tragique

1. tragique

adj.
1. Relatif à la tragédie : Des rôles tragiques comique
2. Qui provoque l'angoisse ou la pitié ; effrayant, funeste : Cette affaire a connu une issue tragique dramatique ; amusant
3. Qui a des conséquences catastrophiques : Une tragique erreur d'appréciation effroyable, terrible ; cocasse
n.m.
1. Caractère de ce qui est tragique, terrible : La dispute a tourné au tragique.
2. Le genre artistique de la tragédie.

2. tragique

n.m.
Auteur de tragédies : Les tragiques grecs.

TRAGIQUE

(tra-ji-k') adj.
Qui appartient à la tragédie. Un acteur tragique.
Des succès fortunés du spectacle tragique, Dans Athènes naquit la comédie antique [BOILEAU, Art p. III]
Le comique, ennemi des soupirs et des pleurs, N'admet point en ses vers de tragiques douleurs [ID., ib.]
Les personnages tragiques [RAC., Baj. Préface]
Le poëme tragique vous serre le cœur dès son commencement, vous laisse à peine, dans tout son progrès, la liberté de respirer et le temps de vous remettre [LA BRUY., I]
Oui, monsieur, je regarde Racine comme le meilleur de nos poëtes tragiques, sans contredit ; comme celui qui le seul a parlé au cœur et à la raison.... [VOLT., Lett. Somarokof, 26 févr. 1769]
Pour les comédiens, je ne m'en mêlerai pas ; je ne suis qu'animal tragique [ID., Lett. d'Argental, 1er sept. 1752]
Phèdre est peut-être le seul ouvrage de ce grand homme [Racine] où l'amour soit vraiment terrible et tragique [D'ALEMB., Lett. à J. J. Rouss.]
J'aime à voir.... de l'Eschyle anglais évoquant la grande ombre, Ducis tremper de pleurs son vers tragique et sombre [M. J. CHÉN., la Calomnie.]
Mais, bonjour ; Clytemnestre m'appelle .... J'arrange pour demain mes tragiques douleurs [C. DELAV., les Comédiens, I, 6]
Fig. et familièrement. Un ton tragique, un air tragique, un ton, un air qui affecte quelque chose d'alarmant.
Je lui dis cela d'un air un peu tragique [HAMILT., Gram. 9]
Fig. Funeste.
Tragique fureur [MAIRET, M. d'Asdr. I, 3]
Quittez, quittez, madame, un dessein si tragique [CORN., Cid, III, 3]
Et moi, tout effrayé d'un si tragique sort, J'accours pour vous en faire un funeste rapport [ID., Rod. v, 4]
N'attendez pas.... que j'ouvre ici une scène tragique, que je représente ce grand homme étendu sur ses propres trophées [FLÉCH., Tur.]
L'un ou l'autre fit-il une tragique fin ? [BOILEAU, Sat. VII]
Quittez, au nom des dieux, ces tragiques pensées [RAC., Théb. IV, 3]
Ame tragique, homme occupé de noirs desseins.
Ô toi.... Dieu.... Verras-tu concerter à ces âmes tragiques Leurs funestes pratiques, Et tonneras-tu point sur leur impiété ? [MALH., VI, 26]
S. m. Le genre tragique. Ce poëte s'est voué au tragique.
Œdipe, les yeux crevés et encore sanglants, était souffert sur un théâtre immense ; sur nos petits théâtres il eût révolté ; le tragique, en s'affaiblissant, a observé les lois de la perspective [MARMONTEL, Œuvres, t. v, p. 37]
Le tragique bourgeois, le drame.
Souvent je bâille au tragique bourgeois, Aux vains efforts d'un auteur amphibie Qui défigure et qui brave à la fois Dans son jargon Melpomène et Thalie [VOLT., Pauvre diable.]
Ce qu'il y a de tragique dans une composition.
Je regarde Cinna comme un chef-d'œuvre, quoiqu'il ne soit pas de ce tragique qui transporte l'âme et qui la déchire [VOLT., Lett. Duclos, 25 déc. 1761]
N'est-il pas vrai que le grand tragique ne se rencontre que dans la dernière scène de Rodogune ? mais ce sublime sur quoi est-il fondé ? sur quatre actes bien défectueux [ID., Lett. la Harpe, 25 mai 1764]
Fig. Prendre les choses au tragique, les considérer d'une manière trop sérieuse, d'une façon triste, alarmante.
Il a pris la chose au tragique et m'a fait ôter mon emploi [BEAUMARCH., Barb. de Sév. I, 2]
Après cet accident, il se retira du monde, tomba en consomption, et mourut ; c'est prendre les choses au tragique, vous en conviendrez [GENLIS, Théât d'éduc. Méchant par air, I, 7]
L'affaire tourne au tragique, menace d'avoir des suites funestes.
Auteur de tragédies.
Personnage [P. Corneille] véritablement né pour la gloire de son pays, comparable, je ne dis pas, à tout ce que l'ancienne Rome a eu d'excellents tragiques, puisqu'elle confesse elle-même qu'en ce genre elle n'a pas été fort heureuse.... [RAC., Rép. au disc. de réception de Th. Corneille.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Quand le peuple gemit soubs le faix tyrannique, Quand ce siecle n'est rien qu'une histoire tragique [D'AUB., Tragiq. édit. LALANNE, p. 81]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. tragicus, du grec, bouc, parce qu'un bouc fut le prix des premiers chœurs tragiques dans l'Attique.

tragique

TRAGIQUE. adj. des deux genres. Qui appartient à la tragédie. Poème tragique. Un poète tragique. Un acteur tragique. Le genre tragique. Situation tragique. Incident, dénouement tragique.

Il signifie au figuré Qui est funeste, terrible. Événement tragique. Mort tragique. Histoire tragique. Il a fait une fin tragique.

TRAGIQUE s'emploie aussi comme nom masculin et désigne le Genre tragique. Ce poète s'est voué au tragique. Cet acteur est excellent dans le tragique.

Il se dit aussi d'un Auteur de tragédies. Les tragiques grecs. Corneille et Racine sont nos deux grands tragiques.

Il se dit, figurément, de Ce qui a un caractère funeste, terrible, alarmant. Le tragique de sa situation.

Cette affaire a tourné au tragique, tourne au tragique, Elle a eu, elle menace d'avoir une issue funeste.

Prendre les choses au tragique, Les considérer d'une manière trop sérieuse, trop grave, d'une manière triste, alarmante.

tragique

Poëte tragique, Faicteur, ou factiste, ou composeur de tragedies, Poëta tragicus.

tragique


TRAGIQUE, adj. TRAGIQUEMENT adv., [Tragike, keman: 3e e muet.] Tragique, qui appartient à la Tragédie. "Poème, Poète tragique. "Il excelle dans le genre tragique; et substantivement, dans le tragique: il s'aplique au tragique: cet Acteur excelle dans le tragique. — Les tragiques, les Poètes tragiques. Voy. TRAGÉDIEN. = Fig. En parlant des évènemens de la vie, funeste, déplorable. "Évènement, Mort, Histoire, tragique: il a fait une fin tragique. "Il n'a que des desseins, des idées tragiques. = Prendre une chôse au tragique; trop sérieusement.
   Cela finira mal - - Oh! tu prends au tragique
   Un débat, qui pour moi ne sera que comique.
       Le Méchant.
= Tragiquement ne se dit que dans cette deuxième acception. D'une manière tragique. "Il est mort, il a fini tragiquement.

Synonymes et Contraires

tragique

Traductions

tragique

tragictragischטראגי (ת), טְרָגִיtràgictragický, tragédtragikatrágicotragicznytrágico, funestoacıklı, trajiktragischτραγικός, τοξικόςtragicoمَأْسَاوِيّtragisktraaginentragičan悲惨な비극적인tragiskтрагическийtragiskน่าสลดใจbi thảm悲剧的 (tʀaʒik)
adjectif
dramatique, terrible une fin tragique

tragique

[tʀaʒik]
adjtragic
nm [situation] → tragedy
prendre qch au tragique → to make a tragedy out of sth