vêtement

vêtement

n.m. [ lat. vestimentum ]
1. Tout ce qui sert à couvrir le corps humain pour le protéger, le parer : Il a toujours des vêtements neufs habits
2. Pièce de l'habillement : La jupe est un vêtement de femme. Un vêtement d'été.

VÊTEMENT

(vê-te-man) s. m.
Ce qui sert à couvrir le corps.
S'il donne de son pain à celui qui a faim, s'il couvre de vêtements ceux qui étaient nus [SACI, Bible, Ézéchiel, XVIII, 7]
Que d'une serge honnête elle ait son vêtement, Et ne porte le noir qu'aux bons jours seulement [MOL., Éc. des maris, I, 2]
Il y a des attitudes, des mouvements et des gestes dans cette figure qui font qu'elle est étrangère au vêtement qui la couvre [MARIV., Pays. parv. 5e part.]
Ces vêtements de mort, ces apprêts, ce festin [VOLT., Oreste, I, 2]
Rien n'est si mesquin, si pauvre, si maussade, si ingrat que nos vêtements [DIDER., Salon de 1767, Œuv. t. XIV, p. 100, dans POUGENS]
Mécène écrivait comme il s'habillait ; son discours fut mou, négligé, lâche comme son vêtement [ID., Cl. et Nér. II, 40]
Leurs légers vêtements brillent de pourpre et d'or [DELILLE, Parad. perdu, X]
Fig.
Il y a dans l'Église de Sardis un petit nombre de fidèles, qui n'ont pas souillé leurs vêtements, ces riches vêtements dont le baptême les a revêtus [BOSSUET, Mar.-Thér.]

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Franceis.... trenchent.... Cez vestemenz entresques as chars vives [, Ch. de Rol. CXXIV]
  • XIIe s.
    E desira [déchira] Mathatias e si fil [ses fils] ses vestements [, Machab. I, 2]
  • XIIIe s.
    Queil sunt li vestiment dont l'anrme [l'àme] est aorneie ? Vestue at pietet, cariteit affiubleie [, Arch. des miss. scient. 2e sér. t. v, p 191]
  • XVIe s.
    Ces nations qui n'ont aulcune cognoissance de vestemens [MONT., I, 259]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. vestiment ; espagn. et ital. vestimento ; du lat. vestimentum, qui vient de vestire, vêtir.

vêtement

VÊTEMENT. n. m. Habillement, ce qui sert à couvrir le corps. Vêtement d'homme, de femme. Vêtement masculin, féminin. Vêtements de travail, de deuil, Les vêtements sacerdotaux. Un vêtement léger, chaud, commode. Changer de vêtement. Le grand prêtre déchira ses vêtements.

vêtement


VêTEMENT, s. m. VÉTIR, v. act. VÉTûRE, s. f. [Vêteman, véti, vétûre: 1re ê ouvert et long au 1er, é fer. aux deux aûtres: 2e e muet au 1er, lon. au 3e.] On écrivait aûtrefois vestement, vestir. Quand on suprima l's qui ne se prononçait plus, on la remplaça par l'accent circonflexe; mais cet accent ne convient que sur l'e qui précède l'e muet, parce qu'il est ouvert et long: ils vêtent, que je vête; et c'est un abus de la conserver sur l'e qui est devant la syllabe masculine, puisque c'est un é fermé: l'accent aigu y est indiqué. = Vétir; je vets, nous vétons, ils vêtent; je vétois ou vétais; je vétis; j'ai vétu; je vétirai; je vétirois ou vétirais; que je vête; je vétisse; vétant; vétu. = Habiller. Doner des habits à quelqu'un. "Vétir les pauvres, les nuds. Vétir un enfant. — Vétir une robe, une soutane; la mettre sur soi. = Il se dit plus ordinairement avec le pronom personel: "Il est long tems à se vétir; et au passif: "Vous êtes vétu trop légèrement pour la saison. "Le Roi étoit vétu de ses habits royaux. = On dit proverbialement, vétu comme un oignon, d'un homme qui a plusieurs vêtemens l'un sur l'aûtre. = S'habiller est plus en usage que se vétir:"Habillez-vous! "Vous êtes trop long tems à vous habiller. L. T. Il en est de même de dévétir et de déshabiller. — Se dévétir n'est guère en usage que pour signifier, se dégarnir d'habits: "Il ne faut pas se dévétir trop tôt. Id.
   VêTEMENT, habillement. Il ne se dit que dans le style soutenu. "Le Grand Prêtre déchira ses vêtemens.
   Ce ciel, orageux et mobile,
   S'usera comme un vêtement.
       LE FRANC.
  Les feux célestes le couronent,
  Et les flâmes, qui l'environent,
  Sont ses vêtemens éternels.
       Idem.
  VÉTûRE; cérémonie qui se fait en donant l'habit à une Religieûse. On dit aussi, prise d'habit.

Synonymes et Contraires

vêtement

nom masculin vêtement
1.  Pièce de l'habillement.
costume, effets, habit, mise, tenue, toilette -familier: nippe -populaire: fringue, frusques.
2.  Littéraire. Ce qui recouvre quelque chose.
parure -littéraire: manteau, masque, voile.
Traductions

vêtement

garment, apparel, clothes, clothing, item of clothing, piece of clothing, raimentאפוד (ז), בגד (ז), ביגוד (ז), הלבשה (נ), כסות (נ), לבוש (ז), מד (ז), מלבוש (ז), תלבושת (נ), כְּסוּת, לָבוּשׁ, תִּלְבֹּשֶׁת, בִּגּוּד, מַלְבּוּשׁ, הַלְבָּשָׁה, בגדkledingstuk, omhulselbaju衣服Kleidungsstück, vestimentärένδυμαropaplaggодеждаindumento, mise, veste, vestitoоблекло服裝의류 (vɛtmɑ̃)
nom masculin
ce qui couvre, habille le corps porter des vêtements chauds

vêtement

[vɛtmɑ̃]
nm
(COMMERCE) le vêtement → the clothing industry vêtements
nmplclothes
vêtements chauds nmplwarm clothes
vêtements de sport nmplsportswear sg, sports clothes