vaccine

vaccine

[ vaksin] n.f. [ du lat. [variola] vaccina, [variole] de la vache ]
Maladie de la vache ou du cheval, qui peut se transmettre à l'homme et lui assure l'immunité antivariolique.

VACCINE

(va-ksi-n') s. f.
Maladie éruptive et contagieuse propre à la vache ; Jenner, médecin anglais, découvrit que, communiquée à l'homme, elle le préserve de la petite vérole.
Dans le cas où le développement de la vaccine concourt dans un même sujet avec la contagion variolique actuellement contractée, le vaccin peut être inoculé, et transmettre une véritable vaccine, sans transmettre en même temps la petite vérole [HALLÉ, Hist. Mém. scienc. 1807, 1er sem. p. 38]
L'opération même par laquelle on inocule le vaccin. Propager la vaccine. Comité de vaccine.
Jenner, qui trouva la vaccine, eût été un franc scélérat d'en garder une heure le secret [P. L. COUR., Pamphlet des pamphl.]
Fig.
Aux amis de la liberté, Bonaparte montrait [dans le concordat] une victoire définitive de l'esprit philosophique, une soumission de l'Église à l'État : c'est la vaccine de la religion, disait-il à Cabanis ; dans cinquante ans il n'y en aura plus en France [LANFREY, Hist. de Napoléon, t. II, p. 201]
Vaccine du cheval ou équine, maladie éruptive et contagieuse du cheval qui est la même que le cow-pox.

ÉTYMOLOGIE

  • Vaccin.

vaccine

VACCINE. n. f. Maladie propre à la vache et qu'on transmet à l'homme au moyen de l'inoculation, pour le préserver de la variole. La vaccine a été découverte par Jenner.

Il se dit aussi du Procédé employé pour opérer cette sorte d'inoculation. Pratiquer, propager la vaccine. Comité de vaccine.

Traductions

vaccine

vaccine, cowpox