usagé


Recherches associées à usagé: usé

usagé, e

adj.
Qui a déjà servi : Une veste usagée vieux usé ; 2. neuf 

usagé


usagée

(yzaʒe)
adjectif
neuf dont on s'est déjà servi des piles usagées

usage

USAGE. n. m. Coutume, pratique reçue. Long, constant, ancien, perpétuel usage. C'était l'usage du pays, du temps. Cela est reçu par l'usage. C'est l'usage. L'usage le veut ainsi. Cela est conforme, est contraire à l'usage. Suivre l'usage. Braver l'usage. Les usages reçus. Aller contre l'usage établi. Les moeurs, les coutumes, les usages d'un peuple.

Il signifie aussi Emploi d'une chose. Faire usage d'un aliment, d'un remède. On fait usage de cette plante en médecine. Faire usage de son temps, de son crédit, de ses moyens. Le bon, le mauvais usage des richesses. Il a tout mis en usage pour réussir. Cela ne m'est plus d'aucun usage. Des livres à l'usage des classes. Bréviaire à l'usage de Paris, de Rome. À quel usage destinez-vous cela? L'usage de la parole.

Fam., Cette étoffe fera beaucoup d'usage, Elle durera longtemps.

USAGE se dit particulièrement de l'Emploi qu'on fait des mots de la langue, tel que la coutume l'a réglé. L'usage est l'arbitre souverain des langues. L'usage a introduit, a consacré cette expression, cette tournure. Ce mot est d'usage. Ce mot n'est plus d'usage, n'est plus en usage, est maintenant hors d'usage. Ce terme n'a d'usage, n'est en usage que dans le style familier. Le plus grand usage de ce mot est dans le style soutenu.

Il se dit aussi de l'Emploi personnel qu'on fait des mots. L'usage qu'il a fait de cette expression est heureux. Habile écrivain, il a fait de ce moi un usage inattendu, tout nouveau. Vous faites des mots un usage vicieux. L'Académie ne prétend pas régler l'usage de chaque mot, elle indique l'usage qu'on en fait.

Il désigne en outre le Droit de se servir personnellement d'une chose dont la propriété est à un autre. En vendant sa bibliothèque, il s'en est réservé l'usage sa vie durant. Les droits d'usage s'établissent et se perdent de la même manière que l'usufruit.

Il se dit aussi, en termes de Jurisprudence, du Droit qu'ont les voisins d'une forêt ou d'un pacage d'y couper le bois qui leur est nécessaire, ou d'y mener paître leur bétail. On a ôté, on a confirmé les usages aux riverains de ces forêts, de ces marais. J'ai droit d'usage, j'ai mon usage dans tel bois.

Il signifie encore Habitude, pratique particulière. Il a l'usage de dîner de bonne heure. Il veille beaucoup, c'est son usage. Il vieillit dans cette acception.

Il signifie encore Connaissance pratique acquise par l'expérience. Il avait été formé par un long usage à la vie de cour.

Il signifie particulièrement Expérience de la société, habitude d'en pratiquer les devoirs, d'en observer les règles. L'usage du monde, de la vie, ou absolument L'usage. C'est un homme qui a beaucoup d'usage, qui a peu d'usage. Manquer d'usage.

usagé

USAGÉ, ÉE. adj. des deux genres. Qui a beaucoup servi et qui porte les marques de l'usage qu'on en a fait. Des sacs neufs et des sacs usagés. Un vêtement, un livre usagé.

Fig., Une expression, une métaphore usagée. Il est familier.

usage

Usage, m. penac. C'est ce que le Latin dit Vsus, dont il descend. Usage aussi se prent pour coustume, et selon ce on trouve souvent au coustumier de France ces deux mots Usage, et coustume pour une mesme chose, d'autant que coustume n'est autre chose que le commun usage du peuple, touchant quelque chose. Et en pluriel, Usages sont Pastis, ou bois taillis, qu'on appelle Communes, et Usuelles, par ce que chacun du peuple a droict d'en user pour pasturer son bestail, et avoir son chauffage, Ager compascuus. Fest. Sylua caedua communis.

Usage et duisson, ou exercitation, Assuetudo, Exercitatio, Exerci tium.

L'usage de la parole, Vsus sermonis.

Usage commun, quand on se sert des choses qui ne sont point consacrées, V sus prophanus.

L'usage juste qu'on a d'un edifice, ou d'une piece de terre, Possessio.

Une peine accoustumée anciennement à Rome, portant privation de l'usa ge du feu et d'eauë à celuy qui estoit condamné, par le moyen de laquelle il falloit qu'il sortist hors les limites de l'empire Romain, Interdicere alicui aqua et igni.

Que nous achetons pour nostre usage, Vsualis, Vsuarius.

Selon l'usage et coustume, Vsitate.

Venir en usage, In vsum veni.

Venir en commun usage, In promiscuum vsum venire.

Estre en usage, In vsu esse.

Avoir un mesme usage, Proximum, vel Eundem vsum habere.

Qu'on met tous les jours en usage, Collocata in vsu quotidiano.

Se servir de l'usage du corps, Fungi muneribus corporis.

Qui est en usage, Vsitatus.

Aller hors d'usage, Obsolere, Obsolescere.

Mettre hors d'usage une viande, ou En condamner l'usage, Cibum ali quem abdicare.

Tourner l'usage en abus, Abuser de l'usage, Ad luxuriam vertere vsum alicuius rei.

Remettre en usage une coustume ancienne, Consuetudinem longo in teruallo repetere atque referre.

L'usage l'a receu et approuvé, Vsus recepit.

Qui est hors d'usage, Abolitus, Exoletus, Obsoletus.

Oster à quelqu'un l'usance ou l'usage de cette lumiere, Vsuram huius lu cis alicui eripere.

Dequoy on prend l'usage, Vsurarius.

Synonymes et Contraires

usagé

adjectif usagé
Qui a beaucoup servi.
Traductions

usagé

gebruikt

usagé

portato

usagé

използвани

usagé

použité

usagé

[yzaʒe] adj [vêtements, huile] → used
une seringue usagée → a used syringe