tradition

tradition

n.f. [ lat. traditio, de tradere, transmettre, de dare, donner ]
1. Transmission de doctrines religieuses ou morales, de légendes, de coutumes de génération en génération ; ensemble de ces doctrines et récits.
2. Manière d'agir ou de penser transmise par les générations passées : La tradition a été respectée. Une tradition régionale coutume, usage
3. Usage propre à qqn, en telle circonstance : La promenade dominicale est une tradition ou est de tradition chez eux habitude

TRADITION

(tra-di-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
Terme de jurisprudence et de liturgie. Action par laquelle on livre quelque chose à quelqu'un. La vente se consomme par la tradition de la chose vendue. L'ordre de portier, dans l'Église, se confère par la tradition des clefs.
La tradition réelle, qui se faisait par le sceptre, constatait le fief, comme fait aujourd'hui l'hommage [MONTESQ., Espr. XXXI, 33]
L'obligation de livrer la chose est parfaite par le seul consentement des parties contractantes ; elle rend le créancier propriétaire, et met la chose à ses risques dès l'instant où elle a dû être livrée, encore que la tradition n'en ait point été faite [, Code civ. Art. 1138]
Dans la tradition de la terre, dans les débats qui s'y rapportent, le témoin principal c'est la terre elle-même [MICHELET, Orig. du droit franç. Introd. XXVIII]
La tradition par le fétu était d'usage en Hollande en 1764 [ID., ib. CXXIII]
Fig.
Le sang, l'éducation, l'histoire des ancêtres, jette, dans le cœur des grands et des princes, des semences et comme une tradition naturelle de vertu [MASS., Pet. carême, Respect que les gr. d. à la relig.]
Transmission de faits historiques, de doctrines religieuses, de légendes, etc. d'âge en âge par voie orale et sans preuve authentique et écrite.
La religion juive.... dans la tradition du peuple [PASC., Pens. XIX, 7, éd. HAVET.]
Une tradition aussi ancienne que le monde [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. II, p. 296, dans POUGENS]
Voilà quelle a été et quelle sera la récompense de l'impie qui préféra la philosophie à la tradition et au divin Alcoran [DIDER., Opin. des anc. philos. Sarrasins.]
Quoique la tradition fasse de Cadmus un fils du roi de Sidon.... [CONDIL., Hist. anc. I, 10]
On prétend qu'Hérodote, pour des raisons personnelles, a rapporté des traditions injurieuses à certains peuples de la Grèce [BARTHÉLEMY, Anach. ch. 65]
La tradition, qui, avant l'invention de l'écriture dépositaire de l'histoire des peuples, a tout confondu et tout défiguré [BAILLY, Hist. d'astr. anc. p. 15]
La tradition orale et les chants de différents poëtes avaient et conservé et altéré les événements de cette guerre célèbre [guerre de Troie] [LEVESQUE, Instit. Mém. sc. mor. et pot. t. II, p. 28]
Les faits mêmes ainsi transmis. Beaucoup de traits d'histoire ne sont que de fausses traditions. Traditions judaïques, les interprétations que les docteurs juifs avaient données à la loi de Moïse, et les additions qu'ils y avaient faites, lesquelles ont été depuis recueillies par les rabbins.
[Les pharisiens] se piquaient d'une observance exacte de la loi, et y ajoutaient un grand nombre de traditions qu'il prétendaient avoir reçues de leurs ancêtres [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. IX, p. 393, dans POUGENS]
Particulièrement, dans l'Église catholique, transmission de siècle en siècle de la connaissance des choses qui concernent la religion et qui ne sont point dans l'Écriture sainte. La religion catholique est fondée sur l'Écriture sainte et la tradition.
La tradition, c'est-à-dire la suite toujours manifeste de la doctrine laissée et continuée dans l'Église [BOSSUET, 1re instr. past. 27]
C'était la tradition qui interprétait l'Écriture ; on croyait que son vrai sens était celui dont les siècles passés étaient convenus, et nul ne croyait avoir droit de l'expliquer autrement [ID., Hist. I, 11]
Les évêques ainsi assemblés [en concile] portaient avec eux l'autorité du Saint-Esprit et la tradition des Églises [ID., ib. I, 11]
L'ancienne tradition du saint-siége et de l'Église catholique n'ont plus été, comme autrefois, des lois sacrées et inviolables [ID., Reine d'Anglet.]
Les valentiniens, les gnostiques, et d'autres sectes impies combattaient l'Évangile par de fausses traditions [ID., Hist. I, 10]
Les choses mêmes que l'on sait par la voie de la tradition. Ce point de discipline ne se trouve pas dans l'Écriture sainte, ce n'est qu'une tradition.
Tout ce que l'on sait ou pratique par tradition, c'est-à-dire par une transmission de génération en génération à l'aide de la parole ou de l'exemple. Ce jeu de scène est une tradition, est de tradition.
Laissez-en la décision aux Étruriens, qui ont la tradition des plus anciens oracles, et qui sont inspirés pour être les interprètes des dieux [FÉN., Tél. XXIII]
On croit.... que des désordres manifestes, qui nous sont venus par tradition, sont des droits incontestables attachés à nos charges [MASS., Carême, Confession.]
La langue hébraïque s'écrivait autrefois sans voyelles, il n'y avait que les seules consonnes, et c'était la tradition et l'usage qui apprenaient comment il fallait placer les voyelles pour la lire et la prononcer [DUMARS., Œuv. t. VII, p. 42]
J'étais à la répétition, à donner les traditions du Baron d'Albikrac [comédie de Th. Corneille] à cette troupe de comédiens qui est venue pour la foire [PICARD, Vieux comédien, sc. 1]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    L'usage commun de parler est tel, que tous edicts procedez des hommes touchant le service de Dieu, soyent nommez traditions humaines [CALV., Instit. 944]
    Dessaisine et saisine faite en presence de notaires et temoins vaut et equipolle à tradition et delivrance de possession [LOYSEL, 747]
    On fait bien fascher les huguenots, quand on leur monstre que l'autorité de l'Eglise et les traditions nous apprennent à reconnoistre les Escritures [D'AUB., Confession de Sancy, II, 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. tradition ; espagn. tradicion ; ital. tradizione ; du latin traditionem, qui a donné, dans l'ancienne langue, trahison (voy. ce mot).

tradition

TRADITION. n. f. T. de Jurisprudence et de Liturgie. Action par laquelle on livre une chose à quelqu'un. La vente se consomme par la tradition de la chose vendue. L'ordre de portier dans l'Église se confère par la tradition des clefs.

En termes de Théologie, il désigne la Voie par laquelle la connaissance des choses qui concernent la religion et qui ne sont point dans l'Écriture sainte se transmet de siècle en siècle. La religion catholique est fondée sur l'Écriture sainte et sur la tradition. Il y a une tradition écrite et une tradition non écrite ou orale. Tradition authentique. Tradition apocryphe.

Il se dit, par extension, des Choses mêmes que l'on sait par la vole de la tradition. Ce point de discipline ne se trouve pas dans l'Écriture sainte, ce n'est qu'une tradition.

Traditions judaïques, Interprétations que les docteurs juifs avaient données à la loi de Moïse, et additions qu'ils y avaient faites, lesquelles ont été depuis recueillies par les rabbins.

TRADITION se dit, dans le langage courant, de la Transmission des doctrines, des procédés, des coutumes, des faits historiques, etc., qui s'est faite de génération en génération, spécialement par la parole et par l'exemple. Ce sont des faits que la tradition seule nous a appris.

Il se dit aussi de ces Doctrines, de ces procédés, de ces coutumes, de ces faits, etc., qui sont un legs du passé. Beaucoup de traits d'histoire ne sont que de fausses traditions. Les traditions religieuses de l'Inde, de la Chine. Les traditions de cette province. Cet acteur possède parfaitement toutes les traditions du théâtre. Ce jeu de scène est une tradition, est de tradition.

tradition


TRADITION, s. f. [Tradi-cion.] En style de Pratique, action de livrer à: "La tradition de la chôse vendûe. "L'ordre de Portier dans l'Église se confère par la tradition des clefs. = En parlant de Religion et d'Histoire, c'est la voie par laquelle des dogmes et des faits se transmettent de main en main, de siècle en siècle. "Il y a une tradition écrite et une tradition non écrite, ou, orale. "Il y a des faits que la tradition seule nous a apris. * Bossuet emploie traditive comme un mot employé par les Protestans. "Ce qu'on apelait dans le Parti la traditive des Églises Protestantes. Hist. des Variat. — On doit toujours dire Tradition; c'est un mot consacré.

Synonymes et Contraires

tradition

nom féminin tradition
Ce que transmet une génération.
Traductions

tradition

Tradition, Überlieferungtraditiontraditie, overleveringמורשת (נ), מורשת אבות (נ), מסורה (נ), מסורת (נ), שלשלת (נ), מוֹרֶשֶׁת, מָסוֹרָה, מָסֹרֶתtradisietradiciótradicetraditiontradiciotradiciónperinneadat, tradisitradycjatradição, hábitotradition, praxisanane, gelenekπαράδοσηtradizioneتَقْلِيدtradicija伝統전통tradisjonтрадицияประเพณีtruyền thống传统традиция傳統 (tʀadisjɔ̃)
nom féminin
coutume, habitude qui vient dupassé respecter la tradition

tradition

[tʀadisjɔ̃] nftradition