violemment

Recherches associées à violemment: prudemment

violemment

[ vjɔlamɑ̃] adv.
1. Avec violence : Il le poussa violemment contre le mur brutalement ; doucement
2. Avec une grande vigueur : Elle protesta violemment énergiquement ; mollement

violemment

(vjolamɑ̃)
adverbe
avec force, énergie se débattre violemment contre la police riposter violemment contre les paroles de qqn

VIOLEMMENT

(vi-o-la-man) adv.
Avec violence, avec impétuosité. Le vent souffle violemment.
Ney venait d'emporter violemment le passage de la Stubna [SÉGUR, Hist. de Nap. VI, 7]
Ces couches [roches] violemment inclinées et presque perpendiculaires [BUFF., Min. t. I, p. 181]
Avec ardeur. Haïr violemment.
Si je suis dieu, vous cesserez de m'aimer, ou du moins vous ne m'aimerez plus avec tant d'ardeur ; car il s'en faut bien qu'on aime les dieux aussi violemment que les hommes [LA FONT., Psyché, I, p. 54]
Très fortement.
L'abbé Têtu a été violemment occupé pour le mariage de M. de Chapes et de Mlle d'Humières [SÉV., 22 juin 1690]
Un homme violemment soupçonné d'un crime qui méritait la mort [MONTESQ., Esp. XXVIII, 27]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    En l'ostant violentement [l'os corrompu] [LANFRANC, f° 17, verso.]
  • XVIe s.
    Nous avons été violentement et contre les loix ravies par ceulx à qui nous sommes de present [AMYOT, Rom. 29]
    Satan a incité la force des hommes, pour par icelle opprimer violentement la verité commençant à venir [CALVIN, Instit. 1211]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. Violens, et le suffixe ment ; provenç. violenmen. Violentement, de Violentus.

violemment

VIOLEMMENT. adv. Avec violence. Le vent souffle violemment. Aimer, haïr violemment. Ce qu'il veut, il le veut violemment.

violemment

Violemment, Violenter.

violemment


VIOLEMMENT, adv. VIOLENCE, s. f. VIOLENT, ENTE, adj. VIOLENTER, v. act. [Vi-olaman, lance, lan, lante, lanté: 3e lon. excepté au 1er; 4e e muet au 2d et au 4e, é fer. au 5e.] Violent, impétueux, qui agit avec impétuosité. Il se dit des chôses et des persones. "Vent, remède, mal, moûvement violent. — "Tempête, douleur, fièvre violente. — "Homme violent, discours violent; gouvernement violent et tyranique. "Humeur, passion, action violente.
   Je vous conais tous deux violens l'un et l'autre,
   Son coeur fier n'aura pas voulu céder au vôtre.
       Sémiramis.
"On est étoné de voir des hommes d'un flegme et d'un esprit également reconus tomber dans des égaremens, qui tiènent de l'extravagance; mais on ne fait pas atention que ces mêmes homes, malgré cet extérieur froid, sont des caractères violens. DUCLOS. "On est souvent três-violent sans être vif. Id. — * Bossuet lui done deux sens que l'Usage n'autorise pas. "Il se faisoit acompager de gens violens; il veut dire de gens armés et capables de faire violence. Il apèle figures violentes, des métaphôres forcées; et il le dit aparemment par analogie, parce qu'on dit faire violence au sens d'un texte. "Luther ne put jamais se persuader que des paroles si simples (ceci est mon corps) fussent susceptibles de figures si violentes, c. à. d. des interprétations forcées que leur donent les Sacramentaires. = Violence, qualité de ce qui est violent. "La violence des vents, du mal, de la douleur, des passions, de l'humeur, d'un remède.
   Calmez de vos transports la violence extrême.
       Rhadamisthe.
= C'est aussi la force dont on ûse contre le droit comun. "User de violence; agir avec violence. "Il a tout enlevé de violence, ou par violence. Faire violence à quelqu' un. — Faire violence à la Loi: lui doner un sens forcé. = Se faire violence, surmonter ses desirs, ses penchans criminels. On le dit toujours sans article. Voitûre dit: sans me faire de violence. Retranchez de.
   ......Tâchez de surmonter
   Votre goût pour la haine; et par reconnoissance,
   Faites-vous, pour Oronte, un peu de violence.
       Palissot.
= Violemment, avec violence. "Ce vent soufle violemment: Aimer, haïr violemment. Ce qu'elle veut, elle le veut violemment. = Violenter, contraindre; faire faire par force. "On ne veut point le violenter. Voy. CONTRAINDRE.
   On ne me verra point violenter persone:
   Et quand je perds un coeur, qui cherche à s'éloigner,
   Mon frère, je prétends moins perdre que gagner.
       Le Joueur.
— L'Abé Sabatier (Trois Siècles) dit: violenter des faits pour les assujétir à son but. L'expression est nouvelle. Elle a raport à cet aûtre, faire violence à la loi.

Traductions

violemment

violently

violemment

heftig

violemment

рязко

violemment

voldsomt

violemment

심하게

violemment

våldsamt

violemment

[vjɔlamɑ̃] advviolently