truc

truc

[ tryk] n.m. [ de l'anc. prov. trucar, cogner, battre, du lat. trudere, pousser ] Fam.
1. Moyen ingénieux pour réussir : Je vais vous donner un truc pour empêcher la sauce de tourner astuce, recette, système
2. Procédé habile : Il connaît tous les trucs du prestidigitateur secret
3. Désigne qqch ou qqn dont on ne sait plus le nom : Où se trouve mon truc pour lire les CD ? C'est Truc qui m'en a parlé Untel

TRUC1

(truk) s. m.
Espèce de billard dont on fait usage dans quelques pays, et qui est ordinairement plus long que celui sur lequel on joue en France.
Anciennement, choc, coup, (signification conservée dans l'argot).
Vous voyant comme un autre Alcide Ne craindre feu, ni bois, ni fer.... Ni pic, ni truc, ni tac, ni choc [DASSOUCY, dans FR. MICHEL, Argot]
Fig. Telle ou telle manière d'agir.
La mort de ma pauvre femme m'a tué.... elle savait si bien appeler son monde quel truc elle avait ! quel truc ! quel truc ! [DESAUGIERS, le Dîner de Madelon, sc. 4]
Connaître le truc, avoir le truc, connaître le secret, être habile, rusé.
Populairement, manière de voler.
Secret, moyen caché pour exécuter un tour de passe-passe ou de physique amusante.
Terme de théâtre. Moyen, machine pour faire réussir une féerie. Les féeries sont des pièces à trucs.
Chaque incident d'une féerie se nomme truc ; il y en a de fort ingénieux et de vraiment étonnants ; un bon truc doit être imprévu, rapide, net, et ne pas montrer la ficelle [, Dict. de la convers. Suppl. au mot féerie]
La science des détails. On dit d'un écrivain qui file la scène avec difficulté, qu'il manque de truc.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Franczois prenoint trop divers noms Pour faire paour aux Bretons ; Mais ils savoient plus de vieil trut Que vieille truye qui est en rut [, le Livre du Bon Jehan, 2828]
  • XVIe s.
    Nous fismes tant que nous lui apprisme le lansquenet et le truq [D'AUB., Faen. IV, 14]
    J'y eus par l'eschine force trucs et bastonades [ID., ib. II, 16]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et catal. truc, coup, choc ; espagn. portug. et ital. trucco ; du germanique, d'après Diez : allem. druck, drucken, presser, anglo-sax. thryccan, anc. scand. thryckia. Les sens figurés paraissent provenir du truc, jeu ; et le truc, jeu, provient de truc, coup, ce jeu étant une espèce de billard.

truc

TRUC. n. m. Long chariot en manière de plate-forme destiné au transport des matières lourdes sur les chemins de fer.

truc

TRUC. n. m. Moyen, procédé adroit, expéditif, ruse, stratagème. C'est un bon truc. Pour arriver à ses fins, il a le truc. Il connaît tous les trucs. C'est un truc pour échapper à ses engagements. Il est familier.

En termes de Théâtre, il se dit de Certains moyens mécaniques employés pour mouvoir les décors, pour opérer les changements à vue.

Synonymes et Contraires

truc

nom masculin truc
1.  Familier. Procédé ingénieux.
2.  Familier. Ce dont on ignore le nom.
chose -familier: bidule, engin, machin, trucmuche.
Traductions

truc

thing, device, dodge, knack, doodad, flat car, flatcar, gadget, stuff, thingamajig, thingy, trick, whatchamacallit, hickey, tip, contraptionגימיק (ז) [איחזוז], צ'ופצ'יק (ז)foefje, ding, dinges [persoon], handigheidje, iets, truck, slimheid, slimmigheid, geval, goochelarij, greep, handigheid, trucDingsda, Teil, Dingensartilugio, chisme, cosillaaggeggio, coso, trucco, arnese, cosaтрик (tʀyk)
nom masculin
1. manière d'agir, moyen trouver un truc
2. objet dont on ignore le nom Qu'est-ce que c'est que ce truc ?

truc

[tʀyk] nm
(= astuce) → trick, knack → I'll show you a trick that never fails.
avoir le truc → to have the knack
(= chose) → thing
un truc en plastique → a thing made of plastic
J'ai plein de trucs à faire ce week-end → I've got loads of things to do this weekend.
(chose dont on ignore le nom)thing, thingy
(autre locution) c'est pas son truc → it's not really his thing