vingt

vingt

[ vɛ̃] adj. num. card. [ lat. viginti ]
1. Deux fois dix : Il me reste vingt euros. « Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers, / Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés » [Nuit et Brouillard, Jean Ferrat].
2. (En fonction d'ordinal) De rang numéro vingt ; vingtième : Il faut se reporter au paragraphe vingt.
Remarque: On prononce [ vɛ̃t] devant une voyelle ou un « h muet » : vingt ans [ vɛ̃tɑ̃], vingt heures [ vɛ̃tœr].
n.m. inv.
1. Le nombre qui suit dix-neuf dans la série des entiers naturels : Vingt et trois font vingt-trois.
2. Désigne selon les cas le jour, le numéro d'une chambre : Elle reçoit ce magazine aux alentours du vingt de chaque mois. Ils habitent au vingt de la rue Alot.

VINGT

(vin ; le g ne se prononce jamais ; le t se lie : vin-t hommes, vin-t et un, ou vin-t-un ; au pluriel, l's se lie : quatre-vin-z hommes ; le t se fait sentir dans : vingt-deux, vint' deux, vingt-trois, vint' trois, vingt-quatre, vint' quatre, vingt-cinq, vint' cinq, vingt-six, vint' six, vingt-sept, vint' sept, vingt-huit, vint' huit, et vingt-neuf, vint'neuf ; mais le t ne se prononce pas quand on compte de la sorte avec quatre-vingt : quatre-vin un, quatre-vin deux, etc.) adj. numéral des deux genres
Deux fois dix. Vingt-deux chevaux, etc. Cent vingt ans. Vingt mille francs. Cent vingt mille francs.
Enfin, quoique ignorante à vingt et trois carats, Elle passait pour un oracle [LA FONT., Fabl. VII, 15]
Voici le fait : depuis quinze ou vingt ans en çà, Au travers d'un mien pré certain ânon passa [RAC., Plaid. I, 7]
On peut parier 10667 contre 124, ou un peu plus de 86 contre 1, qu'une personne de vingt ans vivra un an de plus [BUFF., Prob. de la vie, Œuv. t. x, p. 308]
On peut parier 9975 contre 142, ou 70 3/14 contre 1, qu'une personne de vingt-cinq ans vivra un an de plus [ID., ib. p. 519]
Dans un sens indéfini, beaucoup.
Et ma chute, aux dépens de quelques meurtrissures, De vingt coups de bâton m'a sauvé l'aventure [MOL., Éc. des femmes, v, 2]
Représentez-vous que chacun n'ayant rien à faire, et me disant un mot, me faisait répondre à vingt personnes à la fois [SÉV., 174]
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage [BOILEAU, Art p. I]
Et si dans la province Il se donnait en tout vingt coups de nerf de bœuf, Mon père pour sa part en emboursait dix-neuf [RAC., Plaid. I, 5]
Vous savez que, dans la société, on dit du bien et du mal du même individu vingt fois par jour [VOLT., Lett. d'Alembert, 1er mars 1764]
Et si, dans ma patrie ingrate, Tu rencontres quelque Socrate, Tu trouveras vingt Anitus [ID., Odes, 14]
Vingtième. Chapitre vingt. Page vingt. L'an mil huit cent vingt. Le vingt du mois, le vingt de sa maladie, le vingtième jour du mois, de sa maladie.
S. m. invariable. Le nombre vingt. Vingt multiplié par dix. Dans ce jeu de loto les vingt sont peu marqués. On dit le même : le nombre vingt, le numéro vingt. Le denier vingt, voyez DENIER, n° 8.
Quatre-vingts, quatre fois vingt. Quatre-vingt-deux ans. Quatre-vingt-quatre soldats.
De l'autre part se sont trouvés quatre vingts docteurs séculiers.... qui ont condamné les propositions de M. Arnauld [PASC., Prov. I]
Il est fort égal de mourir sur un échafaud ou sur une paillasse, pourvu que ce soit à quatre-vingt-dix ans [VOLT., Lett. Schomberg, 31 oct. 1769]
Autrefois on disait aussi six vingts, sept vingts, huit vingts, pour cent vingt, cent quarante, cent soixante.
Le temps de l'homme ne sera plus que de six vingts ans [SACI, Bible, Genèse, VI, 3]
Je ne me souviens point que les Romains en aient vu un tel [le spectacle d'une revue] ; car leurs armées n'ont guère passé, ce me semble, quarante ou tout au plus cinquante mille hommes ; et il y avait hier six vingt mille hommes ensemble sur quatre lignes [RAC., Lett. à Boileau, 21 mai 1692]
On y voit des vieillards de cent et six vingts ans, qui ont encore de la gaieté et de la vigueur [FÉN., Tél. VIII]
Ce garçon si frais, si fleuri et d'une si belle santé, est seigneur d'une abbaye et de dix autres bénéfices ; tous ensemble lui rapportent six vingt mille livres de revenu, dont il n'est payé qu'en médailles d'or ; il y a ailleurs six vingts familles indigentes qui ne se chauffent point pendant l'hiver [LA BRUY., VI]
Les Quinze-Vingts, voy. QUINZE.
Le vingt et un, sorte de jeu de hasard qui se joue avec des cartes, et où le nombre de vingt et un points est le plus avantageux. Vingt-quatre, espèce d'impériale où le premier qui atteint vingt-quatre points a gagné.
Les vingt-quatre heures, l'espace entier d'un jour.
Monseigneur [Choiseul] a un nouveau royaume.... à gouverner, et force petits menus soins qui prennent vingt-quatre heures au moins dans la journée [VOLT., Lett. Mme de Choiseul, 3 juill. 1769]
Dans les vingt-quatre heures, dans l'espace d'un jour révolu.
Lundi dernier on a publié en haute Alsace l'ordre aux nombreux semestriers de partir dans les vingt-quatre heures pour rejoindre leurs bataillons [, Corresp. du général Klinglin, I, 127]
Les vingt-quatre heures, règle qui a longtemps prévalu dans le théâtre français, et qui veut que l'action dramatique ne dure pas plus de vingt-quatre heures.
Si nous ne pouvons la [l'action] renfermer dans ces deux heures [le temps même de la représentation], prenons-en quatre, six, dix ; mais ne passons de beaucoup les vingt-quatre, de peur de tomber dans le déréglement [CORN., 3e disc.]
Mon fils a eu un accès de fièvre ; il espère qu'elle sera, comme l'année passée, dans la règle des vingt-quatre heures [SÉV., 7 juill. 1680]
10° Les vingt-quatre, nom donné aux vingt-quatre violons qui étaient officiers du roi, et qui étaient tenus d'aller jouer tous les jeudis et tous les dimanches au dîner du roi.
11° Terme de typographie. In-vingt-quatre, format qui présente quarante-huit pages à la feuille d'impression.
12° Les vingt-cinq, nom d'un corps politique dans la république de Genève.
Quiconque, à Genève, est aux gages de la république, cesse à l'instant même d'être citoyen ; il n'est plus que l'esclave et le satellite des vingt-cinq, prêt à fouler aux pieds la patrie et les lois sitôt qu'ils l'ordonnent [J. J. ROUSS., Lett. de la Montagne, 9]

REMARQUE

  • Vingt prend une s au pluriel quand on le multiplie par un autre nom de nombre cardinal. Quatre-vingts hommes, six vingts écus. Il prend aussi l's quand le substantif est sous-entendu. Ce vieillard a soixante-dix ans, et l'autre en a quatre-vingts. L's ne se met pas quand vingt précède un autre nombre auquel il est joint. Quatre-vingt-deux hommes. Quatre-vingt mille hommes. Enfin l's ne se met pas quand vingt suit cent ou mille. Cent vingt hommes. Mille vingt hommes.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    VII vinz liverez et IIII [, Lois de Guill. 3]
  • XIIe s.
    Vint mil combatant [, Ronc. p. 27]
    Li un apelent le peis de cinquante livres un talent, e li Rumain le peis de treis vinz livres e duze [, Rois, p. 244]
  • XIIIe s.
    Et cis quens Thiebaus estoit jeunes hons et n'avoit pas plus de vint-dui ans [VILLEH., II]
    Vingt ans avoit Pepins ; ainsi [je] l'oï esmer [estimer] [, Berte, III]
    Et m'avint ainsi que, quant je arivai en Cypre, il ne me fu demouré de remenant que XII vins [240] livres de tournois [JOINV., 211]
    Le Temple, ainsi comme l'en me dit, y perdit XIIII XX [quatorze vingt, 280] homes armez, et touz à cheval [ID., 225]
  • XVe s.
    Avecques environ huyt vingts hommes d'armes [COMM., V, 8]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, veintt ; provenç. vint ; espagn. veinte ; portug. vinte ; du latin viginti ; dorien, laconien, grec ; sanscr. vinçati, qui est pour dvi-daçati, deux fois dix.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    VINGT.
    Ajoutez :
  • En Savoie, dans le peuple, on dit trois vingts pour soixante. J'ai trois vingt et neuf ans, disait une vieille mendiante à Évian-les-Bains.

vingt

VINGT. adj. numéral cardinal des deux genres. Deux fois dix. Vingt hommes. Vingt ans. Vingt mille francs. Vingt et un, vingt-deux, vingt-trois, etc.

Quatre-vingts. Voyez ce mot à son rang alphabétique.

Quinze-Vingts. Voyez QUINZE.

VINGT se dit aussi, familièrement, pour un nombre indéterminé et signifie Beaucoup de, maints. Je vous l'ai dit, je vous l'ai répété vingt fois. Dans cet entretien d'un quart d'heure, il a dit vingt sottises.

VINGT s'emploie aussi comme adjectif numéral ordinal pour Vingtième. Chapitre vingt. Page vingt.

VINGT s'emploie encore comme nom masculin. Vingt multiplié par deux. Le nombre vingt. Le numéro vingt.

Il désigne aussi le Vingtième jour du mois. Le vingt mars. Il arrivera le vingt.

vingt

Vingt, Viginti, Viceni, Bis deni.

Vingt fois, Vicies.

Vingthuit fois, Duodetricies, Duodetriginta.

Vingt ans, Bis deni anni.

vingt

Il me rendit le vingt et uniesme jour, Altero et vicesimo die reddi dit.

Vingt et neufiesme, Vndetrigesimus.

vingt


VINGT, adj. numéral. VINGTAINE, s. f. VINGTIèME, adj. [Vein; vein-tène, tiè-me: 1re lon. 2e è moy. 3e e muet.] Ils expriment le nom de deux fois dix; le 1er comme adjectif, le 2d comme collectif; le 3e comme nombre d'ordre. "Vingt hommes, vingt chevaux. "Une vingtaine de persones, de Soldats, d'écus, de louis, d'arbres. "Le vingtième jour, la vingtième partie. "Il est héritier pour un vingtième. "Il est le vingtième dans la liste.
   Rem. 1°. On ne prononce jamais le g dans ces mots: il n'y est mis que pour l'étymologie. Le t ne se fait sentir que devant une voyelle. Vingt écus;vein-téku. En Franche-Comté, on le prononce quand vingt termine la phrâse: il y en a vint: c'est une mauvaise prononciation. = 2°. On dit, vingt et un et non pas vingt-un; mais c'est un gasconisme de dire vingt et deux, vingt et trois, etc.La Fontaine, qui n'était pas gascon, mais qui avait besoin d' une syllabe de plus, a dit:
   Quoiqu'ignorante à vingt et trois karats,
   Elle pâssoit pour un oracle.
Dans une édition de Boileau, (Genève 1724) on lit aussi, en plusieurs endroits, vingt et trois, vingt et quatre. = 3°. Vingt et cent, sont les seuls noms de nombre, qui prènent une s: quatre-vingts, six vingts; deux cens, trois cens. — Remarquez que quatre-vingt et six vingt ne prènent cette s, que quand ils sont suivis d'un substantif. Quatre-vingts ans, six vingts écus. Ils quittent cette s, quand ils sont suivis d'un nom de nombre: quatre-vingt-dix persones. Wailly. — L's ne s'y prononce que devant une voyèle: quatre vingts écus, quatre-vingts louis: prononcez katre vein-zéku; katre-vein-Loui. — Dans le Recueil des Lettres Édif. on lit presque toujours quatre-vingt ans, par la faûte des Auteurs, des Imprimeurs, ou des Éditeurs. = 4°. Six vingts vieillit: on dit plus ordinairement, cent vingt. On disait encôre, dans le siècle pâssé, sept vingts ans, huit vingts ans. "Depuis six ou sept vingts ans que l'Église Calvinienne a commencé~. Boss. "Des femmes enceintes au nombre de huit vingts et plus. — L'Académie ne le condamnait pas aûtrefois, et en poussait l'usage jusqu'à dix-neuf-vingts, en excluant seulement, deux vingts, trois vingts, cinq vingts et dix vingts. Dans la dernière édit. elle aprouve encôre, sept vingts et huit vingts. On dit, cent quarante et cent soixante.

Traductions

vingt

(vɛ̃)
adjectif
1. indique une quantité Il a vingt ans.
2. vingtième Lisez le chapitre vingt.

vingt

zwanzigtwenty, scoretwintig, twintig(ste)vintdvacetείκοσιveintekaksikymmentäबीसhúszventi二十vigintitjue, tyveдвадцять二十двадцатьعِشْرُونtyvedvadeset20dwadzieściavintetjugoยี่สิบyirmihai mươiעשרים
nom masculin invariable
le numéro vingt parier à vingt contre un

vingt

[vɛ̃] numtwenty
Elle a vingt ans → She's twenty.
à vingt heures → at 8 p.m.
le vingt février → the twentieth of February, February twentieth
vingt et un → twenty-one
vingt-deux → twenty-two
vingt-quatre heures sur vingt-quatre → twenty-four hours a day, round the clock