vautre

VAUTRE

(vô-tr') s. m.
Espèce de chien qui, destiné à la chasse de l'ours et du sanglier, s'enfonce et se roule comme eux dans la boue.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    De son paleis uns bels veltres acurt [, Ch. de Rol. CLXXXVII, éd. L. GAUTIER]
  • XIIIe s.
    Atant estes-vos un convers Qui deus viautres enchaenez Avoit lez la voie amenez [, Ren. 1867]
  • XVIe s.
    Comme un verrat que les vaultres ont acculé entre les toilles [RAB., II, Prol.]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. veltre ; ital. veltro ; du bas-latin veltrem ou veltrum, à l'accusatif, dans les lois saliques et dans celles des Burgundes, lequel se rapporte au latin vertragus, qui se trouve dans Martial, et qu'Élien dit être un mot celtique. Il est dans le celtique de Cornouailles sous la forme de guilter ; et Zeuss pense que vertragus représente l'anc. irl. traig, pied, avec la particule intensive ver.

vautré

VAUTRÉ, ÉE. participe