTEN., Carré.]
Il y a un tour à donner à tout, même aux choses qui en paraissent le moins susceptibles [MONTESQ., Lett. pers. 57]
Il me paraît que l'affaire des Calas prend un bon tour dans les esprits [VOLT., Lett. Damilaville, 26 déc. 1762]
On veut donner le tour le plus noir à se qui n'est au fond qu'une étourderie [GENLIS, Ad. et Th. t. I, p 485, dans POUGENS]
30° Tournure, forme, mouvement de style, manière d'exprimer ses pensées, de construire ses phrases d'arranger ses termes.
Il faut avouer que cela a un tour spirituel et galant [MOL., Préc. 10]
Vous avez le tour libre et le beau choix des mots [ID., Fem. sav. III, 5]
Tout ce que dit Mme la Dauphine est juste et d'un bon tour [SÉV., 414]
Ne dites point de mal de vos lettres ; il y a du tour et de l'esprit partout [ID., à Mme de Grignan, 2 mars 1689]
Ne quittez jamais le naturel ; votre tour s'y est formé, et cela compose un style parfait [ID., 18 fév. 1671]
Il y a [dans la lettre de Bussy au roi].... des tours pour le porter à vous secourir, qui ne sont que trop singuliers, trop pressants et trop véritables [ID., 17 juin 1687]
Le tour des paroles de Tertullien, de Sénèque, de Montaigne et de quelques autres, a tant de charmes et tant d'éclat, qu'il éblouit l'esprit de la plupart des gens, quoique ce ne soit qu'une faible peinture et comme l'ombre de l'imagination de ces auteurs [MALEBR., Rech. vér. II, III, 3]
Aimez sa pureté [de Malherbe], Et de son tour heureux imitez la clarté [BOILEAU, Art p. I]
Si le terme est impropre ou le tour vicieux [ID., ib.]
Le philosophe consume sa vie à observer les hommes.... s'il donne quelque tour à ses pensées, c'est moins par une vanité d'auteur que pour mettre une vérité qu'il a trouvée, dans tout le jour nécessaire pour faire l'impression qui doit servir à son dessein [LA BRUY., I]
Je ne sais si l'on pourra jamais mettre dans les lettres plus d'esprit, plus de tour, plus d'agrément et plus de style que l'on n'en voit dans celles de Balzac et de Voiture [ID., I]
Il savait donner un tour agréable à ses récits [HAMILT., Gram. 8]
L'art, la délicatesse, l'esprit et le tour y brillaient [dans la lettre de Fénelon au pape] [SAINT-SIMON, 46, 28]
Ce palsambleu est impayable ; c'est un petit tour cavalier qui frappe, qui saisit ; j'aime les tours cavaliers [DESTOUCH., Fausse Agnès, III, 6]
Sa traduction de Quinte-Curce [de Vaugelas], qui parut en 1646, fut le premier bon livre écrit purement ; et il s'y trouve peu d'expressions et de tours qui aient vieilli [VOLT., Louis XIV, 32]
J'avais remarqué que les ouvrages des gens du monde, quoique peu corrects et assez mal écrits, avaient un certain tour négligé qui les faisait passer malgré la critique amère des auteurs de profession [COMTE DE CAYLUS, Mém. des colporteurs, Œuv. t. x, p. 241]
J'entends par tours ingénieux, les bons mots, les traits, les saillies, les pensées fines et délicates ; leur caractère est la gaieté [CONDIL., Art d'écr. II, 10]
La plupart des grandes pensées prennent le tour de l'antithèse, soit pour marquer plus vivement les rapports de différence et d'opinion, soit pour rapprocher les extrêmes [MARMONTEL, Œuv. t. v, p. 237]
Le grec d'Origène est singulièrement doux ; il est cependant mêlé d'hébraïsmes et de tours étrangers [CHATEAUBR., Génie, I, I, 1]
Les tours négatifs sont particuliers à Virgile [ID., ib. II, II, 10]
31° Façon d'être.
M. le duc d'Orléans m'avoua qu'ils n'étaient pas ensemble [avec la duchesse d'Orléans] sur le tour de tendresse [SAINT-SIMON, 517, 102]
Qu'on examine tous les autres arts ; il n'y en a aucun qui ne reçoive des tours particuliers du génie différent des nations qui les cultivent [VOLT., Ess. poés. ép. I]
Tour d'esprit, manière d'être de l'esprit, du caractère.
Il a un tour admirable dans l'esprit [MOL., Préc. 10]
Il faut un peu badiner avec elle [la jeune marquise de Sévigné] ; c'est le tour de son esprit [SÉV., 1er avr. 1689]
Que ne puis-je vous marquer ici.... ce tour d'esprit particulier qui rendait sa conversation [de Mme de Montausier] si agréable ! [FLÉCH., Duch. de Mont.]
Mme de Montespan, à qui les moindres ridicules n'échappaient pas, et qui savait si bien les faire sentir aux autres par ce tour unique à la maison de Mortemart [Mme DE CAYLUS, Souvenirs, p. 42, dans POUGENS]
Le même tour d'esprit qui fait exceller une femme du monde dans l'art de tenir maison, fait exceller une coquette dans l'art d'amuser plusieurs soupirants [J. J. ROUSS., Ém. V]
32° Rang successif, alternatif.
Si vous avez pu tout sur moi, sur mon amour, Que je puisse sur vous quelque chose à mon tour ! [CORN., Poly. III, 4]
Par des crimes nouveaux je punirai les vôtres ; Et mon tour à périr ne viendra qu'après d'autres [ID., Attila, v, 3]
Un bonheur continu rendrait l'homme superbe, Et chacun à son tour, comme dit le proverbe [MOL., Éc. des fem. v, 8]
Toutes les choses ont leur tour [ID., Psyché, Prologue.]
Que je fasse voir au monde ingrat avec quelle impiété il le crucifie [Jésus-Christ] encore tous les jours ; que je crucifie le monde à mon tour ; que j'en efface tous les traits et toute la gloire [BOSSUET, la Vallière.]
Les oppresseurs du peuple à leur tour gémissants [BOILEAU, Épît. I]
Il finira par l'ignominie, Dieu aura son tour ; et la gloire de l'homme injuste ne descendra pas avec lui dans le tombeau [MASS., Petit carême, Respect des grands]
Appius se leva quand ce fut son tour à parler [VERTOT, Révol. rom. I, 99]
Les plaisirs ont leur temps, la sagesse a son tour [VOLT., Ép. 27]
Les jésuites ont été abolis, les parlements ont été réformés, les gens de lettres ont leur tour [ID., Lett. Marmontel, 21 oct. 1771]
Vous concevez qu'après avoir vu périr toute ma famille du mal de poitrine, j'avais quelque raison de croire que c'était mon tour [MARMONTEL, Mém. VIII]
Un tour de rôle, un rang à prendre ou à donner. À tour de rôle, voy. RÔLE, n° 5. Au théâtre, tour de faveur, décision du comité des comédiens qui fait passer avant son tour la représentation d'une pièce.

PROVERBE

    À chacun son tour, si tu as aujourd'hui l'avantage sur moi, je l'aurai peut-être demain sur toi.
Barons de tour, dans le Languedoc, ceux qui, à leur tour, avaient entrée aux états de Provence.
33° Tour à tour, loc. adv. L'un après l'autre, alternativement.
Je fais le bien et le mal tour à tour, Je viens de là, vais là, j'appartiens à mon maître [MOL., Amph. I, 2]
Entrez, généreux chefs des familles sacrées, Du ministère saint tour à tour honorées [RAC., Athal. IV, 2]
A travers mille feux je vois Condé paraître, Tour à tour la terreur et l'appui de son maître [VOLT., Henr. VII]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Chascuns torna sa resne et son tor a repris [, Ronc. p. 184]
    Il fait un tor françois, jus le cuide verser ; Mais Garins fu si fors, que nel pot remuer [, Romancero, p. 41]
  • XIIIe s.
    C'est [Java] la greigneur [plus grande] isle qui soit ou monde ; car bien a de tour v mille milles [MARC POL, p. 560]
    De cel tour [ruse, détour] m'apensai, Dame Dieu [j'] en graci [, Berte, CXVIII]
    Et assambla son ost et ala en Frise, un pays anieus [ennuyeux], et le vot prendre par force, mais il ne savoit pas bien le tour [, Chron. de Rains, 218]
    Fait li maistres : faisons un tour Par les marches, par la campagne [, l'Escoufle]
    Renart li fait un tor d'Englois ; Ysengrin nel doutoit ançois ; Renart l'estraint.... [, Ren. 14980]
    Il est drois que toutes tes voies, Et tes alées et ti tour Soient tuit adès là entour [, la Rose, 2397]
    Trois fois nous geterent le feu gregois celi soir, et le nous lancerent quatre foiz à l'arbalestre à tour [JOINV., 222]
    Ardane [la forêt des Ardennes] ert [était] moult grans à cel jor, Et porprendoit moult en son tor [, Partonop. V. 500]
    Cist tors puet estre en deux manieres, ou que il dit la verité tout clerement ; raison comment : tu veuls dire : il ajorne, di donc : jà commence le soleil à espendre ses rais parmi la terre ; ou que il eschive la verité par son tor.... [BRUN. LATINI, Trésor, p. 486]
  • XIVe s.
    Mais Montmirail est forte et bien abertesquie [munie de bretèches], Et s'est de petit tour, si a ville jolie [, Hugues Capet, v. 5884]
    Pour ce je pense faire un tour Jusqu'à Paris.... [, Liv. du bon Jeh. 3311]
    Ainsi scet faire femme ; de tours scet plus de cent [, Baud. de Seb. III, 401]
    Ensement sot la dame che soutil tour trouver [, ib. IV, 521]
    [Mgr d'Anjou ayant écrit des lettres affectueuses au roi de Navarre, celui-ci] dit qu'il savoit bien que ce n'estoient que paroles pour le decevoir, et lui vouloit bailler du tour du baston ; car il savoit bien qu'il estoit l'ome du monde que Mr. d'Anjou haioit le plus, et que, puis qu'il vouloit feindre estre son amy, il se feindroit aussy, et lui donneroit un tour de baston comme il lui vouloit bailler, et, sous couleur de faire la besogne de Mr. d'Anjou, il feroit son traité avec le roy d'Arragon [, Chr. ms. de Nangis, en 1377, dans LACURNE]
  • XVe s.
    Cette chevaucherie prist son tour vers les tentes, et les ardirent [FROISS., I, I, 112]
    Entrementes que le roi de France estoit sur le mont de Sangattes, et qu'il estudioit comment et par quel tour il pourroit combattre les Anglois qui s'y estoient fortifiés [ID., I, I, 319]
    Et leur dit que, s'il venoit à tour [s'il trouvait son occasion], il leur feroit cher comperer [payer] [ID., I, I, 97]
    Il est verité que cette ville est de grand tour et de petite defense [ID., II, III, 42]
    Seconde n'a ne premiere En bien, en sens, en maniere, N'en gentil cors fait à tour [E. DESCH., Poésies mss. f° 196]
    Tour d'escript [bon pour toucher de l'argent] [DU CANGE, tornare.]
    À tour de papier [à tour de rôle] [ID., turnus.]
    En telles armeures entroient ilz hardiment es batailles ; mais à icelluy temps ung chevalier ne daignoit ferir ung autre fors par devant, et ils sçavoient alors le tour du baston, si se couvroient [, Perceforest, t. I, f° 55]
    Lors entra au tref [tente] une pucelle qui apportoit viandes à plenté couvertes d'une touaille, puis mist avec la main la viande sur un tour [espèce de plat d'osier] [, ib. t. v, f° 60]
    Et fort doutoient les Escossois, qu'ils ne leur jouassent un mauvais tour, et se separerent des François [JUV., Charles VI, 1385]
    Mais au chef du tour la chose se remit tellement que le royaume de France en fut longtemps en voye de destruction [FENIN, 1410]
    Hé qui est-ce qui se puisse garder de male fortune ? quand elle veult courir sus et nuire à qui que ce soit, bien en sçait trouver les tours [, Bouciq. I, 3]
    Nul serrurier ne pourra faire serrure à tour et demy, si les rivetz ne sont mis à deux piez, car elle seroit fausse [, Ordonn. août 1489]
  • XVIe s.
    À leur venue, ilz se festoyarent à tour de bras [RAB., Garg. I, 37]
    Pousé le cas que ma femme me voulust faire ung maulvais tour [ID., Pant. III, 18]
    Cest ung tour de vieille guerre ; que t'en semble, frere Jean ? [ID., ib. IV, 8]
    Comme une rhombe girante, lors que tant subit est son tour [ID., ib. V, 25]
    La fiance et le desespoir doivent regner en nos cœurs à tour [tour à tour] [CALV., Instit. 440]
    Veiller, pleurer, jurer, s'appaiser, se fascher, Lettres, faveurs, regards, ce sont tours de jeunesse [DESPORTES, Diverses amours, XXXIX.]
    Que je luy ferois un tour d'amy [MONT., I, 95]
    Je veulx qu'il escoute son disciple parler à son tour [ID., I, 160]
    N'employer pas [dans une discussion] touts les tours qui peuvent servir, mais ceulx qui peuvent le plus servir [ID., I, 167]
    C'est un tour d'art et de science d'estre suffisant à l'escrime [ID., I, 242]
    S'il est besoin de couvrir un toit dont l'eau doit tomber sur son voisin, il est aussi tenu de bailler place pour le tour de l'echelle [LOYSEL, 295]
    Ariadne lui donna un peloton de fil, à l'aide duquel elle luy enseigna qu'il pourroit facilement issir des tours et destours du Labyrinthe [AMYOT, Thés. 22]
    Une danse en laquelle il y a plusieurs tours et retours, à l'imitation des tournoyemens du Labyrinthe [ID., ib. 25]
    Des couvertures et tours de lictz teincts en pourpre [ID., Lyc. 23]
    Ces boucliers n'ont pas leur tour entierement rond [ID., Numa, 23]
    Il devint bon ouvrier à besongner du tour et de menuiserie [ID., P. Aem. 59]
    Avant retirer une clef qui estoit dedans, il en faisoit un tour [D'AUB., Hist. III, 385]
    Elle luy fist present d'un tour de col et de brasselets de fines perles orientales [CARLOIX, IV, 31]
    Les roues ou tours [pour la soie], nommés à Paris desvidoirs et à Tours guindres [O. DE SERRES, 494]
    Mais une riche dame amoureuse et gentille, Qui a l'esprit bien né, se fait un mauvais tour, Quand par trop d'avarice elle vend son amour [RONS., 806]
    Tour de mulet [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. tor ay tor, tour à tour ; provenç. torn, tor ; catal. torn ; espagn. portug. et ital. torno ; du latin tornus, tour, instrument à tourner, qui vient du grec ; le mouvement circulaire du tour ayant été pris métaphoriquement pour exprimer ce qui va en rond. Le grec traduit une forme de participe passif signifiant percer, aoriste 2e radical, tri, traverser.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    2. TOUR.
    Ajoutez :
  • Fait au tour, au propre, fait avec le tour.
    Nous ne ferons que citer les vases en terre cuite faits au tour [BEULÉ, Rev. des Deux-Mondes, 1er mai 1872, p. 28]
  • 34° Par tour, l'un après l'autre, successivement.
    Elles iront à la messe par tour [BOSSUET, Règl.]
    35° Terme de lapidaire.
    Tour de roue, manœuvre qui consiste à arrêter la roue progressivement, afin que le poli soit vif et net [CHRITEN, Art du lapidaire, p. 482]
    36° En Normandie, tour de carreau, pressoir à cidre, mû à l'aide d'un manége à cheval, dont la roue, pleine et en bois, tourne dans une auge circulaire, dite carreau parce qu'elle est en pierre de taille.
    Une maison à usage de demeure, cellier à côté, pressoir, tour de carreau pour le pressoir, [, le Nouvelliste de l'arrond. d'Avranches, 19 août 1877, aux Annonces]

    REMARQUE

    • On a beaucoup disserté sur le sens propre et l'origine de tour du bâton, pour signifier un profit secret et abusif. L'explication est dans l'historique. Là on trouve aux XIVe et XVe siècles des exemples où figure tour de baston ou du baston, et où le sens est maniement habile, adroit du bâton. De ce sens il n'a pas été difficile de passer au sens de ce genre d'habileté qui assure un profit abusif.

tour

TOUR. n. f. Sorte de bâtiment élevé, rond, carré ou polygonal, dont on fortifiait jadis l'enceinte des villes, des châteaux, etc., ou qui sert de clocher, de phare, etc. Haute tour. Tour ronde. Tour carrée. Tour crénelée. Monter dans une tour, sur une tour. Du haut de la tour. Au pied de la tour. Une muraille flanquée de tours. Les créneaux d'une tour. La tour de Babel. La tour de Londres. La tour de Cordouan, qui sert de phare à l'embouchure de la Gironde. Les tours de Notre-Dame. La Tour de l'Horloge.

Fig. et fam., Tour de Babel, Lieu où tout le monde parle à la fois et sans s'entendre. Cette assemblée est une vraie tour de Babel.

TOUR se dit aussi de Machines de guerre que les anciens attachaient sur le dos des éléphants de combat et dans lesquelles ils plaçaient ordinairement des archers.

En termes de jeu d'Échecs, il se dit d'une Pièce qu'on place à l'angle de l'échiquier et qui a la forme d'une tour crénelée. Donner échec et mat avec la tour.

tour

TOUR. n. m. Mouvement circulaire, mouvement de rotation. Tour de roue. Faire un tour sur soi-même.

Fam., À tour de bras, De toute la force du bras. Il signifie figurément En déployant toute sa force. Tomber sur quelqu'un à tour de bras.

Fam. et par exagération, En un tour de main, En aussi peu de temps qu'il en faut pour tourner la main. Il change d'avis en un tour de main. Cela a été fait en un tour de main.

Tour de reins, Foulure de reins causée par quelque effort. Avoir un tour de reins. Il s'est donné un tour de reins.

Tour de broche, Révolution que fait la broche à rôtir, en tournant sur elle-même. Ce chapon aurait eu besoin d'un tour de broche de plus.

Un tour, deux tours de clef, Action de tourner une fois, deux fois la clef dans la serrure. Il ferma la porte à double tour.

Fig. et fam., Tour de bâton, Profit secret, illicite ou abusif qu'un homme tire de l'emploi, du poste qu'il occupe. Son emploi lui vaut tant par an, sans les tours de bâton. On dit aussi Retour de bâton.

Demi-tour, Demi-révolution qu'un homme fait en tournant sur ses talons. Il fit demi-tour à droite.

Fig. et fam., Faire demi-tour, Se retirer. Je l'ai obligé à faire demi-tour.

TOUR se dit, par extension, de Mouvements d'allée et venue, de parcours faits dans un endroit donné. Faire un tour dans le jardin. Il était allé faire un tour à la campagne. Il alla faire un tour à Paris. Il fit un tour à la fête. Faites un tour jusque-là.

Il est allé faire un tour de promenade, Il est allé se promener. Il est allé faire un tour, Il est sorti pour revenir bientôt. On dit dans le même sens : Il est allé faire un tour en ville, un tour dans son pays.

TOUR se dit aussi en parlant de Certaines choses qui vont en serpentant et qui reviennent sur elles-mêmes. Cette rivière fait plusieurs tours et retours. Les tours et les retours d'un labyrinthe.

Il se dit encore de la Circonférence d'un corps. La terre a quarante mille kilomètres de tour. Cette colonne a six mètres de tour à sa partie inférieure.

Il se dit, par extension, du Circuit d'une chose. Le tour de la ville. Le tour du jardin. Cette ville a une lieue de tour. Cet arbre a huit mètres de tour.

Faire le tour de, Parcourir toute la circonférence, le circuit de. Faire le tour du monde. Faire le tour d'un jardin, d'un bois. Il signifie aussi S'étendre autour. L'enceinte fait tout le tour de la ville. Ce bracelet fait plusieurs tours autour du bras.

Fam., Faire son tour de France, d'Europe, Parcourir la France, l'Europe. Il s'est dit surtout des Artisans qui voyageaient pour travailler de leur état dans différentes villes.

Fig. et fam., Faire le tour du cadran, Dormir douze heures de suite.

Tour de taille, Mesure de la ceinture.

Tour de tête, Mesure de la tête pour la coiffure.

Tour de ville, Sorte de boulevard, de promenade qui fait le tour d'une ville.

En termes de jeux de Cartes, Jouer un tour, faire un tour, Jouer un certain nombre de coups en sorte que tous les joueurs successivement aient une fois la main.

TOUR se dit également de Différentes choses dont on se sert, soit pour l'habillement, soit pour la parure, et qui sont mises en rond. Un tour de cou. Un tour de cheveux.

Il signifie encore Rang successif, alternatif. Ce n'est pas votre tour. Vous avez laissé passer votre tour de parole. Je parlerai à mon tour. Son tour viendra. Céder son tour. Vous n'en êtes pas quitte, vous aurez votre tour. Chacun son tour.

À tour de rôle. Voyez RÔLE.

Tour de faveur se dit de Toute chose qu'on fait passer avant son tour. Il a obtenu, pour sa pièce, pour son article, un tour de faveur.

TOUR se dit aussi d'une Action qui exige la promptitude, la subtilité et l'adresse de la main, ou la souplesse, l'agilité, la force du corps. Tour de bateleur. Tour de passe-passe. Il sait faire des tours de cartes, des tours de main. Ce sauteur fait des tours de force extraordinaires.

Fig., Tour de force, Action qui exige beaucoup de force. En portant ce fardeau jusque-là, vous avez fait un tour de force. On le dit également au sens moral. Si vous terminez cette affaire aujourd'hui, vous ferez un tour de force. Une si longue improvisation est un tour de force. C'est un tour de force.

Fig. et fam., Avoir le tour de main, Avoir la manière de faire, l'habileté, la pratique.

TOUR signifie figurément et familièrement, Trait d'habileté, ruse, finesse, manière d'agir adroite et ordinairement malintentionnée. Il lui a joué un tour. Faire un tour, des tours à quelqu'un. Je lui revaudrai ce tour-là. Voilà un bon tour.

Fam., Le tour est joué, La ruse a réussi.

Fig., Cela vous jouera un mauvais tour se dit à quelqu'un pour l'avertir qu'une chose lui sera dangereuse ou préjudiciable.

TOUR, en parlant d'une Affaire, se dit de la Manière dont on la fait voir, dont elle se présente, dont elle marche. Il donne le tour qu'il lui plaît aux affaires. Il donne un certain tour aux choses. Il a donné un bon tour à cela. Le succès dépend du tour que le rapporteur donnera à votre affaire. Cette affaire prend un bon, un mauvais tour.

Il désigne encore la Manière dont on exprime ses pensées et dont on arrange ses termes, soit en parlant, soit en écrivant. Il y a un tour oratoire dans tout ce qu'il écrit. Il donne un tour agréable à tout ce qu'il dit. Ces vers ont un tour, sont d'un tour naturel. Tour figuré. Tour hardi. La pensée n'est pas neuve, mais le tour est nouveau. Ce tour de phrase est obscur, singulier, heureux.

Cet homme a un tour d'esprit agréable, Il présente les choses sous une forme agréable. On dit aussi : Un tour d'esprit original.

TOUR se dit en outre d'une Machine dont on se sert pour façonner en rond le bois, l'ivoire, les métaux, l'argile, etc. Tour de potier. Cela est fait au tour.

Fig. et fam., Cette femme a le bras, la main, la gorge, la jambe faits au tour, Elle les a parfaitement bien faits. On dit dans le même sens : Cet homme, cette femme sont faits au tour.

TOUR désigne aussi une Sorte d'armoire ronde et tournant sur un pivot, qui est posée dans l'épaisseur du mur, particulièrement dans les communautés religieuses, et qui permet de faire passer diverses choses du dehors à l'intérieur ou de l'intérieur au-dehors.

Il s'est dit aussi d'un Appareil semblable employé à l'entrée des hospices pour le dépôt des enfants confiés à la charité publique.

TOUR À TOUR, loc. adv. L'un après l'autre, alternativement. Ces deux généraux commandaient tour à tour. Parler tour à tour.

tour

Tour, Tantost est feminin, et signifie ce que le Latin Turris. (mais le François si la tour est de forme quadrangulaire, y adjouste ce mot quarrée). Selon ce on dit les tours d'une muraille, d'une ville, d'un chasteau, et par diminutif Tourelle, tourrion, et tournelle. Tantost est masculin et signifie ores un acte signalé et ingenieux, soit bon soit mauvais, Industriosum facinus. Selon ce on dit, Il m'a fait un bon tour, Egregiam operam, mihi nauauit. Il m'a fait un mauvais tour, Indignum facinus in me patrauit. Ores armoire tournant, par lequel les Religieuses recluses, reçoivent et baillent de ceux ou à ceux de dehors ce qu'il leur convient, Vertibulum monialium. Dont Touriere est appelée celle qui est deputée à l'exercice dudit tour, Vertibularia. Ores une finesse et subtilité, Fallacia. Comme c'est un tour de court, Astus aulicus hic quidem est. Tantost une ronde, Circuitio, comme, Je m'en vay faire un tour de marché. et, Pour aller là, il faut prendre ou faire un grand tour, Circuitio ingens ineunda est. Ores une venuë, comme, Faites un tour jusques icy, Huc per otium accede. Ores une circonvolution, comme, Le tour du ciel, Caeli circumlatio. Selon ce on dit aussi, Le tour de la ville est de 2000. pas, Murum in circuitu 2 millia passuum patentem habet. Liu. lib. 23. Ores un instrument de bois tournant à rouë sur un aisseul auquel les femmes filent. Selon ce on dit, filer au tour, Filum rota ducere, Nere ad rotam. Ores ce que le Latin dit, Vicissitudo, comme, Chascune chose a son tour, Rerum omnium vicissitudo est. Joachim du Bellay en ses Odes: Ainsi font retour d'un successif tour, Le jour et la nuit. Ores reng et ordre, comme chascun opine à son tour, Quisque ordine sententiam dicat. Tour aussi est une maniere de chasser, dont on dict prendre les bestes au tour, qui est en les chevalant de pres sans leur donner effroy et portant en crouppe tireurs qui leur tirent à desceu.

Une tour mouvante au moyen des rouës qui sont dessoubs, Turris ambulatoria, Bastille. L'Espagnol Bastida.

Qui porte une tour de bois, comme font les elephans, Turriger.

La tour du guet, Custodia, Specula.

Faire des tours à l'entour des murs, desquelles les planchers viennent à la hauteur d'iceux murs, Contabulare murum turribus.

Un fin tour, Astutior fallacia.

Faire vilains et meschans tours envers ses compagnons, par lesquels on monstre son avarice, Exempla foeda in socios edere per foedam auaritiam.

¶ Donner un tour de bec, Osculum ingerere.

Monstrer un tour de sa terribleté, Exemplum seueritatis suae edere.

Sçavoir tous les tours d'amour, Tenere vias omnes amoris.

¶ Un tour de vieille guerre, Veteratorium strategema. B.

Il luy a baillé un tour de guerre, Hoc est, Hominem fefellit, Alto strategemate hominem percussit, vel perculit. B.

Ouvrier de bailler tels tours et telles ruses, Homo in huiusmodi strategematis veterator. B.

C'est tour d'amy, Hoc amantissime factum. B. ex Cic.

Tu ne me fis jamais un bon tour, Numquam te aequo vsus sum. B.

On n'eust peu faire meilleur tour d'amy, Nihil amantius fieri potuit. B. ex Cicer.

¶ C'est un tour de maistre mouche, Hic nobis arte Apolloniana vel Apuleiana imposuit. B. ex Lactan.

Apprendre les tours de Cour, In officina aulica expoliri. B.

Qui sçait les tours de Cour, Qui strophas aulicas nouit. B.

¶ Le tour du ciel, du soleil, Circuitus solis, orbium.

Le tour d'une ville, Ambitus vrbis.

Avoir soixante pieds de tour, Colligere sexaginta pedes orbe.

¶ Un tour qu'on a fait à se pourmener au Palais, Spatium vnum basilicae.

Faire deux ou trois tours en se pourmenant, In ambulatione duo spatia vel tria facere.

Deux tours de Palais, Duo spatia in Basilica confecta. B.

Apres qu'ils eurent fait deux ou trois tours en se pourmenant, Duobus spatiis tribusve confectis. B. ex Cic.

Nous ferons un tour en diligence vers Pison, Excurremus legati ad Pisonem.

Chascune chose a son tour, Omnium rerum vicissitudo.

L'an a fait son tour, Circumegit se annus.

Par tour, In orbem.

Tour à tour, Vicissim, Per vices, Vicibus, Suam quisque vicem.

Offices qu'on confere par tour, Circulares magistratus. B.

Droict de conferer par tour, Ius circularis collationis vel nominationis. B. vulgo dicunt per turnum.

Le tour du roole, Recitatio nominum. B.

Attendre le tour du roole, Nomini in ordinem incurrenti imminere. Bud.

Le tour et rond des rouës, Orbis rotarum, Orbile.

tour

Un Tour, ou Tournoir, Auquel on façonne les boules, les piliers de bois des chalicts, et plusieurs autres choses, Tornus.

L'art d'ouvrer et besongner au tour, Toreutice.

Ouvrage fait au tour, Toreuma.

tour


TOUR, s. fém. et masc. Il est fém. quand on parle d'un bâtiment élevé, rond ou cârré, dont on fortifiait anciènement les murâilles des Villes. "Murâilles flanquées de tours. "Les creneaux d'une tour. "Ils parvinrent, sans être aperçus, jusqu'au pied de la tour. = Au jeu des échecs, pièces qu'on apelait aûtrefois roc. = Tour se dit aussi d'un clocher, bâti en forme de tour. = Il est masc. quand il signifie 1°. un moûvement en rond. "Tour de boule, de roûe, de broche, de meule. = 2°. Par extension, il se dit d'aûtres moûvemens, quoiqu'ils ne soient pas en rond. "Faire un tour, aler et venir. Faire un tour de jardin, ou dans le jardin; deux tours d'alée; un tour de promenade, ou absolument, un tour. = 3°. Circuit. "Le tour de la Ville, du parc, etc. — Faire le tour de; aler autour de: faire le tour de la Ville, d'un jardin. "Il a fait le tour du monde. "Ce bracelet fait plusieurs tours autour du brâs. "Le tour du Village. — Tour de lit, rideaux qui l'environent tout autour. "Cette tentûre de tapisserie a vingt aûnes de tour. = 4°. Il se dit de certaines chôses, dont on se sert soit pour l'habillement, soit pour la parûre, et qui sont mises en rond. "Tour de cou, de gorge, de bonèt, de cheveux, etc. = 5°. Trait de subtilité, d'adresse de main: tour de gibécière, de gobelets, de pâsse-pâsse, d'adresse, de souplesse, des tours de main. = Fig. Trait de rûse, de finesse: jouer un tour, ou d'un tour à, etc. = 6°. Procédé; manière d'agir. "Tour d'habile homme, d'ami, de fripon, de filou. "Vilain tour. "Il m'a joué un mauvais tour, ou d'un mauvais tour. Doner un bon ou un mauvais tour à une afaire; la présenter par les beaux ou les mauvais côtés. = 7°. En parlant de Poésie, d'éloquence, de style; il se dit de la manière de présenter et d'arranger ses pensées et ses termes. "Il done un tour agréable à ce qu'il dit. "Ces vers sont d'un tour noble, gracieux, etc. La pensée n'est pas nouvelle, mais le tour est nouveau. "Il y a du tour à cela. = On dit, dans le même sens, tour d'esprit. "Cet homme a un tour d'esprit agréable; ou, il a un tour agréable dans l'esprit. La première manière me parait préférable. = 8°. Rang successif, alternatif. "Ce n'est pas votre tour. "Je parlerai à mon tour. "Chacun à son tour; à tour de rôle. = 9°. Machine dont on se sert pour façoner en rond, le bois, l'ivoire, la corne et même les métaux. "Travailler au tour; cela est fait au tour. = Fig. qui est parfaitement bien fait. "Cet homme est fait au tour. = 10°. Armoire ronde et tournante, posée dans l'épaisseur du mur, qui sert à faire pâsser ce qu'on reçoit de dehors et ce qu'on y envoie. "Il y a des tours dans les Couvens de Religieûses à la porte, à la sacristie, dans les parloirs. Dans les conclaves, on établit des tours pour recevoir de dehors ce qui est nécessaire aux Cardinaux et aux persones de leur suite. = 11°. Tour de reins, ruptûre ou foulûre des reins, causée par quelque éfort. = Fig. st. famil. échec, revers, disgrace. "Il a eu, ou on lui a doné un tour de reins. = 12°. Tour entre dans quelques expressions adverbiales. À~ mon tour, à son tour:
   Entends donc et permets que je prêche à mon tour.
       Boileau.
= Il doit se raporter au sujet de la phrâse. Un Poète très moderne l'a fait raporter au régime: il dit du Roi:
   Ah! que deviendrons-nous, si ce Roi tout-puissant
   Pacifie à son tour l'Empire du Croissant.
       Mercure.
Cela n'est pas régulier. = Tour à tour, l'un après l'autre. "Toutes ces pensées contraires agitoient tour-à-tour son coeur, et aucune n'y étoit constante. Télém. = À~ tour de rôle et en un tour de main ne sont que du st. famil. "Vous pâsserez à tour de rôle. "On a vu aûtrefois cette maitresse des coeurs (l'Éloquence) remettre en un tour de main le calme dans un peuple ému et mutiné. P. Rapin. L'expression est trop familière et n'assortit pas le reste de la phrâse. = À~ tour de brâs; de toute la force du brâs. "Doner un souflèt à tour de brâs.

Synonymes et Contraires

tour

nom masculin tour
1.  Action de tourner sur soi-même.
2.  Déplacement rapide.
3.  Action destinée à tromper.
4.  Évolution de quelque chose.
5.  Bord de quelque chose.
Traductions

tour

(tuʀ)
nom féminin
1. bâtiment très haut la tour d'une cathédrale tour de contrôle
2. immeuble très haut vivre dans une tour
3. pièce du jeu d'échecs prendre une tour

tour

Tour, Turm, Drehbank, Kette, Reihe, Reihenfolge, Zwinger, Umdrehung, Drechselbank, Scherz, Drehung, Fahrt, Hochhaus, Schoß, Trickturn, castle, tower, lathe, ride, rook, trick, tour, file, line, rank, row, circuit, hoax, joke, spin, wheel, pottery wheel, revolution, round, rounds, turret, cycle, go, trip, walk, high-rise, laptoren, beurt, truc, draaibank, omloop, poets, rondreis, streek, torenflat, wending, file, gelid, reeks, , toerbeurt, kasteel, kronkeling, ommetje, omtrek, omwenteling, ontwikkeling, toer, wandeling, draai, omvang, ronde, rondgang, slag, zwaai, afslag, hoogbouw, ritje, schoot, tourגורד שחקים (ז), מגדל (ז), מחרטה (נ), סבב (ז), סיבוב (ז), סיור (ז), צריח (ז), גּוֹרֵד שְׁחָקִים, מִגְדָּל, מַחְרֵטָה, סֶבֶב, סִיבוּב, סִיּוּר, צְרִיחַvěž, jízda, klín, lest, odbočení, věžový, zájezdtorre, vuelta, mala pasada, número, revolución, torno, ardid, bloque de pisos, edificio alto, gira, giro, paseo, regazoπύργος, στροφή, βόλτα, περιστροφή, τόρνος, γόνατα, διαδρομή με μεταφορικό μέσο, περιοδεία, πολυόροφο κτήριο, τέχνασμαtorre, girata, giro, mandata, rocco, volta, cavalcata, giro turistico, grembo, palazzo a molti piani, scherzo, turnoбашня, колени, многоэтажное здание, обман, поворот, поездка, турبُرْج, بِنَايَةٌ عَالِيَة, جَوْلَة, حُضْنٌ, خُدْعَة, دَوْرَة, رُكُوبbedrag, højhus, køretur, skød, sving, tårn, turajomatka, käännös, kiertomatka, monikerroksinen, syli, temppu, tornikrilo, neboder, okret, toranj, trik, turneja, vožnjaひざ, 乗ること, 塔, 旅行, 策略, 逸れること, 高層建築고층 건물, 무릎, 속임수, 여행, 타기, 탑, 회전fang, høyhus, rundreise, sving, tårn, triks, turkolana, obrót, podstęp, przejażdżka, wieża, wieżowiec, wycieczkaarranha-céu, arranha-céus, colo, digressão, giro, ir em turnê, passeio, torre, truque, voltaåktur, höghus, knä, rundresa, sväng, torn, trickเล่ห์เหลี่ยม, การเดินทางโดยยานพาหนะหรือหลังม้า, การเลี้ยว, การท่องเที่ยวไปชมสถานที่ต่างๆ, ตัก, ตึกสูงdolap, dönme, gezinti, gökdelen, kucak, kule, turchuyến du lịch, cuộc đi, lòng, nhà cao tầng, sự quay, tháp, trò bịp bợm兜风, , 大腿的上方, 旅游, 诡计, 转弯, 高楼Кула (tuʀ)
nom masculin
1. limite extérieure de qqch mesurer son tour de taille
2. aller autour faire le tour du lac
3. petite promenade faire un tour
4. mouvement de qqch qui tourne donner un tour de clé
5. exercice agile tour de magie
6. faire une farce à qqn
7. moment où qqn peut agir attendre son tour pour jouer C'est ton tour.
l'un après l'autre prendre la parole à tour de rôle
en alternant Il est tour à tour drôle ou triste.
8. étape d'une élection voter au second tour
9. manière dont qqch évolue affaire qui prend un mauvais tour

tour

5 [tuʀ] nf
(de château, d'église, gratte-ciel)tower
(= immeuble locatif) → high-rise block (Grande-Bretagne), high-rise building (USA), tower block (Grande-Bretagne)
Il y a beaucoup de tours dans ce quartier → There are a lot of tower blocks in this area.
(ÉCHECS)castle, rook

tour

6 [tuʀ] nm
(= excursion) (à pied)stroll, walk; (en voiture)drive, run; (à bicyclette)ride
faire un tour (à pied) → to go for a walk; (en voiture) → to go for a drive
Allons faire un tour dans le parc → Let's go for a walk in the park.
Tu veux aller faire un tour à vélo? → Do you want to go for a bike ride?
(parcours circulaire) faire le tour de → to go around; (à pied) → to walk around; (en voiture) → to drive around (fig) [+ sujet] → to review
Le tour de l'île prend trois heures → It takes three hours to go around the island.
faire le tour du monde → to travel around the world
(en visitant chaque région) faire un tour d'Europe → to tour Europe
On a fait un tour des Pyrénées → We toured the Pyrénées.
(SPORT) (aussi tour de piste) → lap
(d'être servi ou de jouer)turn
c'est au tour de ...
C'est au tour de Renée → It's Renée's turn.
C'est ton tour de jouer → It's your turn to play.
à tour de rôle, tour à tour → in turn
faire qch à tour de rôle → to take it in turns to do sth
(= tournure) → turn
le tour des événements → the turn of events
(avec une vis ou clef)turn
tour de vis → turn of the screw
fermer à double tour → to double-lock the door
[roue] → revolution
faire 2 tours → to turn twice, to revolve twice
(= circonférence) de 3 m de tour → 3 m around, with a circumference of 3 m
tour de taille → waist measurement
tour de tête → head measurement
(= ruse) → trick; [prestidigitation, cartes] → trick
[potier] → wheel; (à bois, métaux)lathe
(autre locution) à tour de bras → non-stop, relentlessly