vertir

VERTIR

(vèr-tir) v. n.
Terme de pratique. Tourner, être appliqué à.
Chaque fois que, sur l'une de ces feuilles, un nom aura été substitué à un autre, l'auteur de la substitution sera puni d'une amende de trois francs, qui vertira au profit des aides qui se seront montrés les plus exacts [, Règlement de l'écorage, 1821, dans DELAHAIS, Notice hist. sur l'écorage, Dieppe, 1873 p. 50]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Au ceval de Castiele li damage vierti [le dommage tomba sur le cheval] [, li Roman d'Alixandre, p. 465]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. vertere, tourner.