vermine

vermine

n.f. [ du lat. vermis, ver ]
1. Ensemble des parasites externes de l'homme et des vertébrés (puces, poux) : Des miséreux couverts de vermine.
2. Groupe d'individus jugés vils, nuisibles, néfastes canaille, crapule, racaille

vermine

(vɛʀmin)
nom féminin
1. ensemble d'insectes parasites être couvert de vermine
2. figuré ensemble de personnes méprisables fréquenter la vermine

VERMINE

(vèr-mi-n') s. f.
Terme collectif. Nom général donné aux insectes parasites, tels que les poux, les puces, etc. non-seulement ceux qui s'attachent aux hommes et aux animaux, mais aussi ceux qui infestent les plantes. Cet enfant est plein de vermine. La vermine s'est mise sur cet arbre.
Il suffit qu'un faquin marche tout nu, chargé de fer et de vermine, pour qu'il ait des disciples [VOLT., Pol. et lég. Fragm. Inde, 24]
Redi a reconnu par de nombreuses observations que presque tous les oiseaux étaient sujets à avoir de la vermine dans leurs plumes [BUFF., Ois. t. II, p. 257]
Fig.
Bonnet de pauvre et royal diadème Ont leur vermine ; un dieu fit cette loi [BÉRANG., Belges.]
Fig. Gens méprisables, dangereux et incommodes pour la société.
Il faudrait, afin d'avoir ici la paix, mettre toute cette vermine monacale dans des bateaux, et les envoyer en Mozambique ou au royaume de Monomotapa [GUI PATIN, Lettres, t. II, p. 304]
Il y a trente ans qu'elle n'est occupée qu'à se défendre d'une vermine si maudite [PATRU, Plaidoy. 4]
Babouc jugea qu'il n'y aurait pas grand mal quand cette vermine [les lettrés de bas étage] périrait dans la destruction générale [VOLT., Babouc.]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    D'un altre haire aveit trestut sun cors enclos.... La vermine i esteit à torkes e à tors, Qui ne laissout aveir à sa char nul repos [, Th le mart. 102]
    Mais si esteit coverte cele robe chevrine E desus e desuz de menue vermine [, ib. 156]
  • XIIIe s.
    Formis et petites vermines [, la Rose, 18057]
    Cil que l'en met en chartre [prison] oscure, Et en vermine et en ordure, Qui n'a fors pain d'orge ou d'avoine [, la Rose, 2624]
    Mi marz ; tout droit en cel termine Que de souz terre ist la vermine, Où ele a tout l'yver esté, Si s'esjoït contre l'esté [RUTEB., II, 24]
    La dame jut desus la terre, Qu'il n'est nus qui le cors enterre ; Ne oisel ne autre vermine N'i approcha tout le termine [ID., II, 145]
    Car là où est [un certain arbre], serpens ne wivre [vipère] N'autre vermine n'i puet vivre [, Fl. et Bl. 1869]
    En France avoit si grant famine Et si grant plenté de vermine, Que de vermine sans reclaim Moroient les gens et de faim [PH. MOUSKES, ms. p. 326, dans LACURNE]
    Et pour che qu'il [Joseph d'Arimathie] s'a encusé, L'a Pylate en terre planté En une cavierne parfonde Qui de viermée flote et onde [SCHELER, Notice et extraits sur deux mss, p. 21]
  • XVe s.
    Monsieur mon pere eust amassé Plus d'escus que on n'eust entassé, En ung hospital de vermine [VILLON, Baillevent et Malepaye.]
  • XVIe s.
    Crapaux, viperes et autres vermines [PARÉ, XXIV, 3]
    Quantité de chenilles et autre vermine qui broustent et rongent les fueilles et gettons des arbres [ID., XXIV, 5]
    Ceste vermine [les Bohémiens] se multiplie aux mons Pyrenées, aux Alpes, aux mons d'Arabie, et autres lieux montueux et infertiles [BODIN, la République, v, 2]
    On a su certainement avoir esté parlé de jeter hors de la republique les trois vermines que l'on disoit estre les moines, la noblesse et les gens de longue robe servant à votre justice [, Mém. de Condé, édit. de 1743, t. IV, p. 392]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, vermeinn ; bourguig. vermaigne ; picard, vermeinn ; Berry, varmine ; provenç. vermena ; d'un adjectif fictif latin vermineus, appartenant aux vers, de vermis, ver.

vermine

VERMINE. n. f. Ensemble d'insectes parasites, malpropres, nuisibles et incommodes, comme les poux, les puces, les punaises, etc. Cet enfant est couvert de vermine. Il est dévoré de vermine. Ce logis est plein de vermine.

Il se dit figurément et familièrement de Toute sorte de gens de mauvaise vie, de garnements dangereux ou incommodes pour la société. Toute la vermine du quartier.

vermine

Vermine, Toute sorte de petites bestes qui s'engendrent de pourriture, comme poux, pulces, souris et rats. Il ne se peut dire en un mot propre ment, en Latin.

vermine


VERMINE, VERMISSEAU, VERMOULU, etc. Voy. VER.

Synonymes et Contraires

vermine

nom féminin vermine
1.  Littéraire. Ramassis d'individus vils.
pègre, racaille -littéraire: crapule, rebut, tourbe -populaire: raclure -vieux: canaille.
2.  Personne malhonnête.
bandit, brigand, canaille, crapule, filou, gredin, ordure, racaille, scélérat, vaurien -familier: fripouille, pendard -populaire: arsouille, frappe -vieux: coquin, fripon, misérable.
Traductions

vermine

vermin, worm

vermine

כנימה (נ), רימה (ז), שרץ (ז), תולעה (נ), כְּנִימָה, שֶׁרֶץ

vermine

Ungeziefer

vermine

вредители

vermine

害蟲

vermine

skadedyr

vermine

해충

vermine

[vɛʀmin] nfvermin pl