usurpation


Recherches associées à usurpation: usurpation d'identité

usurpation

n.f.
Action d'usurper ; fait d'être usurpé : Une usurpation d'identité.

usurpation

(yzyʀpasjɔ̃)
nom féminin
1. action de s'approprier le bien, le droit d'autrui délit d'usurpation
2. fait d'avoir été usurpé une usurpation d'identité

USURPATION

(u-zur-pa-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
Action d'usurper, ou le résultat de cette action.
Mien, tien : .... c'est là ma place au soleil ; voilà le commencement et l'image de l'usurpation de toute la terre [PASC., Pens. VI, 50, édit. HAVET]
La majesté violée par des attentats jusqu'alors inconnus, l'usurpation et la tyrannie sous le nom de liberté [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Les empires les plus florissants ont commencé par l'usurpation [BAILLY, Atlantide, p. 138]
La chose même qui est usurpée. La plupart des terres de cette seigneurie n'étaient que des usurpations.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il ne s'estoit point laissé aller à ceste violente usurpation de tyrannie par effrenée concupiscence de vivre à son plaisir [AMYOT, Aratus, 37]
    Une escriture peult estre corrompeue en troys manieres qui sont : diminution, ou superfluité, ou usurpation d'une letre pour autre [MEIGRET, dans LIVET, la Gramm. franç. p. 53]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. usurpatio ; espagn. usurpacion ; ital. usurpazione ; du lat. usurpationem, de usurpare, usurper.

usurpation

USURPATION. n. f. Action d'usurper ou Résultat de cette action. L'usurpation de l'autorité souveraine. Son usurpation ne fut pas de longue durée. L'usurpation d'un titre, d'un droit. Usurpation de terrain.

Il se dit aussi de la Chose même qui est usurpée. La plupart des terres de cette seigneurie n'étaient que des usurpations.

Traductions

usurpation

גזילה (נ), הסגה (נ), חמסנות (נ), גְּזֵלָה, הֲסָגָה, חַמְסָנוּת

usurpation

Diebstahl

usurpation

diefstal

usurpation

кражба

usurpation

盜竊

usurpation

krádeže

usurpation

tyveri

usurpation

Varkaus

usurpation

stöld

usurpation

[yzyʀpasjɔ̃] nfusurpation