varié, ée

VARIÉ, ÉE

(va-ri-é, ée) part. passé de varier
Qui reçoit des variations.
Nos offices sont variés de lectures de l'Écriture, du chant des psaumes et de courtes oraisons [FÉN., t. III, p. 327]
Qui présente de la variété. Une langue harmonieuse et variée. Un spectacle varié.
On a toujours trouvé la nature plus variée dans les climats chauds que dans ceux de septentrion [VOLT., Mœurs, 149]
Terme d'histoire naturelle. Qui est orné de différentes couleurs.
Tout son corps [du petit duc] est très joliment varié de gris, de roux, de brun et de noir [BUFF., Ois. t. II, p. 154]
S. m. Nom spécifique d'un labre.
Terme de musique. Air varié, morceau de musique composé d'un air, d'une mélodie et d'une ou plusieurs variations faites sur cet air, cette mélodie.
Terme d'architecture. Colonne variée, colonne faite de diverses matières.
Terme de mécanique. Mouvement varié, celui dont la vitesse change à chaque instant. Mouvement uniformément varié, celui dans lequel la vitesse varie en raison directe du temps.
Terrain varié, expression de fortification et de topographie, pour désigner un terrain accidenté, par opposition à terrain horizontal.