viorne

(Mot repris de viornes)

viorne

n.f. [ lat. viburnum ]
Arbuste à fleurs blanches, dont les espèces principales sont l'obier et le laurier-tin.

VIORNE

(vi-or-n') s. f.
Terme de botanique. Genre de la famille des caprifoliacées. Particulièrement, arbrisseau dit aussi hardeau, à fleurs blanches, qui porte des baies d'un beau rouge réunies par bouquets.
Un antre plus hanté des démons que des hommes, Qu'une viorne épaisse enclôt tout à l'entour, c'est de ce vieux devin l'ordinaire séjour [RACAN, Berg. Lycidas, I, IV]
Viorne des pauvres, la clématite des haies. Clématite-viorne, espèce de clématite.

REMARQUE

  • L'Académie donne à viorne le genre féminin ; mais à obier elle dit : l'obier est un viorne. L'usage des botanistes est pour le masculin.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Prenez l'interieur de l'escorce de viorne [PARÉ, XXI, 28]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, viborne ; du lat. viburnum.

viorne

VIORNE. n. f. T. de Botanique. Arbrisseau à fleurs blanches et à feuilles velues, dont les rameaux sont très flexibles et qui porte des baies réunies par bouquets.

viorne

Viorne, Viburnum.

viorne


VIORNE, s. fém. Plante boiseûse, três-flexible, et qui s'entortille autour des arbres. "Un panier fait de viorne.

Traductions

viorne

מורנית (נ)