trompe


Recherches associées à trompe: trompe l'œil

trompe

n.f. [ du frq. ]
1. Long prolongement du nez de l'éléphant ; partie buccale ou nasale en forme de tube chez d'autres mammifères ou chez certains insectes : La trompe d'un tapir, d'un papillon.
2. Anc. Instrument de musique à vent, en cuivre, à l'origine de la trompette et du cor de chasse.
Trompe de Fallope,
conduit qui va de chaque ovaire à l'utérus chez la femme et chez les mammifères femelles.
Trompe d'Eustache,
canal de communication entre le pharynx et l'oreille.

TROMPE1

(tron-p') s. f.
Terme vieilli. Trompette.
À ce poëte des rois [Ronsard] la cour tresse un laurier royal ; le succès double son effort, sa joue enfle, il souffle sa trompe.... et la France n'a plus rien à envier à l'ampoule espagnole [MICHELET, Guerres de religion, p. 133]
L'emploi en est resté dans la locution suivante : Publier à son de trompe, annoncer quelque chose au public, après l'avoir averti par le son d'une trompette.
Gerson ajoute que la condamnation de l'erreur de Jean XXII fut publiée à son de trompe, en présence du roi [DUMARS., Lib. Égl. gall. II, 8]
Fig Publier une chose à son de trompe, l'annoncer à beaucoup de personnes, la divulguer.
Je ferais publier à son de trompe.... [PASC., Prov. II]
Il vaut mieux faire du bien en cachette qu'à son de trompe [LESAGE, Est. Gonz. 6]
Particulièrement. Instrument à vent composé d'un tuyau de cuivre ou d'argent tourné en cercle et dont on se sert à la chasse, dit aussi cor de chasse. Sonner de la trompe.
Le bruit des chiens et des trompes qui sonnent [TRISTAN, M. de Chrispe, I, 3]
Fig.
Le vent de la mer Souffle dans sa trompe [V. HUGO, Voix, 24]
Petit instrument de fer qui a une languette au milieu et dont on tire du son en le mettant entre les dents, et en touchant la languette avec le bout du doigt ; on l'appelle plus ordinairement guimbarde.
Nez prolongé de l'éléphant, qui se recourbe à volonté, par comparaison de forme avec une trompette. L'éléphant se sert de sa trompe comme d'une main.
De tous les instruments dont la nature a si libéralement muni ses productions chéries, la trompe est peut-être le plus complet et le plus admirable ; c'est non-seulement un instrument organique, mais un double sens [BUFF., Quadrup. t. IV, p. 260]
Prolongement du nez du tapir.
Suçoir charnu, rétractile et protractile de certains insectes diptères.
L'abbé Roffredi.... a laissé Swammerdam et Réaumur loin derrière lui dans son mémoire sur la trompe du cousin, inséré dans le recueil de la Société de Turin [BONNET, Lett. div. Œuv. t. XII, p. 186, dans POUGENS]
Espèce de tuyau armé de petites dents, que possèdent quelques mollusques.
Espèce de coquille de mer en spirale.
En architecture, portion de voûte en saillie, qui supporte une encoignure, une tourelle. On vient d'étayer rue Radziwil cette fameuse trompe ou console en pierre, qui tient suspendu, au-dessus du trottoir oriental de la susdite rue, l'angle nord-ouest de la galerie dorée de la Banque de France, l'Universel, 26 sept. 1869. Trompe de voûte, pierre ronde faisant partie des voussoirs d'une niche. Terme de menuiserie. Partie saillante en angle dont le dessous est échancré en creux.
Terme d'anatomie. Trompe d'Eustache, canal en partie osseux, en partie fibro-cartilagineux et membraneux, dont une des extrémités se prolonge jusque dans la cavité du tympan, et dont l'autre, plus évasée, s'ouvre à la partie latérale et supérieure du pharynx. Trompe de Fallope, nom donné à deux conduits longs de 10 à 13 centimètres, qui naissent chacun de l'un des angles supérieurs de la matrice, et se portent à l'ovaire correspondant.
10° Machines soufflantes employées dans quelques forges ; elles se composent d'un canal vertical par lequel l'air est entraîné et conduit en un réservoir, par une chute d'eau.
11° Chez les artificiers, espèce de pot à feu.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et les trompes commencent à sonner trop merveilleusement [VILLEH., LXX]
    Fesours de trompes [, Liv. des mét. 360]
    À l'esmouvoir l'ost le roy, n'ot grant noise de trompes et de cors sarrazinois [JOINV., 226]
  • XVe s.
    Il n'est que le croc et la trompe, Pour vivre à l'ayse et dans la pompe [, Rec. de farces, p. 129]
  • XVIe s.
    Il passa ces villes en chasseur, sa trompe en escharpe [CARLOIX, III, 9]
    La trompe du gantelet [les lames répondant au carpe et au métacarpe] fait à tornant avec le canon de l'avant-bras qui est à la main [PARÉ, XVII, 12]
    Les elephans ont le nez très long et creux comme une grande trompe [ID., Monstr. app. 3]
    Il y a plus de trompeurs que de trompes [COTGRAVE, ]
    Nous pouvons dire que les elephants ont quelque participation de religion, d'autant qu'après plusieurs ablutions et purifications on les void haulsant, leur trompe, comme des bras [MONT., II, 179]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. tromba, trompa ; ital. tromba. D'après Diez, qui pense que l'anc. haut-allem. trumpâ, trompe, est d'origine romane, tromba représente le latin tuba, trompette, avec le renforcement d'une r, comme dans tronare, pour tonare ; il remarque en confirmation que l'ital. tromba a aussi, comme le latin tuba, le sens de conduit, tube. Mais les intermédiaires manquent.

TROMPE2

(tron-p') s. f.
Nom, en Bretagne, du sabot, jouet d'enfant.

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. trompa, trompo ; du lat. turbo, toupie ; ce que Diez regarde comme possible, bien que le genre ne coïncide que dans trompo.

trompe

TROMPE. n. f. Instrument à vent, ordinairement de cuivre et recourbé, dont on se sert à la chasse pour sonner. Emboucher la trompe. Sonner de la trompe. Une trompe de chasse.

Il se dit pour Trompette, dans cette phrase : Publier à son de trompe, Publier quelque chose au son de la trompette.

Fig. et fam., Publier une chose à son de trompe, L'annoncer à grand fracas, la raconter à beaucoup de gens, afin qu'elle se divulgue.

TROMPE désigne aussi le Prolongement du nez chez l'éléphant, qui s'allonge et se recourbe pour divers usages. L'éléphant se sert de sa trompe comme d'une main.

Il se dit, par analogie, du Prolongement du nez du tapir.

Il se dit également de la Bouche de certains insectes, avec laquelle ils sucent et tirent ce qui est propre pour leur nourriture.

En termes d'Anatomie, il se dit de Certains conduits recourbés et évasés. Trompe d'Eustache, Canal de communication entre la bouche et le tympan de l'oreille. Trompe de Fallope, Chacun des deux conduits qui partent du fond de la matrice et aboutissent aux ovaires.

En termes d'Architecture, il désigne une Portion de voûte en saillie, servant à passer du plan carré au plan octogonal, à porter une voûte, une tourelle, etc. Trompe en angle. Trompe en niche. Trompe en tour ronde.

En termes de Physique, il se dit d'un Appareil servant à faire le vide. Trompe à eau.

trompe

Trompe d'un elephant, Proboscis dicitur etiam Manus. Le museau ou groin de l'elephant.

¶ Trompe ou sabot dequoy se joüent les enfans, Turbo.

¶ Trompe, la pompe du navire, voyez Pompe.

Trompe ou trompette, Tuba, Cornu.

Le son de la trompe quand en guerre on sonne à l'arme, Bellicum Classicum.

Adjourner à son de trompe et cri public à comparoir en personne, Denuntiationibus vadatoriis edictisque classico et proscriptione peruulgatis euocare. B.

Bannir à son de trompe, Praeconio promulgare et proscribere. Budaeus.

trompe


TROMPE, s. f. [Tronpe: 1re lon. 2e e muet.] 1°. Il se dit pour trompette dans ces deux locutions; publier ou crier à son de trompe, par autorité des Magistrats. " Il fit crier à Rome à son de trompe que chacun eut à se trouver sans armes, etc. Conjurat. de Rienzi. — FIG. Publier une chôse à son de trompe, la raconter à beaucoup de gens, afin qu'elle se divulgue. = 2°. Partie du museau de l'éléphant, qui s'alonge et se recourbe pour divers usages. = 3°. Cette petite partie avec laquelle les mouches, et aûtres pareils insectes, sucent et tirent ce qui est propre pour leur nourritûre. = 4°. En Architectûre, coupe de plusieurs pierres tâillées et apareillées en forme de coquille pour porter un édifice en saillie. = 5°. Coquille de mer faite en forme de limaçon.

Traductions

trompe

Rüssel, Trompe, Horntrunk, proboscis, snout, squinch, stigma, hornslurf, tromp, olifantssnuit, snuit, autotoeter, claxon, hoorn, luchtpomp, zuigsnuit [insect]חדק (ז), חֶדֶקrostrotrompabelalaitromba, focinho, rostotrompe, snabelproboscide, trombaخُرْطُومُ الفِيلchobotsnabelπροβοσκίδαkärsäsurlasnabeltrąbaхоботงวงhortumvòi象鼻 (tʀɔ̃p)
nom féminin
1. prolongement du nez de certains animaux la trompe de l'éléphant
2. prolongement de la bouche de certainsinsectes la trompe d'un papillon
3. musique instrument de musique à vent trompe de chasse

trompe

[tʀɔ̃p]
nf
[éléphant] → trunk
la trompe d'un éléphant → an elephant's trunk
(= trompette) → trumpet
trompes nfpl (aussi trompes de Fallope) → Fallopian tubes
la ligature des trompes → the tying of sb's Fallopian tubes, an operation to tie the Fallopian tubes
La ligature des trompes est pratiquée par laparoscopie → The operation to tie the Fallopian tubes is carried out by laparoscopy.
trompe de Fallope [falɔp] nfFallopian tube
trompe d'Eustache [østaʃ] nfEustachian tube