verser

verser

v.t. [ du lat. versare, tourner souvent, de vertere, tourner ]
1. Répandre, faire couler un liquide : Verse de l'eau sur leurs mains.
2. Faire passer d'un récipient dans un autre ; transvaser : Verser de la farine dans un pot.
3. Remettre de l'argent à : Il n'a pas encore versé le montant du loyer payer, régler régler
4. Déposer, joindre un document à qqch : Verser une pièce au dossier adjoindre, ajouter
5. Affecter qqn à tel poste, telle fonction : Il a demandé à être versé dans les services administratifs muter, nommer
Verser des larmes,
pleurer.
Verser son sang,
Litt. donner sa vie.
v.i.
Tomber sur le côté : Le camion a versé sur la chaussée basculer, se renverser
Verser dans,
évoluer vers : Elle verse dans le pessimisme tomber dans

verser


Participe passé: versé
Gérondif: versant

Indicatif présent
je verse
tu verses
il/elle verse
nous versons
vous versez
ils/elles versent
Passé simple
je versai
tu versas
il/elle versa
nous versâmes
vous versâtes
ils/elles versèrent
Imparfait
je versais
tu versais
il/elle versait
nous versions
vous versiez
ils/elles versaient
Futur
je verserai
tu verseras
il/elle versera
nous verserons
vous verserez
ils/elles verseront
Conditionnel présent
je verserais
tu verserais
il/elle verserait
nous verserions
vous verseriez
ils/elles verseraient
Subjonctif imparfait
je versasse
tu versasses
il/elle versât
nous versassions
vous versassiez
ils/elles versassent
Subjonctif présent
je verse
tu verses
il/elle verse
nous versions
vous versiez
ils/elles versent
Impératif
verse (tu)
versons (nous)
versez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais versé
tu avais versé
il/elle avait versé
nous avions versé
vous aviez versé
ils/elles avaient versé
Futur antérieur
j'aurai versé
tu auras versé
il/elle aura versé
nous aurons versé
vous aurez versé
ils/elles auront versé
Passé composé
j'ai versé
tu as versé
il/elle a versé
nous avons versé
vous avez versé
ils/elles ont versé
Conditionnel passé
j'aurais versé
tu aurais versé
il/elle aurait versé
nous aurions versé
vous auriez versé
ils/elles auraient versé
Passé antérieur
j'eus versé
tu eus versé
il/elle eut versé
nous eûmes versé
vous eûtes versé
ils/elles eurent versé
Subjonctif passé
j'aie versé
tu aies versé
il/elle ait versé
nous ayons versé
vous ayez versé
ils/elles aient versé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse versé
tu eusses versé
il/elle eût versé
nous eussions versé
vous eussiez versé
ils/elles eussent versé

VERSER

(vèr-sé) v. a.
Faire couler un liquide hors de ce qui le contient. Verser de l'eau à terre. Verser du plomb fondu. Versez le thé.
Mon vin vieux, depuis peu percé, Lui sera largement versé [SCARR., Virg. VII]
Absolument.
Plus le vase versait, moins il s'allait vidant [LA FONT., Phil. et Bauc.]
Particulièrement. Mettre du vin ou quelque autre liquide dans un verre. Verser à boire. Versez à plein verre. Versez-moi tout plein.
Versez, disais-je à messieurs de la bouche ; Versez, versez, messieurs du gobelet [BÉRANG., Damoclès.]
Par extension, il se dit de choses solides. Verser du blé dans un sac.
Ils versent à l'envi sur ses genoux pesants d'un mendiant] Le pain de pur froment, les olives huileuses [A. CHÉN., l'Aveugle.]
Verser des larmes, des pleurs, pleurer.
Et sur votre tombeau mes premières douleurs Verseront tout ensemble et mon sang et mes pleurs [CORN, Nicom. IV, 2]
Environnez ce tombeau, versez des larmes avec des prières [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
Après la bataille de Cannes, il ne fut pas permis aux femmes mêmes de verser des larmes [MONTESQ., Rom. 4]
Verser le sang, tuer par le glaive, par un instrument qui ouvre les vaisseaux.
Il fallut verser le sang humain avec celui des bêtes [BOSSUET, Hist. II, 3]
Verser le sang, tuer d'une manière quelconque.
Et nous épargnerons ces flots de sang romain Que versent tous les ans votre bras et ma main [CORN., Sertor. III, 2]
Ne cesserons-nous point, après tant de malheurs, Vous, de verser du sang, moi, de verser des pleurs ? [RAC., Théb. II, 3]
Qu'importe qu'au hasard un sang vil soit versé ? [ID., Ath. II, 5]
Je suis prêt à rendre compte de tout le sang que j'ai versé pour la république [MONTESQ., Dial. de Sylla et d'Eucrate.]
Verser son sang, subir la mort en s'y exposant volontairement.
Dans le temple de Baal les hommes répandaient leur sang pour leur dieu ; dans le temple du vrai Dieu, c'est Dieu même qui verse son sang pour les hommes [BOURDAL., Myst. Circoncis. de J. C. t. I, p. 61]
Sanche, prêt à verser son sang pour te défendre, Était donc loin de toi, ne pouvait donc t'entendre ? [P. LEBRUN, le Cid d'And. IV, 3]
Faire sortir ce qui est en excédant.
La Suisse était obligée de verser ses industrieux habitants aux royaumes étrangers, comme elle leur verse ses rivières fécondes [CHATEAUBR., Génie, I, I, 8]
Faire tomber d'en haut.
[Les astres ont pour effet] De verser sur les corps certaines influences [LA FONT., Fabl. II, 13]
Fig.
Pour montrer que son cœur [du roi] sait, quand moins on y pense, D'une bonne action verser la récompense [MOL., Tart. v, 7]
Madame, vous avez cent personnes dans votre cour sur qui vous pourriez mieux verser l'honneur d'un tel emploi [ID., Am. magn. I, 2]
J'apprends à combien de nouveaux titres je dois être pénétré de reconnaissance pour les bienfaits que M. le prince de Conti a versés sur cette pauvre fille [J. J. ROUSS., Lett. à Mme de Boufflers, 27 juill. 1762]
En un sens contraire. Verser le mépris, le ridicule sur quelqu'un, en parler de manière à le rendre méprisable, ridicule.
Fig. Dépenser d'une manière prodigue. Verser l'or à pleine main.
Ce jeune homme si prodigue, qui verse l'argent sans nécessité, n'en sait-il plus trouver dans les occasions convenables ? [J. J. ROUSS., Ém. v.]
Fig. Produire abondamment.
Moi donc qui suis peu fait à ce genre d'escrime, Je le laisse tout seul verser rime sur rime [BOILEAU, Ép. II]
Fig. Faire éprouver, inspirer.
Faites-m'en souvenir, et soutenez ma haine, ô cendres, mon espoir aussi bien que ma peine, Et, pour m'aider un jour à perdre son vainqueur, Versez dans tous les cœurs ce que ressent mon cœur [CORN., Pomp. v, 1]
Le ciel versa, dans son esprit et dans son cœur [de M. de Montausier] ces principes d'honneur et d'équité.... [FLÉCH., Duc de Mont.]
Et dans leurs cœurs brûlants de la soif de plaider, [la sibylle] Verse l'amour de nuire et la peur de céder [BOILEAU, Lutr. v.]
Il en est d'autres [âmes] sur lesquelles il [Dieu] verse abondamment ces plaisirs secrets et indicibles [MASS., Mystères, Assomption.]
Verser des consolations dans un cœur triste, ulcéré, adoucir ses peines.
Quand est-ce, ô mon Dieu, dit-il [David], que vous verserez dans mon âme ces consolations indicibles ? [MASS., Avent, Conception.]
Vos discours ont versé du baume sur ses blessures, ils ont suspendu ses souffrances morales.
10° Confier, faire confidence de.
Avez-vous un secret important ? versez-le hardiment dans ce noble cœur ; votre affaire devient la sienne par la confiance [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
Vous, qui, malheureux sans avoir la triste consolation d'oser vous plaindre, alliez verser dans son sein votre honte et votre misère [MASS., Or. fun. Villeroy.]
Aimable et généreuse amie.... j'ose encore verser ma honte et mes peines dans votre cœur compatissant [J. J. ROUSS., Hél. II, 10]
Murs sacrés ! saints autels ! je suis seul, et mon âme Peut verser devant vous ses douleurs et sa flamme [LAMART., Méd. I, 22]
11° Apporter, déposer de l'argent, des fonds dans une caisse.
Les confiscations tournent en grande partie au profit du trésor public ; on y verse aussi les amendes, après en avoir prélevé le dixième pour le culte de Minerve, et le cinquantième pour celui de quelques autres divinités [BARTHÉL., Anach. ch. 19]
Verser des fonds dans une affaire, y employer, y engager des fonds.
12° Il se dit de marchandises, d'objets de commerce qu'on transporte.
Les îles françaises fournissent à leur métropole des sucres, du café, du coton, de l'indigo, d'autres denrées, dont elle consomme une partie, et verse l'autre chez l'étranger [RAYNAL, Hist. phil. XIII, 55]
La compagnie tire du Malabar deux millions pesant de poivre qui est porté sur des chaloupes à Ceylan, où il est versé dans des vaisseaux qu'on expédie pour l'Europe [ID., ib. II, 17]
13° Renverser sur le côté une charrette, une voiture qui est en train de cheminer. Ce cocher a versé sa voiture. Il se dit aussi des personnes qui sont dedans.
Celui-ci [le ministre allemand], plus rusé, lui joue [au ministre anglais] d'un tour de diplomate, gagne le postillon de milord, qui versa Sa Grâce dans un trou [P. L. COUR., 2e lett. particul.]
Absolument.
Un jeune charretier toujours verse [GUI PATIN, Lettres, t. II, p. 600]
Fig. Il n'est si bon charretier qui ne verse, il n'est homme, quelque habile qu'il soit, qui ne fasse des fautes. Neutralement. Tomber sur le côté, en parlant d'une voiture et des personnes qui sont dedans.
Brancas versa, il y a trois ou quatre jours, dans un fossé ; il s'y établit si bien, qu'il demandait à ceux qui allèrent le secourir ce qu'ils désiraient de son service [SÉV., 40]
Hier un homme versa en revenant de Saint-Germain ; il se creva le cœur et mourut dans le carrosse [ID., 26 fév. 1672]
Il est certain qu'on avait prédit à Henri IV qu'il mourrait en carrosse ; cette idée venait de ce que ce prince, si intrépide ailleurs, était toujours inquiété de la crainte de verser, quand il était en voiture [VOLT., Mœurs, 174]
Fig. C'est verser en beau chemin, c'est manquer une affaire quand tout allait bien. Terme militaire. Verser en cage, se dit d'une pièce de canon attelée, qui tombe les roues en l'air.
14° Coucher par terre, en parlant des blés sur pied, des herbes. L'orage a versé les blés. Les foins ont été versés par ces longues pluies. Neutralement. Être couché par le vent, par la pluie, ou par toute autre cause. Le blé verse lorsque les tiges sont trop rapprochées et minces, lorsque la fumure a été abondante, les labours trop superficiels. Le grand vent fait verser les seigles.
La paille, surchargée par son épi, s'incline, et la moisson verse [BERN. DE ST-PIERRE, Harm. 1]
15° Verser un champ, le labourer.
Avint un jour qu'un de ces beaux messieurs Vit un manant rusé, des plus trompeurs, Verser un champ... [LA FONT., Papefig.]
Absolument.
Il y a des gens dont la récolte ne craint ni temps ni grêle, et ce ne sont pas ceux qui, versant, labourant, font le meilleur guéret [P. L. COUR., Gazette du village.]
La charrue verse à droite, à gauche, quand la terre qu'elle retourne tombe à droite, à gauche.
16° Se verser, v. réfl. Être versé, épandu. Se verser dans, se confondre, en parlant de cours d'eau.
Tout le bas de cette haute cime était couvert de glaciers excessivement escarpés, qui se versaient dans celui de Bionnassaq [SAUSSURE, Voy. Alpes, t. IV, p. 385]
17° Fig. Se faire confidence l'un à l'autre.
Ce sont deux cœurs qui se versent pour ainsi dire de l'un dans l'autre [FÉN., Morceaux choisis par l'abbé Rolland, p. 90]

SYNONYME

  • VERSER, RÉPANDRE. Verser exprime proprement un changement de direction dans la chose, et répandre un étalage de la chose. On verse en bas ; on répand en tous sens. Vous versez de l'eau dans un vase inférieur. L'odeur d'une fleur se répand dans les airs. L'idée propre de verser est l'effusion. L'idée propre de répandre est diffusion ou dispersion, ROUBAUD.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    [Ils] Rumpent ces cengles, e cez seles verserent [, Ch. de Rol. CCLX]
  • XIIe s.
    Plus de cent mille en i a de versez [renversés, morts] [, Ronc. p. 102]
  • XIIIe s.
    Si misrent mineurs par desous terre, pour le mur faire verser [VILLEH., CXLI]
    Cil a le cheval conseü Parmi la teste si très fort, Que ilecques l'abatit mort, Si est tot maintenant versez Enmi la voie.... [, Ren. 25537]
    Versez du vin, et si bevez [, ib. 3143]
    ...et Ysengrin li vierse Une bourde pour lui deçoivre [, ib. t. IV, p. 21]
    Car versent blez et vignes cuisent, Et flors et fruiz d'arbres abatent ; Tant les tempestent et debatent [, la Rose, 18114]
    Cil qui maine une karete et tue ou mehaigne aucun par le verser de sa karete [BEAUMAN., LXIX, 18]
    Gloris fu el palais alée ; El bacin a l'aigue versée [, Fl. et Bl. 2557]
  • XIVe s.
    Il verseront tel vin comme chascun leur demandera [, Ménagier, II, 4]
  • XVe s.
    Il dit tout haut : jamais ne sois je salué de ma chere amie, se je rentre en chastel ni en forteresse, jusques à ce que j'aurai l'un de ces venans versé à terre, ou je y serai versé [FROISS., I, I, 177]
    Tant de perils sont à suïr la court, Qu'à grant paine s'en pourroit nul garder ; Qui grace y a, envie sur lui court ; Qui grans y est, en doubte est de verser [E. DESCH., De la man. d'être à la cour.]
  • XVIe s.
    Qu'il soit versé aux affaires du monde, eloquent, homme de bon jugement [AMYOT, Préf. XII, 39]
    Ilz redoubtoient ceulx qui vouloient y verser droittement, et y faire le devoir de gens de bien [ID., Cat. 33]
    Personnage qui avoit longuement versé en l'estude et profession de la philosophie stoïque [ID., Cat. d'Utiq. 16]
    Ils n'eurent pas si tost versé un coin de muraille, qu'ils voulurent taster le courage de leurs ennemis, seulement par une reconnaissance de breche [D'AUB., Hist. I, 343]
    Versants le sang à boire à ceux qui l'ont versé [ID., Tragiques, édit. LALANNE, p. 244]
    Le terme venu de verser [accoucher], elle et son fruit meurent en l'enfantement [CARLOIX, II, 12]
    Jesus Christ estant en ce monde a bien voulu communiquer et verser avec les lepreux [PARÉ, XXII, 12]
    ...imitant l'Egypte, où le Nil verse durant certains mois de l'année [O. DE SERRES, 422]
    Ne d'ensemencer trop tost le champ, de peur qu'estant les bleds trop primerains, leur grande gaillardise les fist verser par terre [ID., 79]
    Vos yeux dedans les miens ont versé tant d'amour, Que pour eux je souspire et de nuict et de jour [RONS., 750]
    Il versa dans sa mangeoire la juste mesure d'orge qu'on... [MONT., II, 176]
    Un cheval verse le fils du roy par terre, comme il feroit le fils d'un crocheteur [ID., IV, 31]
    Si un plat se verse, vous n'en faites que rire [ID., IV, 78]
    Voilà comme la fortune verse ses tours, à celle heure pour les uns, à celle heure pour les autres, à celle heure Calais perdu pour nous, à celle heure gagné [BRANT., Capit. franç. t. III, p. 66]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, viersé ; prov. versar ; it. versare ; du lat. versare, fréquentatif de vertere, tourner.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    VERSER.
    12° Ajoutez :
  • Verser en fraude des denrées, les introduire pour la consommation intérieure, au lieu de les consommer ou de les garder à bord.
    Le service doit veiller à ce que les vivres et provisions apportés de l'étranger ne soient pas versés en fraude [, Douanes, Tarif de 1877, p. CXXI]

verser

VERSER. v. tr. Faire couler. Verser de l'eau dans une aiguière, dans une cruche. Verser de l'eau sur les mains, la verser à terre. Verser du vin dans un verre. Verser d'un vase dans un autre. Par extension, Verser du blé dans un sac, de l'avoine dans un coffre. Absolument, Verser à boire.

Verser des larmes, des pleurs, Pleurer.

Verser son sang pour sa foi, pour sa patrie, Répandre son sang, donner sa vie pour sa foi, pour sa patrie. Verser le sang humain, Faire mourir des hommes, ordonner leur mort. On dit de même : Verser le sang innocent. On dit aussi Verser le sang, avec le sens de Tuer d'une manière quelconque. Après tant de sang versé sur les champs de bataille, les deux ennemis épuisés firent une trêve.

Fig., Verser l'or à pleines mains, Le prodiguer, en dépenser beaucoup.

Fig., Verser ses chagrins dans le coeur d'un ami, Les lui confier. Verser des consolations dans un coeur triste, ulcéré, Adoucir ses peines.

Fig., Verser le mépris, verser le ridicule sur quelqu'un, En parler de manière à le rendre méprisable ou ridicule. On dit plutôt aujourd'hui Déverser.

VERSER se dit aussi en parlant des Espèces d'or et d'argent, des sommes, des fonds qu'on apporte à une caisse, qu'on y vient déposer. Verser des fonds dans une caisse. Les cotisations, les souscriptions devront être versées avant telle date.

Verser des fonds dans une affaire, Y mettre, y employer des fonds.

VERSER se dit figurément, dans l'armée, en parlant d'Hommes qu'on fait passer d'un corps dans un autre. Les hommes du détachement furent pour la plupart versés dans le premier bataillon.

Il signifie encore Faire tomber sur le côté. Il se dit particulièrement en parlant des Voitures et de ceux qui sont dedans. Ce cocher a versé sa voiture. Il nous a versés dans le fossé.

Il se dit aussi en parlant des Moissons sur pied. L'orage a versé les avoines, les blés.

VERSER est aussi verbe intransitif et signifie Tomber sur le côté. Il se dit particulièrement des Voitures et de ceux qui sont dedans. Les voitures trop hautes sur leurs roues sont sujettes à verser. Nous avons versé à tel endroit.

Il se dit encore des Moissons sur pied, lorsque la pluie ou le vent les couche. S'il pleut longtemps, les blés verseront. Le grand vent fait verser les seigles.

verser

Verser, Semble qu'il vient de Vertere, ou Inuertere.

Verser hors, Effundere.

Je te verse souvent à boire, Tibi saepissime cyathisso, apud nos quan do potas. B. ex Plaut.

Qui verse trop peu, Malignus cyathissator. B.

Verser en un vaisseau, Fundere, Infundere.

Verser à boire, Pocula administrare, Cyathissare.

Jetter ou verser de l'eauë, ou autre liqueur sur quelque chose, Perfundere, Superfundere.

Verser en autres vaisseaux, In alia vasa traiicere, vel transfundere, aut elutriare, Decapulare.

¶ Verser ou converser avec aucun, Versari aut conuersari cum ali quo.

Versé, Infusus, Diffusus.

verser


VERSER, voy. VERSANT.

Synonymes et Contraires

verser

verbe intransitif verser
1.  Tomber sur le côté.
2.  Évoluer dans un sens fâcheux.

verser

verbe transitif verser
1.  Vieux. Faire tomber sur le côté.
2.  Faire couler un liquide.
3.  Affecter quelqu'un à.
4.  Remettre de l'argent à.
5.  Apporter quelque chose en plus.
Traductions

verser

gießen, schütten, zahlenpour, shed, scatter, tip, dump, pour out, emptyschenken, gieten, storten, vergieten, plengen, strooien, (over)gieten, inlijven, inschenken, omslaan, overmaken, toevoegen (aan), vervallen (tot/in), neerslaan, afdragenהגיר (הפעיל), הזיל (הפעיל), יצק (פ'), מזג (פועל), נסך (פ'), עירה (פיעל), רעף (פ'), שפך (פ'), הִזִּיל, שָׁפַךְ, עֵרָה, מָזַגgietabocar, vessarøse, strø, hældeŝuti, verŝiverter, derramar, echarkaataaversare, effonderehelle, skjenkelać, nalaćdespejar, derramar, entornar, verterhälla, gjuta, stöpaakıtmak, akmakيَسْكُبlítχύνωlijevati流す(...에) 붓다литьเทrót灌注薪酬 (vɛʀse)
verbe transitif
1. faire couler d'un récipient verser à boire à qqn
2. pleurer
3. donner de l'argent verser mille euros verser de l'argent sur un compte

verser

[vɛʀse]
vt
[+ liquide, grains] → to pour
verser un verre à qn → to pour sb a drink
Est-ce que tu peux me verser un verre d'eau? → Could you pour me a glass of water?
[+ larmes, sang] → to shed
[+ argent] → to pay
verser sur un compte → to pay into an account
[+ soldat, fonctionnaire] (= affecter) verser qn dans → to assign sb to
vi
[véhicule] → to overturn
(fig) (= tomber) verser dans → to lapse into