ulcération


Recherches associées à ulcération: ulcère

ulcération

n.f.
Formation d'un ulcère ; lésion ulcéreuse : Une ulcération de la peau.

ULCÉRATION

(ul-sé-ra-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
Terme de médecine. Formation d'un ulcère, travail morbide qui a pour effet la solution de continuité d'un tissu, avec perte de substance.
Solution de continuité des parties molles avec perte de substance, plus ou moins ancienne, accompagnée de suppuration et entretenue par un vice local ou par une cause interne.
Ulcère superficiel.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    La cure universel et particulier de plaies et de contusions et de ulcerations [H. DE MONDEVILLE, f° 4]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. ulceracio ; espagn. ulceracion ; ital. ulcerazione ; du lat. ulcerationem, de ulcerare, ulcérer.

ulcération

ULCÉRATION. n. f. T. de Médecine. Altération moléculaire d'un tissu, par suite d'un processus morbide, avec tendance à la nécrose. Il y a ulcération à la vessie.

ulceration

Ulceration, Vlceratio.

ulcération


ULCÉRATION, s. f. ULCèRE, s. m. ULCÉRER, v. act. [Ulcéra-cion, cère, céré; 2e é fer. au 1er et au 3e: è moy. et long au 2d, 3e e muet au 2d, é fer. au dern.] Ulcère, ouvertûre dans les chairs ou dans quelques autres parties du corps, causée par la corrosion des humeurs âcres et malignes. "Il a un ulcère à la jambe, au poumon, à la vessie, au fondement. "Cette plaie a dégénéré en ulcère. = On le faisait autrefois féminin, et quelques-uns lui donent encôre ce genre; mais ce ne devrait pas être des Médecins. "Ces ulcères ne furent point si rébelles que les premières. M.... à A.... en P.... Il falait dire, que les premiers. Le P. Charlevoix, ou son Imprimeur, a dit aussi une ulcère. Voy. FRAPPER. "Des ulcères aux jambes si dangereuses, qu'on fut obligé de faire à plusieurs l'amputation des doigts des pieds ou des jambes. Anon. Dites, si dangereux. = Ulcérer, causer un ulcère. "Des humeurs malignes lui ont ulcéré les jambes. "Le poison ulcère les intestins. = Figurément Causer de la haine. "Je ne sais qui l'a ulcéré contre moi. "Ce faux raport l'a fort ulcéré. = Conscience ulcérée, chargée de crimes: coeur ulcéré, qui garde du ressentiment.

Traductions

ulcération

ulceración