vacillant, ante

VACILLANT, ANTE

(va-sil-lan, lan-t') adj.
Qui vacille. Démarche vacillante.
Des flambeaux suspendus la clarté vacillante [ANCELOT, Fiesque, V, 4]
Terme de manége. On dit que les jarrets du cheval sont vacillants lorsque, au moment de l'appui, ils éprouvent quelques oscillations latérales ; mouvement qui indique toujours peu de force dans cette articulation. Terme de botanique. Se dit des anthères, quand elles sont oblongues, attachées par le milieu de leur longueur et oscillant à l'extrémité du filet staminal.
Fig. Qui n'est pas sûr.
Dans cette vie nostre raison vacillante se met souvent du parti de notre cœur dépravé [BOSSUET, Sermons, Jugement dernier, 2]
Ma santé est très vacillante ; mais ma foi ne l'est pas, et je suis toujours très ferme papiste [MAINTENON, Lett. à Mme de Glapion, 26 sept. t. III, p. 193, dans POUGENS]
Fig. Irrésolu, changeant. Esprit vacillant.
Tant d'autres des anciens qui ont.... discouru de toutes choses avec l'incertitude vacillante, dont elle [la sceptique] fait profession [, Dial. d'Orat. Tubero, t. I, Dial. I]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    En ce que je dis, je ne pleuvis [garantis] aultre certitude, sinon que c'est ce que lors j'en avois en ma pensée, pensée tumultuaire et vacillante [MONT., I, 188]