verre

verre

n.m. [ lat. vitrum ]
1. Substance dure, transparente et cassante, obtenue par la fusion de sable avec de la soude ou de la potasse : Du verre coloré. Un souffleur de verre.
2. Récipient pour boire ; son contenu : Un verre à vin. Je lève mon verre à votre succès je porte un toast
3. Consommation, boisson génér. alcoolisée : Prendre un verre.
4. Lentille ou plaque de verre, de plastique taillée spécialement pour corriger la vue : Des lunettes à verres teintés. Des verres de contact.
5. Plaque, lame de verre : Le verre d'une montre.
Remarque: Ne pas confondre avec vair ou ver.
Maison de verre,
maison, entreprise où il n'y a rien de secret, où tout se sait.
Se casser comme du verre,
être très fragile.
Verre blanc,
verre de qualité courante non teinté.
Verre de lampe,
manchon de verre qui entoure la mèche des lampes à pétrole.

VERRE

(vê-r' ; au XVIe siècle, Bèze dit qu'il faut prononcer voirre, c'est-à-dire vouere, et que les Parisiens prononcent à tort voarre) s. m.
Corps solide, amorphe, transparent, dur et fragile, qu'on obtient en fondant du sable siliceux avec de la potasse ou de la soude.
N'espérons plus, mon âme, aux promesses du monde ; Sa lumière est un verre, et sa faveur une onde, Que toujours quelque vent empêche de calmer [MALH., I, 3]
Mais leur gloire tombe par terre, Et, comme elle a l'éclat du verre, Elle en a la fragilité [GODEAU, Ode au Roy.]
Toute votre félicité.... En moins de rien tombe par terre, Et, comme elle a l'éclat du verre, Elle en a la fragilité [CORN., Poly. IV, 2]
Ce monarque insolent à qui toute la terre Et tous tes souverains sont des jouets de verre [ROTR., St Gen. I, 1]
Comme il savait qu'une boule de verre grossissait les objets placés à son foyer.... [FONTEN., Hartsoeker.]
Avec un œil de verre et une jambe de bois [HAMILT., Gram. 3]
En général, le verre a du ressort, et peut plier, sans se casser, d'environ un pouce par pied, surtout quand il est mince [BUFF., Hist. min. Introd. t. VII, p. 278]
On est étonné que les Romains, qui avaient des bouteilles de verre, n'aient pas imaginé de le planer pour en faire des vitres, au lieu de leurs pierres émincées qui ne pouvaient transmettre qu'une faible lumière [DUCLOS, Œuv. t. VII, p. 124]
Les verres concaves, c'est-à-dire qui sont terminés de part et d'autre par une surface sphérique concave, ont la propriété de disperser les rayons de la lumière qui les traversent [BRISSON, Traité de phys. t. II, p. 348]
Si le verre n'est concave que d'un côté et plan de l'autre, son foyer virtuel est à une distance égale au diamètre de sa concavité [ID., ib. t. II, p. 351]
Les Sidoniens avaient eu longtemps, pour la fabrication du verre, une célébrité et un débit presque exclusifs [PASTORET, Instit. Mém. inscr. et belles-lettres, t. VII, p. 157]
Il paraît, si l'on en croit Pline, que l'usage du verre remontait à une haute antiquité ; c'est à la Phénicie qu'il en attribue l'invention [QUATREMÈRE DE QUINCY, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. III, p. 273]
Le verre est un produit qu'on obtient en exposant un mélange de silice et de différentes matières, la plupart du temps très fusibles, à l'action d'un feu violent et suffisamment continu [THENARD, Traité de chim. t. II, p. 211, dans POUGENS]
Fig.
Le château de verre, plus fragile que brillant, que l'auteur [Fénelon] construit avec tant d'art dans son Instruction pastorale, est mis en poudre [BOSSUET, Préf. sur l'instr. past. de M. de Cambrai, III, 14]
Cela se casse comme du verre, comme le verre (et non comme un verre), cela est très fragile. Heureusement, il n'est pas de verre, se dit de quelqu'un qui fait une chute.
Bien lui prend de n'être pas de verre [un valet qui se laisse tomber] [MOL., Fem. sav. III, 2]
Fig. Une personne de verre, une personne que la moindre chose brise, abat.
Vous trouverez que vous ne serez plus bonne à rien ; car on devient une femme de verre [à force de vapeurs d'épuisement] [SÉV., 6 avr. 1689]
Châssis de verre, châssis garni de carreaux de verre. Plat de verre, se dit d'une grande pièce ronde de verre, qu'on taille pour en faire des panneaux de vitre. Verre recuit, celui qu'on a laissé se refroidir lentement au four ; autrement il se fend au moindre changement brusque de température. Fig. Une maison de verre, une maison de laquelle on sait tout ce qui s'y passe.
Il y a quatre espèces de verres, le verre soluble, le verre ordinaire, le verre de Bohême et le cristal. Verre d'Alsace, verre commun qui se vend en feuilles. Verre blanc, verre principalement formé de silicates alcalins. Verre de Bohême, le plus blanc et le plus épais de tous. On dit aussi verre en table. Verres colorés, ceux qui contiennent des oxydes métalliques colorés.
Les verres de couleur ne sont que des verres ordinaires auxquels on ajoute, quand on les fabrique, une certaine quantité d'oxyde colorant [THENARD, Traité de chim. t. II, p. 214, dans POUGENS]
Fig.
L'habitude, le préjugé, l'opinion sont autant de verres diversement colorés, à travers lesquels chacun de nous voit les objets ; la passion est un microscope [MARMONTEL, Œuv. t. x, p. 452]
Verre enfumé, verre dont on a noirci une face à la fumée d'une chandelle ou d'une bougie, pour regarder un objet dont l'éclat blesse les yeux, par exemple le soleil pendant toute la durée d'une éclipse. Fig.
L'ignorance, la stupidité, les passions, la superstition, la flatterie, la haine sont autant de verres enfumés à travers lesquels presque tous les hommes voient les événements qu'ils racontent [D'ALEMBERT, Mélanges, t. v, Réflex. sur l'hist.]
Verre double, verre de Bohême très épais. Verre de fougère, verre dans lequel il entre des cendres de fougères. Verre gras, verre qui a peu de transparence. Verre-mousseline, verre d'abord enduit d'un émail pulvérulent, dont une partie est enlevée par la brosse, de façon à laisser des clairs et des mats : ce qui forme des dessins variés qui ont fait comparer ce verre à de la mousseline. Verre noir.
Il paraît qu'au XVIe siècle le verre noir fit concurrence au jais et vint à la mode [DE LABORDE, Émaux, p. 537]
Verre soluble dans l'eau, silicate simple de soude dont on se sert pour durcir les pierres tendres, et les rendre capables de résister aux actions atmosphériques. Verres dalles, verres employés pour soupiraux.
Il se dit de divers objets qui sont faits en verre. Un verre de lunette. Un verre de montre. Verres de Bohême, grands carreaux de verre dont on garnit les croisées des appartements. Verres isoscèles, verres pour lunettes dont les courbures sont égales, représentant un ovale. Verres périscopiques, verres en forme de ménisques, convexes-concaves pour les presbytes avec prédominance de la convexité, et concaves-convexes pour les myopes avec prédominance de la concavité. Les verres périscopiques ont l'avantage de présenter une aberration de sphéricité moins grande que les verres isoscèles.
Un verre, carreau de verre, qu'on met devant une estampe, un dessin pour les protéger. Mettre une estampe, une miniature sous verre. Cela est à mettre sous verre, se dit d'une chose précieuse qui mérite d'être conservée. Fig. Elle est à mettre sous verre, se dit d'une femme mignonne et bien parée. Ironiquement. Il est à mettre sous verre, il est bizarre, absurde.
Grand cylindre ou paraboloïde de verre sous lequel on met une pendule, des vases de fleurs artificielles, etc. Un verre de pendule.
Collier de verre, collier en verroterie.
Une preuve que les nègres n'ont pas le sens commun, c'est qu'ils font plus de cas d'un collier de verre que de l'or, qui, chez les nations policées, est de si grande conséquence [MONTESQ., Espr. XV, 5]
Verre ardent, verre convexe au moyen duquel on rassemble les rayons du soleil, pour brûler les matières qu'on y expose.
Verre dormant, châssis à verre dormant, ou, simplement, un dormant, nom d'une petite fenêtre scellée en plâtre, qui donne dans la cour d'autrui par un mur mitoyen, et qui ne s'ouvre jamais. Jour à verre dormant.
Le propriétaire d'un mur non mitoyen, joignant immédiatement l'héritage d'autrui, peut pratiquer dans ce mur des jours ou fenêtres à fer maillé et verre dormant [, Code civ. art. 676]
Verres de couleur, petits vases de verre colorés, pour les illuminations. Illuminations en verres de couleur.
10° Vase à boire fait de verre. Verre à patte. Verre à vin de Champagne. Verre à liqueur. Rincer un verre.
Encore que saint Jérôme ait écrit qu'il portait [aux malades] le corps de Notre-Seigneur dans un panier et le sang dans un verre [BOSSUET, Déf. trad. comm. II, 14]
Troubadours et trouvères Aux nez des rois vidaient gaîment leurs verres [BÉRANG., Troubad.]
Petit verre, verre plus petit, dans lequel on boit les liqueurs. Choquer le verre, faire toucher son verre plein de vin contre celui d'une personne avec qui l'on boit, en signe de bonne amitié. Entre les verres et les pots, à table, en buvant. Un cul de verre, le fond d'un verre, lequel est fort épais. Terme d'art vétérinaire. L'œil de ce cheval est cul de verre, il présente une opacité qui indique une cataracte. Fig. Ne boira-t-on jamais dans votre verre ? Ne nous inviterez-vous jamais à dîner ? Verre à camphre, petite fiole contenant du camphre, du nitrate de potasse et du sel, hermétiquement fermée, et servant, en Angleterre, à donner quelques indications météorologiques. Faire voir dans le verre, sortilége employant un verre pour y faire voir le présent et l'avenir.
Il faisait voir dans le verre, montrait à tourner le sas [LESAGE, Gil Blas, IV, 8]
11° La liqueur que contient ou peut contenir un verre. Il avait quelques verres de vin dans la tête.
Servez ce roi immortel et si plein de miséricorde, qui vous comptera un soupir et un verre d'eau donné en son nom plus que tous les autres ne feront jamais tout votre sang répandu [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
Ce que je prétends faire ? Ne le pas secourir du moindre verre d'eau [TH. CORN., Comt. d'Org. II, 3]
Fig. Faire répandre le verre, achever de perdre quelqu'un.
La dernière faute [de Pompone] n'a point fait tout le mal, c'est la dernière goutte d'eau qui a fait répandre le verre [causé sa disgrâce] [SÉV., 8 déc. 1679]
12° Un petit verre, un petit verre d'eau-de-vie. Il prit deux petits verres.
13° Papier de verre, papier enduit de poudre de verre, dont on se sert pour polir.
14° Verre d'antimoine, composé d'aspect vitreux, qu'on obtient en fondant le protosulfure d'antimoine préalablement grillé jusqu'au gris cendré.
15° Terme de minéralogie. Verre de Moscovie, mica lamellaire à grands feuillets. Verre volcanique, l'obsidienne. Verre de plomb, carbonate de plomb. Verre d'arsenic, oxyde d'arsenic limpide. Verre de cuivre, variété d'oxydule de cuivre.
16° Verre à boire, champignon du genre agaric. Prov. Qui casse les verres les paye, celui qui fait quelque dommage doit le réparer ; et aussi chacun répond de ce qu'il fait.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Si n'est pas li voirre fogiere, Ne fogierre ne rest pas voirre [, la Rose, 16303]
    Chil est fors lerres [larron] qui vent coivre por or, ou estaint por argent, ou pierre de voirre por pierre precieuse [BEAUMANOIR, XXXI, 10]
  • XIVe s.
    Un voirre dont les trois font une chopine de Paris [H. DE MONDEVILLE, f° 91, verso.]
    Une choppine de voirre rouge, garnie d'argent blanc, et poise un marc v onces [DE LABORDE, Émaux, p. 544]
    Combien que tout voirre soit precieux, toutesfoys le blanc est le plus honorable qui en couleur approche du cristal [ID., ib.]
    Un petit voire d'or, qui fut saint Loys [ID., ib. p. 479]
    Des hanaps et des voeires [DU CANGE, vitrum.]
  • XVe s.
    Mais l'estrif [combat] de nous deux ensemble, Comme on peut cognoistre, ressemble Au desbat du verre et du pot [CH. D'ORL., Compl. de l'amant.]
    Jehan Fouquaut le jeune escuyer, faiseur de verres [DU CANGE, verrerius.]
  • XVIe s.
    Et quant bien ilz [les Génevois] fussent esté bien unis [contre le duc de Savoie], ce n'estois fors le debat du mortier contre le voire [BONIVARD, Chron. de Gen. III, 30]
    Mais, au lieu de regarder les filles à verre dormant (comme on dit), c'est à qui les contemplera plus à clair [YVER, p. 550]
    À grand homme grand verre [COTGRAVE, ]
    Anacharsis s'estonnoit que les Grecs beussent sur la fin du repas en plus grands verres qu'au commencement [MONT., II, 18]
    Les François ayant, n'a pas longtemps, commencé à faire les verres crystallins, ont faict servir le sablon d'Estempes au lieu des cailloux du Tessin, que les ouvriers ont trouvé meilleur que ledict caillou de Pavie ; mais ils n'ont encore sceu inventer chose qui puisse servir au lieu de la susdicte cendre [la soude d'Égypte] [DE LABORDE, Émaux, p. 539]
    [Une dame] ayant un pendant d'oreille d'une corne d'abondance qui n'estoit que de verre noir, comme on les portoit alors [ID., ib. p. 537]
    Voire dormant est voire attaché et scellé en plastre, qu'on ne peut ouvrir [, Coust. gén. t. I, p. 35]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. vare, vore ; wallon, veul ; provenç. veire ; cat. vidre ; espagn. vidrio ; port. vidro ; ital. vetro ; du lat. vitrum, que les étymologistes tirent de videre, voir : vitrum, pour vidtrum, le transparent, ce qui fait voir.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    VERRE.
    10° Ajoutez :
  • Verre plat, verre qui n'a pas de pied.
    Dans le milieu du cercle de gauche, on voit un verre plat, dans l'autre, faisant pendant, un verre à pied [, Gaz. des Trib. 5 nov. 1876, p. 1076, 1re col.]
  • En ce sens, on dit d'ordinaire verre gobelet.
  • 17°
    Verre étonné, verre précipité dans l'eau au moment de la fusion [, Douanes, Tarif de 1877, note 496]

verre

VERRE. n. m. Substance solide, amorphe, transparente, dure et fragile, qu'on obtient par la fusion du sable siliceux mêlé de soude ou de potasse. Verre à bouteille. Verre à vitres. Verre mince. Verre épais. Verre double. Verre clair. Verre à facettes. OEil de verre. Souffler le verre. Fondre le verre. Verre fondu. Verre coulé. Verre recuit. Verre trempé. Verre poli. Verre taillé. Verre dépoli. Verre gravé. Verre blanc. Verre de couleur. Verre de Venise, de Bohême. Verre craquelé. Ballon, cloche de verre. Carreaux de verre. Perles de verre. Cela se casse comme du verre. Mettre sous verre une estampe, un dessin.

Fig. et fam., Cela est à mettre sous verre se dit ironiquement d'une Chose qui est jugée à tort précieuse, curieuse, délicate, méritant d'être conservée. Il se dit aussi des Personnes. Il est à mettre sous verre.

Châssis de verre, Châssis garni de carreaux de verre.

Verre dormant, châssis à verre dormant, Verre, châssis qui ne peut s'ouvrir. On dit aussi simplement : Un dormant.

Papier de verre, Papier enduit de verre pulvérisé, dont on se sert pour polir.

Verre de fougère, Verre dans lequel il entre des cendres de fougère.

Verre de plomb, verre d'antimoine, Verre produit par la fusion de la silice avec les oxydes de ces métaux.

Fig., Vivre dans une maison de verre, Mener une existence dont rien n'est à cacher.

VERRE se dit encore d'Objets de cette matière. Verre de montre. Verre de lampe. Verre de lunette. Verre concave, convexe, lenticulaire.

Verre grossissant, Verre qui a la propriété de faire paraître les objets plus gros.

VERRE désigne particulièrement une Sorte de vase à boire, fait de verre. Verre de cristal. Verre à pied. Le pied d'un verre. Laver, rincer un verre. Boire à plein verre. Avoir le verre à la main. Verre à boire. Verre à liqueur. Verre à Bordeaux, à Madère. Verre à dents.

Fam., Choquer le verre, Faire toucher son verre plein de vin contre celui d'une personne avec qui l'on boit, en signe de bonne amitié.

Prov, et fig., Qui casse les verres les paie, Celui qui fait quelque dommage doit le réparer.

VERRE se dit, par extension, de la Quantité de liquide que peut contenir un verre. Un verre d'eau. Un verre de vin. Il en a bu six grands verres. Il avait quelques verres de vin dans la tête. Vous prendrez un verre à Bordeaux de cette potion.

Fam., Boire un petit verre, Boire de l'alcool dans un verre de petite dimension.

Par exagération, Il se noierait dans un verre d'eau, Il est embarrassé dans les plus petites choses, il n'arrive pas à sortir des moindres difficultés.

Fig. et fam., Une tempête dans un verre d'eau, Beaucoup de bruit et d'agitation pour peu de chose.

verre

Verre, voyez Voirre.

verre


VERRE, s. m. VERRÉE, s. fém. VERRERIE, s. f. VERRIER, s. m. [Vêre, ré-e, reri-e, rié: 1re ê ouv. r forte: 2e e muet au 1er et au 3e, é fer. au 2d et au dern.] Verre est 1°. corps transparent et fragile, produit par la fusion d'un mélange de sâble et de sel alcali. "Verre blanc ou noir, épais ou mince. Verre double; clair, net ou obscur. "Bouteille, cloche de verre. "Verre de lunette. "Il a un oeuil de verre, etc. = 2°. Verre fossile; pierre transparente et claire, qu'on troûve dans les mines. = Métal ou minéral, que le feu change en verre. "Verre de plomb, d'antimoine, de bismuth. = 4°. Vâse à boire, fait de verre. "Grand ou petit verre. "Verre de fougère: verre comun. "Verre de cristal. "Laver, rincer un verre. "Boire un plein verre, ou à plein verre. "Il a toujours le verre à la main. = En st. famil. choquer le verre; faire toucher un verre plein de vin contre un aûtre, en signe d'amitié. — Entre les verres et les pots; à table; en buvant. — Le Proverbe dit: qui câsse les verres les paye; qui fait du domage, doit le réparer. = 5°. Verre ou verrée: ce que contient ou peut contenir un verre ordinaire. Le 2d est de peu d'usage. On dit plutôt un verre, que une verrée de vin, de limonade, de tisane. Prendre une médecine en deux verres, et non pas en deux verrées. = Verrerie se dit et du lieu où l'on fait le verre, et de l'art de faire le verre, et de toute sorte d'ouvrages de verre. = Verrier, 1°. Ouvrier qui fait du verre. Le métier de Verrier ne déroge point à noblesse. Aussi, dit-on Gentilhomme Verrier. = 2°. Celui, qui vend des ouvrages de verre. = 3°. Celui, qui est chargé de les porter. — De là l'expression proverbiale: il court, il va comme un Verrier déchargé. = 4°. Ustensile de ménage, fait d'osier, dans lequel on met les verres à boire, les carafes.

Traductions

verre

Glasglass, drink, tumbler, lensglas, drinkglasזגוגית (נ), זכוכית (נ), כוס (נ ), זְגוּגִית, זְכוּכִית, כּוֹסsklenice, sklovaso, vidrio, copa, cristalgelasglass, drinkvidro, copo, lenteсклоγυαλί, ποτήρι, φακόςglasbicchiere, vetroстакан, стекло, стеклянный стаканزُجَاج, كَأْسglasjuomalasi, lasičaša, stakloガラス, コップ유리, 유리 잔szklanka, szkłoglasแก้วbardak, camly, thủy tinh玻璃, 玻璃杯стъкло玻璃 (vɛʀ)
nom masculin
1. matière transparente qui casse facilement un plat en verre
2. récipient dans lequel on boit un verre à vin
3. contenu d'un verre boire un verre de vin prendre un verre
4. petit disque qui corrige la vue

verre

[vɛʀ] nm
(= matière) → glass
une table en verre → a glass table
verre de lampe → lamp glass, lamp chimney
verre de montre → watch glass
(= récipient) → glass
un verre d'eau → a glass of water
boire un verre, prendre un verre → to have a drink
[lunettes] → lens sg
verres fumés → smoked lenses, smoked glass
verre à dents nmtooth mug
verre à liqueur nmliqueur glass
verre à pied nmstemmed glass
verre à vin nmwine glass
verre dépoli nmfrosted glass