tournant

tournant, e

adj.
1. Qui est conçu pour pivoter sur soi-même : Un four à plateau tournant.
2. Qui prend à revers : Un mouvement tournant.
Grève tournante,
grève qui paralyse successivement divers secteurs, divers services.

tournant

n.m.
1. Endroit où une route tourne : Ralentir avant le tournant
2. Moment où la situation prend une orientation nouvelle : Elle est à un tournant de sa carrière.
Attendre, avoir, rattraper qqn au tournant,
Fam. prendre sa revanche sur lui dès que l'occasion se présente.

TOURNANT1

(tour-nan) s. m.
Coin de rue, de chemin.
Tous deux, par un cas surprenant Se rencontrent en un tournant [LA FONT., Fabl. VIII, 10]
Le carrosse où se trouvait Mlle de Roquelaure s'arrêta à un tournant de la première rue où le prince de Léon attendait [SAINT-SIMON, 199, 158]
Les chars embarrassés dans les tournants des routes [V. HUGO, Chants du crép. Prélude]
Par extension.
Il [Portocarrero] voulut être enterré dans le tournant d'un bas côté de son église de Tolède [SAINT-SIMON, 249, 59]
Fig.
Ô calamités embusquées Au tournant des prospérités ! [V. HUGO, Voix intér. 2]
Endroit où le cours d'une rivière fait un coude. Au tournant d'une rivière.
Espace où l'on fait tourner une voiture. Il n'y a pas assez de tournant.
Quand les quarante-huit bœufs eurent pris leur tournant dans la grande cour du palais [COMTE DE CAYLUS, Féeries, Pimprenelle, Œuv. t. VIII, p. 371, dans POUGENS.]
Le cocher n'a pas bien pris son tournant, a mal pris son tournant, il n'a pas bien pris ses mesures pour tourner. Sur le turf, point où tournent les chevaux qui courent.
Endroit dangereux dans la mer ou dans une rivière, où l'eau tournoie continuellement. Le bateau fut pris par le tournant.
Moulin à deux tournants, moulin à deux roues qui font tourner deux meules.
Terme d'eaux et forêts. Arbre qui sert de borne à la vente d'une coupe et qui se trouve dans un angle rentrant.
Terme de navigation. Pieu enfoncé sur le rivage et portant un rouleau à pivot, sur lequel les bateliers font passer une corde, afin de tirer leurs bâtiments dans les détours d'une rivière.
Terme de peinture. La partie d'un objet qui approche du contour, et que l'on fait ordinairement de couleurs rompues.
Il est plus difficile de concevoir la suite et le tournant des parties pour les réduire sur une superficie, que d'imiter une chose inanimée [NOEL COYPEL, Disc. sur la peint.]
Fig. Moyen détourné.
On ne pouvait avoir plus d'esprit [que le prince de Léon], de tournant, d'intrigues [SAINT-SIMON, 189, 29]
Ces occupations [de la conduite de la famille du roi] étaient utiles [à Mme de Maintenon] à prendre de loin des tournants auprès du roi sur bien des choses qu'elle y savait faire entrer de droite et de gauche [ID., 414, 213]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Le suppliant fery d'un coustel ledit hoste un seul coup assez près du tournant de l'espaule senestre [DU CANGE, tornatura.]

ÉTYMOLOGIE

  • Tournant 2 ; bourg. tornant, tournant, détour

tournant

TOURNANT. n. m. Endroit où une rue, un chemin, une rivière fait un coude. Il fut attaqué au tournant de telle rue, au tournant d'un chemin. Tournant dangereux. Au tournant d'une rivière.

Fig., Au tournant de sa carrière, À un moment capital, décisif de sa carrière. On dit à peu près dans le même sens : Nous sommes à un tournant de l'histoire.

Fig. et fam., Je le rattraperai au tournant, Je lui revaudrai cela.

TOURNANT se dit aussi de l'Espace où l'on fait tourner une voiture, un véhicule. Ce chauffeur n'a pas bien pris son tournant, a mal pris son tournant.

Il signifie, figurément, Moyen détourné employé pour réussir. Je prendrai un tournant pour arriver jusqu'à lui.

tournant

TOURNANT, ANTE. adj. Qui tourne. Un pont tournant. Un phare tournant.

Tables tournantes, Tables qui semblent se mettre spontanément en mouvement au contact des mains de plusieurs personnes rangées alentour.

TOURNANT se dit, en termes militaires, d'un Mouvement fait pour tourner une position, un corps ennemi. Un mouvement tournant.

tournant


TOURNANT, ANTE, adj. TOURNANT, s. m. [Tour-nan, nan-te, an; 2e lon. Qui tourne: pont tournant, roûe tournante.] = S. m. Il se dit du coin des rûes et des chemins, et de l'endroit où le cours d'une rivière fait un coude. "Au tournant d'une rûe, d'un chemin, d'une rivière. = Lieu, espace où l'on fait tourner une voitûre. "Il n'y a pas assez de tournant. "Ce Cocher n'a pas bien ou a mal pris son tournant: il a pris son tournant trop court: il n'a pas bien pris ses mesûres pour tourner.

Synonymes et Contraires

tournant

adjectif tournant
Qui suit une direction courbe.
sinueux, tortueux -littéraire: flexueux, serpentin.

tournant

nom masculin tournant
Endroit où une voie tourne.
Traductions

tournant

bocht, draaiend, bochtig, omcircelend, ommekeer, keerpunt, draai, afslagcurve, turn, turning point, turning-point, bend, corner, revolving, turning, turnoffמפנה (ז), נקודת מפנה, סובבי (ת), סיבוב (ז), פיתול (ז), פנייה (נ), קו פרשת דרכים (ז), רוטציוני (ת), תפנית (נ), פְּנִיָּה, תַּפְנִית, מִפְנֶהmilník, otočný, točitý, točný, zatáčka, odbočkaомут, поворотsvolta, girevole, tornante, voltataمُنْعَطَفsidevejAbzweigungστρίψιμοbocacalle, giroristeytyvä tieskretanje分かれ道모퉁이svingzakrętdesviovändningจุดเลี้ยวkıvrımđoạn đường ngoặt转弯处 (tuʀnɑ̃)
nom masculin
1. virage un tournant dangereux
2. moment qui marque un grand changement un tournant dans sa carrière

tournant

[tuʀnɑ̃, ɑ̃t]
adj
[scène, plaque] → revolving
[escalier] → spiral modif
[table] → revolving
[présidence] → revolving
nm
[route] → bend (Grande-Bretagne), curve (USA)
Il y a beaucoup de tournants dangereux sur cette route → There are a lot of dangerous bends on this road.
(fig) (= moment, période) → turning point
Ça a été un tournant dans sa vie → It was a turning point in his life.
nf (= viol collectif) → gang rape
voir plaque, grève