vanné

vanné, e

adj.
Fam. Extrêmement fatigué.

vanné


vannée

(vane)
adjectif
qui est très fatigué J'ai couru pendant deux heures, je suis vanné !

vanne

VANNE. n. f. Sorte de porte de bois dont on se sert aux moulins, aux écluses des rivières, etc., et qui se hausse ou se baisse pour laisser aller l'eau ou la retenir. Il faut lever la vanne pour faire tourner le moulin. Abaisser la vanne. Réparer les vannes. Vannes de décharge. Vannes de chasse.

vanne


VANNE, ou VANE, s. fém. VANEAU, s. m. VANER, v. act. VANERIE, s. fém. VANETTE, s. f. VANEUR, s. m. VANIER, s. m. [Vane, no, , nerie, nète, neur, nié: 2e e muet au 1er et au 4e, é fermé au 3e et au dern. è moyen au 5e.] Vane, espèce de porte de bois, dont on se sert aux moulins~, aux pertuis des rivières, etc. qui se hausse et se baisse, pour laisser aler l'eau, ou pour la retenir. "Lever, abaisser la vane. = Vaneau, oiseau de la grosseur d'un pluvier, et qui a une hupe noire sur la tête. = Vaner, nétoyer le grain, par le moyen du van: vaner du blé, de l'avoine, etc. = Vaneur, celui qui vane des grains. = Vanette, grand panier rond, plat et à petit bord, dont on se sert pour vaner l'avoine, avant que de la doner aux chevaux. = Vanier, qui travaille en osier, et fait des vans, des corbeilles, des hotes, des claies, etc. = Vanerie, Le métier, ou, la marchandise du Vanier.

Synonymes et Contraires
Traductions

vanné

gaar

vanné

[vane] adj (= fatigué) → worn out, knackered (Grande-Bretagne)