veiller

veiller

v.i. [ lat. vigilare ]
1. Rester éveillé pendant le temps destiné au sommeil : Nous avons veillé jusqu'au lever du jour
2. Exercer une garde, une surveillance : Les gardiens veillent.
v.t. ind.
1. (sur) Exercer une surveillance vigilante sur : Veiller sur un prisonnier
garder, surveiller : Elle m'a demandé de veiller sur ses affaires.
2. (à) Prendre soin de ; s'occuper de : Veiller à la bonne marche d'une opération. Veillez à ce qu'il ne rentre pas trop tard. Veille à ne pas faire d'erreurs
fais en sorte de
v.t.
Veiller un malade, un mort,
rester à son chevet pendant la nuit.

se veiller

v.pr.
Fam. En Suisse, faire attention.

veiller


Participe passé: veillé
Gérondif: veillant

Indicatif présent
je veille
tu veilles
il/elle veille
nous veillons
vous veillez
ils/elles veillent
Passé simple
je veillai
tu veillas
il/elle veilla
nous veillâmes
vous veillâtes
ils/elles veillèrent
Imparfait
je veillais
tu veillais
il/elle veillait
nous veillions
vous veilliez
ils/elles veillaient
Futur
je veillerai
tu veilleras
il/elle veillera
nous veillerons
vous veillerez
ils/elles veilleront
Conditionnel présent
je veillerais
tu veillerais
il/elle veillerait
nous veillerions
vous veilleriez
ils/elles veilleraient
Subjonctif imparfait
je veillasse
tu veillasses
il/elle veillât
nous veillassions
vous veillassiez
ils/elles veillassent
Subjonctif présent
je veille
tu veilles
il/elle veille
nous veillions
vous veilliez
ils/elles veillent
Impératif
veille (tu)
veillons (nous)
veillez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais veillé
tu avais veillé
il/elle avait veillé
nous avions veillé
vous aviez veillé
ils/elles avaient veillé
Futur antérieur
j'aurai veillé
tu auras veillé
il/elle aura veillé
nous aurons veillé
vous aurez veillé
ils/elles auront veillé
Passé composé
j'ai veillé
tu as veillé
il/elle a veillé
nous avons veillé
vous avez veillé
ils/elles ont veillé
Conditionnel passé
j'aurais veillé
tu aurais veillé
il/elle aurait veillé
nous aurions veillé
vous auriez veillé
ils/elles auraient veillé
Passé antérieur
j'eus veillé
tu eus veillé
il/elle eut veillé
nous eûmes veillé
vous eûtes veillé
ils/elles eurent veillé
Subjonctif passé
j'aie veillé
tu aies veillé
il/elle ait veillé
nous ayons veillé
vous ayez veillé
ils/elles aient veillé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse veillé
tu eusses veillé
il/elle eût veillé
nous eussions veillé
vous eussiez veillé
ils/elles eussent veillé

VEILLER

(vè-llé, ll mouillées, et non vè-yé) v. n.
S'abstenir de dormir pendant le temps destiné au sommeil. Veiller très tard.
Toute la nature sommeille ; Mais non, j'ai tort, je m'aperçoi Que, dans ce beau lit où je veille, Mes puces veillent avec moi [SARRASIN, dans RICHELET]
Je ne saurais veiller sans en être fort incommodée [MAINTENON, Lett. à d'Aubigné, 5 août 1685]
Mme du Deffant, après avoir veillé toute la nuit chez elle-même ou chez Mme de Luxembourg, qui veillait comme elle, donnait tout le jour au sommeil [MARMONTEL, Mém. VIII]
Il faut que les hommes veillent sans relâche pour saisir les circonstances de ces mouvements inaltérables [des corps célestes], et pour connaître la nature, qui ne se repose jamais [BAILLY, Hist. astr. Disc. prél. p. 2]
Et ne veillez-vous qu'au bal ? - Un peu aussi pour le pharaon, un peu dans les petits soupers donnés à Mme la vicomtesse [GENLIS, Théât. d'éduc. Dangers du monde, I, 3]
Fig.
Veille, ma lampe, veille encore ; Je lis les vers de Dufresnoi [BÉRANG., Ma lampe.]
Substantivement.
En vain par le veiller on acquiert du savoir [RÉGNIER, Sat. IV]
Ne point dormir, être dans l'état de veille.
Ne sens-je pas bien que je veille ? Ne suis-je pas dans mon bon sens ? [MOL., Amph. I, 2]
Est-ce donc pour veiller qu'on se couche à Paris ? [BOILEAU, Sat. VI]
Lorsque l'âme a la perception ou le sentiment réfléchi de la suite de ses modifications, elle veille [BONNET, Causes prem. VI, 24]
Veillé-je ? sorte d'interrogation qu'on se fait à soi-même pour s'assurer que l'on veille en effet, et que ce qu'on voit, ce qu'on entend est réel.
Elle me fuit ! veillé-je ? ou n'est-ce point un songe ? [RAC., Iphig. II, 7]
Être de garde.
Le pauvre en sa cabane où le chaume le couvre, Est sujet à ses lois [de la mort] ; Et la garde qui veille aux barrières du Louvre, N'en défend pas nos rois [MALH., VI, 18]
Une chose qui caractérise encore le despote, c'est la faiblesse ; plus il veut qu'on dépende, plus il dépend lui-même ; sa garde, qui veille pour lui, veille aussi contre lui [CONDIL., Hist. anc. Lois, ch. 4]
Fig. Prendre garde, appliquer son attention à quelque chose.
La reine d'Angleterre veillait sans relâche sur sa conscience [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Le prince, par son campement, avait mis en sûreté non-seulement toute notre frontière et toutes nos places, mais encore tous nos soldats ; il veille, et c'est assez [ID., Louis de Bourbon.]
Ces pieux fainéants.... Veillaient à bien dîner [BOILEAU, Lutr. I]
Depuis six mois entiers j'ai cru que, nuit et jour, Ardente, elle veillait au soin de mon amour [RAC., Bajaz. IV, 4]
Ils conjuraient ce Dieu de veiller sur vos jours [ID., Esth. III, 4]
Les lois veillent sur les crimes connus ; et la religion, sur les crimes secrets [VOLT., Pol. et lég. S'il est utile d'entret. le peuple dans la superst.]
Ces deux partis [whig et tory] veillent l'un sur l'autre, ils s'empêchent mutuellement de violer le dépôt sacré des lois [ID., Princ. de Babylone, 8]
Dans tous les États du monde la police veille avec le plus grand soin sur ceux qui instruisent, qui enseignent, qui dogmatisent ; elle ne permet ces sortes de fonctions qu'à gens autorisés [J. J. ROUSS., Lett. de la Mont. 5]
Terme de marine. Se dit de l'état d'un rocher dont la partie supérieure se découvre à mer basse, Veille au grain ! voy. GRAIN, n° 23.
V. a. Passer la nuit auprès de quelqu'un pour le soigner.
Elle le veilla tout le temps de sa maladie, elle reçut son dernier soupir [GENLIS, Mme de Maintenon, t. II, p. 177, dans POUGENS]
Veiller un mort, passer la nuit auprès d'un mort. Terme de fauconnerie. Veiller un oiseau, empêcher un oiseau de dormir, afin de le dresser ensuite plus aisément. Fig. Veiller quelqu'un, surveiller sa conduite.
Je ne pouvais douter que je ne fusse veillé à l'œil [MIRABEAU, Lett. orig. t. I, p. 380]
Ils le veillèrent si bien qu'ils surprirent des lettres écrites à des partisans du roi [ANQUET., Ligue, III, p. 273]

PROVERBE

    Jeunesse qui veille et vieillesse qui dort, c'est signe de mort.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    ...On songe bien en villant ; Aussi de voir [vrai] com de mencoigne Sont li penser comme li songe [CRESTIENS DE TROIES, dans HOLLAND, p. 266]
    Mil eschargaite [sentinelles] les gaitent en voillant [, Ronc. p. 111]
    Et souspirer et veiller sans dormir [, Couci, x]
    En salmes e oreisuns tute la nuit veilla [, Th. le mart. 162]
    Tuit cil ki desirent faire ce ke al munde atient, font alsi com voilier ; et tuit cil ki quierent lo deventrier [intérieur] repaus et par pense fuient la noise del munde, font alsi com dormir [, Job, p. 479]
  • XIIIe s.
    Sainte Eglise se plaint ; ce n'est mie mervelle ; Cascuns de guerroier contre li s'aparelle ; Si fil sont endormi ; n'est nul qui por li velle ; Elle est en grant peril [RUTEB., 233]
    Quant Flores dort et ses cuers [son cœur] velle [, Fl. et Bl. 1485]
  • XIVe s.
    Les gardes des cités doivent celui [Dieu] doubter, sans la garde duquel l'en veille pour noient [J. DE VIGNAY, Eschès, f° 74]
  • XVIe s.
    ...le triste veiller m'est pire que la mort, Et le songe m'est vie heureuse et favorable [DESPORTES, Imitation de l'Arioste.]
    Il n'y en a point qui me veillent [surveillent] de si prez [MONT., I, 108]
    Assez veille qui bien fait [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, veuy ; bourguig. vaillé ; provenç. velhar ; espagn. velar ; ital. vigliar ; du latin, vigilare, qui vient de vigil, éveillé ; comparez le goth. vakan, allem. wachen, veiller.

veiller

VEILLER. v. intr. S'abstenir de dormir pendant le temps destiné au sommeil. J'ai veillé toute la nuit. Veiller jusqu'au jour. Veiller auprès d'un malade. Veiller pour achever un travail. Il ne faut pas veiller si tard.

Il s'emploie aussi absolument et signifie Ne point dormir. Soit que je dorme, soit que je veille. Je doute si le veille.

Il signifie spécialement Être de garde la nuit. C'est son tour de veiller. La moitié de la section veillera pendant la première partie de la nuit et l'autre moitié pendant la seconde.

Il signifie, au figuré, Prendre garde, appliquer ses soins, son attention à quelque chose. Veiller au salut, au bien, au repos de l'État. La Providence veille sur tous les hommes. Il faut veiller soigneusement à cela. On ne peut pas veiller à tout. Il faut veiller sur la conduite de cet homme. Veiller sur soi-même.

En termes de Marine, Veiller au grain, Prendre garde à un grain qui menace. Il se dit figurément dans le langage courant et signifie Être attentif au péril.

VEILLER s'emploie aussi comme verbe transitif et signifie Garder pendant la nuit. Veiller un malade. Il est plus mal, il faut que quelqu'un le veille.

Veiller un mort, Passer la nuit auprès d'un mort et, particulièrement, passer la nuit en prières auprès d'un mort. Des prêtres, des religieux veillent le mort.

En termes de Fauconnerie, Veiller un oiseau, Empêcher un oiseau de dormir, afin de le dresser ensuite plus aisément.

veiller

Veiller, Vigilare.

Veiller pour apprendre, Discendi causa vigilias suscipere.

Veiller et faire quelque chose, Vigilare, Aduigilare.

Veiller bien avant en la nuict, Ad multam noctem vigilare, De mul ta nocte vigilare.

Veiller une espace de temps qu'on a deliberé, Peruigilare.

Veiller toute nuict, Agitare vigilias.

Cette nuict-là on ne fit que veiller, Illa nocte nihil aliud praeterquam vigilatum est.

Veiller soigneusement, Inuigilare.

Veiller pour les affaires d'autruy, Pro re alterius vigilare.

Qui veille tout le temps qu'il a destiné, Peruigil.

Veillant, Vigil, Vigilans.

Veillant, Vigilant et soigneux en ses affaires, Vigilans.

Qui n'est point veillant ne diligent, Instrenuus.

Synonymes et Contraires

veiller

verbe intransitif veiller
Être en état d'éveil.

veiller

verbe transitif indirect veiller
2.  Exercer une surveillance.
Traductions

veiller

(veje)
verbe intransitif
1. ne pas dormir veiller toute la nuit
2. s'occuper de qqch avec attention veiller à ne vexer personne veiller à ce que tout soit en ordre
3. s'occuper, prendre soin de qqn, qqch

veiller

waken, opblijven voorstay up, watch over, sit up, keep watch, wait upvelar, esperar levantadobergadangvelar, esperar acordadoαγρυπνώ, περιμένω ξύπνιοςيَنْتَظِرُzůstat vzhůru a počkatsidde oppe og venteaufbleiben fürvalvoa ja odottaa jotakutačekati budanrimanere alzati寝ないで待つ자지 않고 기다리다vente oppeczuwaćдожидатьсяvänta påรอคอยyatmayıp beklemekthức đợi不睡觉地守候確保
verbe transitif
rester auprès d'un malade veiller un enfant malade

veiller

[veje]
vi
(rester éveillé) → to stay awake, to be awake
Elle a veillé toute la nuit → She stayed awake all night., She was awake all night.
(= être de garde) → to be on watch
(être vigilant) → to be watchful
vt
[+ malade] → to watch over, to sit up with; [+ mort] → to sit with
(autres locutions) veiller à → to attend to, to see to
veiller à ce que → to make sure that, to see to it that
veiller sur → to watch over, to keep an eye on
veille sanitaire nfhealth monitoring, health watch
veille stratégique nfstrategic surveillance
veille technologique nftechnology watch
veilleur de nuit [vɛjœʀ] nmnight watchman