universaux

universaux

n.m. pl.
Ensemble de concepts, d'éléments, de relations existant dans toutes les langues du monde (on dit aussi les universaux du langage).

UNIVERSAUX

(u-ni-vèr-sô) s. m. pl.
Terme de la scolastique. Il y a cinq universaux : le genre, l'espèce, la différence, le propre et l'accident ; c'est Porphyre qui, dans son Introduction à la Logique d'Aristote, a établi ces cinq idées universelles.
Vous ne pouvez rien contre moi en disant que l'idée de l'unité de toutes les perfections qui sont en Dieu est formée de la même façon que l'unité générique et celle des autres universaux [DESC., Rép. aux 2es object. 21]
M. Jourdain : Qui sont-elles, ces trois opérations de l'esprit ? - Le maître de philosophie : .... la première est de bien concevoir par le moyen des universaux [MOL., Bourg. gentilh. II, 6]
Il [Stilpon] prétendait qu'il n'y avait point d'universaux, et que ce mot homme, par exemple, ne signifiait rien d'existant [DIDER., Opin. des anc. phil. (secte mégarique).]
Universaux de Pologne, lettres circulaires que le roi de Pologne adressait aux provinces et aux grands du royaume, pour la convocation des diètes.
Il [le roi Auguste] fit publier ses universaux pour assembler la pospolite et les armées [VOLT., Charles XII, 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. UNIVERSEL.

universaux

UNIVERSAUX. n. m. pl. T. de Philosophie scolastique. Il se dit de Certaines idées générales. On distingue cinq universaux : le genre, la différence, l'espèce, le propre et l'accident.