violat

VIOLAT

(vi-o-la) adj. m.
Usité seulement dans ces expressions : sirop violat, sirop qu'on fait avec des violettes ; miel violat, miel où l'on a fait infuser des violettes.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Gargariser de lait avecques sucre et huile d'amendes douces, ou violat un peu tiede [PARÉ, VI, 8]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. vieulat ; catal. violat ; espagn. violado ; ital. violato ; du latin viola, violette.

violat

VIOLAT. adj. m. Il n'est usité que dans ces dénominations: Sirop violat, Sirop fait avec des violettes; et, Miel violat, Miel où l'on a mis infuser des violettes.

violat


VIOLAT, s. m. VIOLET, ETTE, adj. VIOLETTE, s. f. VIOLIER, s. m. [Vio-la, , lète, lète, lié: 2e è moy. au 2d, 3e et 4eé fer. au 5e.] Violette, petite fleur printanière, d'une odeur agréable, de couleur d'un pourpre tirant sur un bleu foncé. "Bouquet de violettes. = En style fam. on dit au sing. de la violette, pour des violettes, au plur. "J'y ai cherché tout un jour de la violette, sans en trouver un seul brin. Th. d'Éduc. = Bois de violette, certain bois qui tire sur la couleur de la violette. = Violat se dit avec sirop et miel; et se dit d'un sirop fait avec des violettes et du miel, où l' on a fait infuser des violettes. — On a dit aûtrefois violar; et l'Académie avait mis l'un et l'aûtre dans son Dictionaire. Dans les édit. suiv. elle n'a laissé que violat. = Violet, de couleur de la fleur apelée violette. "Drap, satin, ruban violet. Couleur violette: pêches violettes. = S. m. "Être vêtu de violet. "Le violet est une couleur noble et modeste. = Violier, plante qui porte des fleurs jaûnes ou blanches, d'une odeur douce et agréable. On l'apèle aussi giroflier.