visage

visage

n.m. [ anc. fr. vis, du lat. visus, aspect ]
1. Face humaine ; partie antérieure de la tête : Elle a un beau visage figure, minois
2. Personne identifiée par sa figure : Je n'arrive pas à mettre un nom sur ce visage tête
3. Expression des traits de la face : Un visage sévère 1. mine, traits
4. Litt. Aspect d'une chose : Les deux visages d'une politique image, physionomie
À visage découvert,
franchement.
Faire bon, mauvais visage à qqn,
l'accueillir aimablement, hostilement.

VISAGE

(vi-za-j') s. m.
La partie antérieure de la tête où sont le front, les yeux, le nez, la bouche.
Vous vîtes mon cœur dès la première fois que vous vîtes mon visage [BALZ., liv. VIII, lett. 11]
Quelque graves et dissimulés qu'ils soient, à la première alarme le masque leur tombe à terre ; on apprend toujours les affaires sur leur visage : on y lit l'après-dînée les dépêches qu'ils ont reçues le matin [ID., Des ministres et du ministère]
Mettre bien la franchise et la feinte en usage ; Porter tantôt un masque, et tantôt un visage [ROTROU, Vencesl. I, 1]
Ayez pour lui, monsieur, des sentiments meilleurs ; Il s'est bien converti dans un si long voyage, C'est un tout autre esprit sous le même visage [CORN., Suite du Ment. II, 4]
Les Églises de Judée qui croyaient en Jésus-Christ ne me connaissaient pas de visage [SACI, Bible, St Paul, Épît. aux Galat. I, 22]
Oh ! mon Dieu ! que vous vous portez bien, et que vous avez là un vrai visage de santé ! [MOL., l'Av. II, 6]
[à l'apothicaire M. Fleurant] Allez, monsieur, on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visages [ID., Mal. imag. III, 4]
Portant sur son visage la majesté de tant de rois dont elle tirait sa naissance [FLÉCH., Mar.-Thér.]
La jeunesse en sa fleur brille sur son visage [BOILEAU, Lutr. I]
Ce guerrier.... Est robuste de corps, terrible de visage [ID., ib. v.]
Il se déguise en vain : je lis sur son visage Des fiers Domitius l'humeur triste et sauvage [RAC., Brit. I, 1]
Quelle aimable pudeur sur leur visage est peinte ! [ID., Esth. I, 2]
Un beau visage est le plus beau de tous les spectacles [LA BRUY., III]
Son visage était des plus mignons ; mais c'était toujours le même visage ; on eût dit qu'elle le tirait le matin d'un étui, pour l'y remettre en se couchant, sans s'en être servie dans la journée [HAMILT., Gram. x.]
Voilà un visage qui ne m'est pas inconnu [DANCOURT, l'Opér. de village, sc. 3]
Là, dans la chambre et dans l'appartement [au moment de la mort du Dauphin], on lisait apertement sur les visages [SAINT-SIMON, 293, 240]
C'était, comme on l'a dit depuis, le visage d'Adonis sur le corps d'Hercule ; c'était la majesté avec les grâces [VOLT., Princ. de Babyl. 1]
Vous avez bien raison, M. de Thibouville a le visage trop rond pour un conspirateur ; vous savez que César croyait que les visages longs et maigres étaient de vraies faces de conjurés [ID., Lett. d'Argental, 11 févr. 1764]
Fais brûler un ouvrage utile, les étincelles t'en sauteront au visage [ID., Facéties, Réfl. pour les sots.]
Vous avez beau dire que vous n'avez plus de visage à offrir à M. Pigal [qui allait à Ferney, pour la statue de Voltaire] ; le génie, tant qu'il respire, a toujours un visage que le génie, son confrère, sait bien trouver [D'ALEMBERT, Lett. à Voltaire, 30 mai 1770]
Mon visage est flétri des regards du soleil [A. CHÉN., Lydé.]
Le visage humain exerce un grand pouvoir sur le cœur humain [STAËL, Corinne, XIV, I]
Il n'a rien d'humain que le visage, se dit d'un homme cruel, barbare. Frapper au visage, donner un coup sur le visage, un soufflet. Son visage lui fait honneur, se dit d'une personne qui a le corps maigre et le visage plein. Visage mettable, visage fort passable, qui n'est point à dédaigner.
Oui, vraiment, ce visage est encor fort mettable [MOL., l'Ét. I, 6]
Fig. Il y paraît comme le nez au visage, se dit d'une chose qui a laissé des marques fort visibles. Fig. et ironiquement. Cela ne paraît pas plus que le nez au milieu du visage, se dit d'une chose qui frappe tous les yeux, et qu'on s'efforcerait en vain de cacher. Tourner visage, faire face, en parlant de gens qui, poursuivis, fuient, et qui, s'arrêtant, se retournent et résistent.
Il [Marcus Emilius] fit plus, il ordonna aux siens de tuer impitoyablement les premiers des fuyards qu'ils rencontreraient, et qui refuseraient de tourner visage [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. VIII, p. 410, dans POUGENS]
Fig. Tourner visage, se détourner de, être contraire.
Il n'est rien ici-bas.... Qui ne tourne visage à mon contentement [RÉGNIER, Élég. I]
Fig. et populairement. Trouver visage de bois, trouver fermée la porte de quelqu'un qu'on va voir ; et, par extension, ne rencontrer personne au logis où l'on fait visite. Trouver visage de bois, signifie aussi manquer son coup, être confus, avoir un pied de nez. Un visage de pleine lune, un visage plein et large. Visage de prospérité, visage gras, rempli, vermeil. Visage de plâtre, visage fardé de blanc et de rouge.
Par extension, la personne même, en tant qu'on la connaît par le visage.
Leur sombre inimitié [des Romains] ne fuit point mon visage [RAC., Brit. IV, 3]
J'y voyais entrer à tout moment de nouveaux visages, dont il y en avait toujours quelques-uns qui me donnaient sujet de faire des remarques réjouissantes [LESAGE, Est. Gonz. 37]
Depuis un mois pourtant ce visage est chez moi ; Je n'en gardais jamais aussi longtemps, ma foi [COLLIN D'HARLEV., Inconst. I, 7]
De beaux visages, de belles personnes.
Tu sais comme Florame à tous les beaux visages Fait par civilité toujours de feints hommages [CORN., la Suiv. I, 1]
Fig. Épouser un visage, épouser une femme pour sa beauté.
Alors ne pense pas que j'épouse un visage, Je règle mes désirs suivant mon intérêt [CORN., Mél. I, 1]
Par ironie, un visage, une personne qu'on tient en peu d'estime.
Parbleu, il semble à ce visage, qu'il n'y a que lui qui sache quelque chose [HAUTEROCHE, Crisp. médec. I, 7]
Eh bien, qu'est-il devenu, ce visage-là ? [DANCOURT, Cur. Compiègne, sc. 13]
Un plaisant visage, un homme digne d'être moqué.
Quel ami j'avais fait de ce plaisant visage ! [CORN., Mélite, II, 7]
Ha, vraiment, beau fils de Vénus, Vous êtes un plaisant visage ! [SCARR., Virg. III]
Il ne nous a pas priés de sa noce ? vraiment, c'est un plaisant visage [DANCOURT, Moul. Jav. sc. dern.]
C'est un plaisant visage que M. Naquart de penser à moi [ID., Bourg. de qualité, I, 3]
Air, mine, physionomie.
Ne me regarde plus d'un visage étonné [CORN., Cid, III, 1]
Dix jours entiers il considère la mort avec un visage assuré, tranquille [BOSSUET, le Tellier.]
Dans les audiences vulgaires, l'un toujours précipité vous trouble l'esprit ; l'autre, avec un visage inquiet et des regards incertains, vous ferme le cœur [ID., ib.]
Le cœur de l'homme change son visage, soit pour le bien, soit pour le mal [ID., Polit. V, II, 2]
L'aveugle parut alors changer de voix et de visage, et, prenant un ton d'autorité.... [ID., Anne de Gonz.]
Du moins, s'il faut céder, si, contre notre usage, Il faut d'un suppliant emprunter le visage [RAC., Mithr. III, 1]
Au moins, si j'avais pu préparer son visage [ID., Bajaz. I, 4]
Un visage de bois flotté, un visage de cuir bouilli, un visage défait, de mauvaise apparence. Avoir un visage d'excommunié, un visage de déterré, un visage de l'autre monde, être pâle et défait. Fig. Avoir le visage allongé, le visage long, se dit d'une personne confuse, désappointée.
Les sentiments sont divers chez Monsieur : les uns ont le visage allongé d'un demi-pied [à cause du retour du chevalier de Lorraine] ; d'autres l'ont raccourci d'autant ; on dit que celui du chevalier de Beuvron est infini [SÉV., 12 févr. 1672]
Bon visage, visage qui indique la santé ; mauvais visage, visage qui indique indisposition, maladie.
La Rancune dit encore à Ragotin qu'il avait mauvais visage ; l'Olive lui dit la même chose [SCARR., Rom. com. II, 9]
M. de Crussol, qui tient le premier rang pour les bons mots, disait en regardant sa femme plus rouge que les rubis dont elle était parée : Messieurs, elle n'est pas belle, mais elle a bon visage [SÉV., 184]
Vous me trouvez bon visage, et vous désirez de m'en féliciter ; dites : je vous trouve bon visage [LA BRUY., V]
Enfin ma vaine terreur s'en est allée avec ton mauvais visage [J. J. ROUSS., Hél. VI, 2]
Faire bon visage, mauvais visage à quelqu'un, lui faire bon ou mauvais accueil.
Si je l'entretins hier et lui fis bon visage [CORN., Hor. I, 3]
Si cela est, il est bien étonnant qu'à son retour on ne lui ait pas fait plus mauvais visage, et qu'elle ait toujours joui de sa pension sans interruption [J. J. ROUSS., Conf. III]
Fig.
Que je fais, en riant, bon visage aux ennuis [RÉGNIER, Sat. X]
Se faire, se composer le visage, prendre un air conforme à la circonstance.
Il fut longtemps à se faire un visage et une contenance ; enfin il entra [SÉV., 412]
Mais ceux qui de la cour ont un plus long usage, Sur les yeux de César composent leur visage [RAC., Brit. v, 5]
Se composer le visage, prendre un air sérieux. Changer de visage, changer de couleur, rougir, pâlir, etc.
Vous vous troublez, madame, et changez de visage [RAC., Brit. II, 3]
À ce mot de témérité, Idoménée changea de visage, ses yeux se troublèrent, il rougit [FÉN., Tél. XI]
Changer de visage, se démonter le visage, prendre tel visage qu'on veut, prendre l'air qu'on juge convenable aux diverses occasions. Un homme à deux visages, un fourbe.
Fig. Il se dit des aspects divers des choses.
La plupart des choses du monde, ayant deux visages, sont trouvées ou bonnes ou mauvaises, selon qu'elles sont considérées [MALH., Lett. à la Princ. de Conti, 29 mars 1614]
Un moment donne au sort des visages divers, Et dans ce grand bonheur je crains un grand revers [CORN., Cid, I, 1]
Cet amas d'actions indignes, dont on a peine, devant le monde, d'adoucir le mauvais visage [MOL., D. Juan, IV, 6]
L'on ne quitte point sa part de la fortune, quand on a des raisons d'y prétendre, et qu'elle commence à nous montrer un visage plus doux [SÉV., 13 mars 1680]
Il connaissait les deux visages de la justice : l'un, facile dans le premier abord ; l'autre, sévère et impitoyable, quand il faut conclure [BOSSUET, le Tellier.]
Chaque mot eut toujours deux visages divers [deux sens, une équivoque] [BOILEAU, Art p. II]
Tout ressemble à Janus ; tout, avec le temps, a un double visage [VOLT., Lett. Florian, 3 avril 1767]
Faux visage s'est dit pour masque. Fig.
La plupart des vices se couvrant d'un faux visage de vertu [FLÉCH., Sermons, Samaritain.]
À visage découvert, loc. adv. Sans masque, sans voile. Les acteurs jouent à visage découvert.
Zélis, allant à la mosquée il y a quelques jours, laissa tomber son voile, et parut presque à visage découvert devant tout le peuple [MONTESQ., Lett. pers. 147]
Fig.
Quand les passions ne peuvent nous vaincre à visage découvert, elles prennent le masque de la sagesse pour nous surprendre [J. J. ROUSS., Ém. v.]
Croiriez-vous bien qu'il n'a pas été permis à ce dernier de se défendre à visage découvert contre ce coquin qui attaque sous le masque ? [D'ALEMB., Lett. à Voltaire, 14 juill. 1767]

SYNONYME

  • VISAGE, FACE. Bien que face soit le mot propre, puisque visage ne contient que l'idée de vue, cependant visage a remplacé généralement face. Face ne se dit plus au sens de visage que dans le style très élevé ou au contraire dans le style plus familier, et dans le langage anatomique.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Vairs [il] out les ieux et mult fier le visage [, Ch. de Rol. X]
    Rollans reguardet Ollivier al visage [, ib. CXLVI]
  • XIIe s.
    Ne regarder [je] n'os [ose] son simple visage, Tant [j'] en redout mes ieuz à departir [, Couci, XI]
    Jofroiz li Angevins se dresse en son estage ; Bel chevalier i ot de cors et de visage [, Sax. XXVI]
  • XIIIe s.
    Quant il furent passez et les Turs virent que nous gardions le pont, il les lesserent quant ils virent que nous avions tourné les visages vers eulz [JOINV., 227]
  • XIVe s.
    Icelluy Clays avoit esté à sa maison, armez à fol visage [masque], le jour du nouvel an [DU CANGE, visagium.]
    Un fol visage [un masque] avoit cascuns, Que ne les coneüst aucuns [J. DE CONDÉ, t. II, p. 19]
  • XVe s.
    Tantost retournerent audit lieu de Paris, en intention de r'emouvoir le peuple ; mais on leur ferma les portes au visage [MONSTREL., I, 205]
    Les Gantois se mettoient devant et remontroient grand visage [avaient une contenance hardie] [FROISS., II, II, 58]
    Et disoient les anciens des pays voisins et lointains que c'estoit une paix à deux visages [ID., II, II, 58]
    Le roy d'Angle terre le print à grant plaisir et parloit de bon visage [d'un air satisfait] [COMM., IV, 10]
    À Pietre, le paintre, pour XIIIe faulx visaiges et XIIIe barbes [DE LABORDE, Émaux, p. 543]
    Que se le roy veult faire bon visage [bonne contenance], Et mettre sus gens contre les Anglès.... [E. DESCH., Poésies mss., f° 120]
    Malgré vos visaiges [malgré vous], nous porterons les clefs de vos maisons, et vous en bouterons dehors vous et les vostres [, Chron. scandal. de Louis XI, p. 74 dans LACURNE]
    Puis vint celle part où le conte estoit, si luy arracha son heaulme de la teste si rudement qu'il lui faict le sang jaillir par le nez et parmi la bouche, puis lui abbat le visaige de son heaulme [, Lancelot du lac, t. II, f° 66]
    Elle tourna contre eux, et, tant peu qu'elle eust de gens, elle leur fit visage, et marcha contre les Anglois à grands pas et estendard desployé [, Hist. de la pucelle d'Orl. p. 512, dans LACURNE]
    Fortune, par son cruel visaige, nous feit, à ce matin, cheoir es mains du pervers lignage Damant l'enchanteur.... [, Perceforest, t. VI, f° 103]
  • XVIe s.
    Qui ne bée point aprez la faveur des princes.... ne se picque pas beaucoup de la froideur de leur recueil et de leur visage [MONT., IV, 165]
    L'inconstance de la fortune fait qu'elle nous doibve presenter toute espece de visages.... [ID., I, 252]
    Maintenir tousjours notre visage rassis [ID., I, 67]
    Que ce qu'il vient d'apprendre, il [le maître] le lui face mettre [au disciple] en cent visages [formes, manières] [ID., I, 161]
    Nostre ame se represente la chose par un aultre visage [face, point de vue] [ID., I, 272]
    Les amys et compagnons d'Aristobulus lui firent visage de bois, et, sans lui donner l'entrée de la premiere porte, le renvoyerent comme il estoit venu [JOSÉPHE, Guerre, I, 5, trad. de DES ESSARTZ.]
    Tout le jour nostre artillerie battit le visage de la tour [MONTLUC, Mém. t. II, p. 455]
    Le roy trouve à Poitiers visage de pierre, et si est sa cornette blanche saluée de trois coups de canon [PASQUIER, Lettres, t. II, p. 89]
    Rouge visage et grosse pance Ne sont signe de penitence [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, vizeg ; bourguign. et Berry, visaige ; prov. visatge ; esp. visage ; port. visagem ; anc. it. visaggio ; d'une forme fictive visaticum ; du lat. visum, vu, qui avait pris le sens de visage et avait donné à l'ancienne langue vis, visage.

visage

VISAGE. n. m. Face de l'homme, partie antérieure de la tête, qui comprend le front, les yeux, le nez, les joues, la bouche, le menton et les oreilles. Visage large, rond, plein, ovale, étroit, plat, maigre, bouffi, boursouflé. Visage blême, pâle, rouge, enflammé, enluminé, couperosé. Un beau visage. Un visage agréable. Un visage efféminé. Il se porte bien, il a bon visage. Son visage ne m'est pas inconnu. L'indignation était peinte sur son visage.

Fam., Il n'a rien d'humain que le visage se dit d'un Homme cruel, barbare.

Fig. et fam., Il a un visage de pleine lune se dit d'un Homme qui a une face large et pleine.

Fig. et fam., Cela se voit comme le nez au milieu du visage et, par ironie, Cela ne se voit pas plus que le nez au milieu du visage se dit d'une Chose qui se voit beaucoup et qu'on s'efforcerait en vain de cacher.

Fig. et fam., Trouver visage de bois se dit lorsque, venant chez quelqu'un, on y trouve la porte fermée. Il s'emploie, par extension, pour dire qu'on ne trouve personne, quoique la porte ne soit pas fermée.

VISAGE se dit aussi de l'Air du visage, de l'expression. Avoir un visage riant, gai, ouvert, serein, content. Avoir un visage triste, renfrogné, morne, mélancolique, chagrin.

Fam., Avoir un visage de déterré, un visage de l'autre monde, Être hâve, pâle et défait.

Faire bon visage, mauvais visage à quelqu'un, Lui faire bonne ou mauvaise mine, bon ou mauvais accueil. Fig., Faire à mauvaise fortune bon visage.

Se composer le visage, Prendre un air sérieux, prendre une expression étudiée qui convient aux circonstances.

Changer de visage, Changer de couleur, rougir, pâlir; laisser voir son émotion. Il signifie encore Prendre un air sérieux ou enjoué, triste ou gai, selon les diverses occasions.

VISAGE se dit encore de la Personne même, en tant qu'on la connaît par le visage. Voilà bien des visages que je ne connais point. Des visages nouveaux.

Par extension, il se dit figurément de l'Ensemble des traits moraux caractéristiques d'une personne, d'une nation, etc. Cet historien n'a pas représenté tel pays sous son vrai visage.

À VISAGE DÉCOUVERT, loc. adv. Sans masque, sans voile. Il s'emploie surtout au figuré. C'est un homme franc, qui se montre à visage découvert. Attaquer quelqu'un à visage découvert.

visage

Le Visage, Facies, Vultus.

Laid visage de femme, Improba facies mulieris.

Un visage riant, contenance posée et attrempée, qui n'est point esmeu, Tranquilla frons.

Faire bon visage, Nulli laedere os, id est, omnibus arridere. Bud. ex Terent.

Visage d'un homme hardy, Strenua facies.

Visage d'appelant, Visage triste et soulcié, ou chagrin, Vultus rei com perendinati vel ampliati, Vultus appellatoris, B.

Visage de pressoirier, Homo mustulenta et Sileni facie. B.

Le visage se rapporte bien aux paroles de l'homme, Consentit vultus cum oratione hominis.

Visage qui est à demy palle et demy rouge, Confusum os.

¶ Un homme à deux visages, qui ne tient point ses promesses, Ambiguae fidei vir.

Mot à deux visages, ou à deux ententes, Anceps dictum. B.

¶ Un faux visage et masque, Persona, Larua.

Qui a un faux visage, Laruatus, Personatus.

¶ O le beau visage! O faciem pulchram!

La forme du visage, Oris species.

Le traict du visage, Filum.

Changer de visage, Mutare vultum.

Un homme qui change de visage quand il veut, Vertumni facies. Bu daeus.

Je luy diray à son visage, In os coram id ei dicam. B. ex Terent.

Tu reprens mes faits à mon visage, Tu mea facta apud me reprehen dis. B. ex Quintil.

Estre couché sur son visage, Cubare in faciem.

Jetter au visage, In oculos compingere.

Monstrer par son visage et par sa mine, sa fantasie et affection, Prae se ferre.

Ton visage monstre un je ne sçay quel grand mal, Vultus tuus nescio quod ingens malum praefert.

Il tient le party de Scaurus, on doubte s'il le fait de coeur, ou s'il en porte seu lement le visage, ou fait le semblant, Scauro studet, sed vtrum fron te an mente, dubitatur.

Oser regarder quelqu'un au visage, Vultum alicuius sustinere.

Qui ressemble de visage à aucun, ou aussi de meurs, Similis.

Presenter son visage aux coups ou à injures sans dire mot, Os tacitum praebere.

Femme de beau visage, Foemina bona forma.

visage


VISAGE, s. m. [Vizage: 3e e muet.] 1°. La face de l'Homme, la partie antérieure de la tête, qui comprend le front, les yeux, le nez, les joûes, la bouche, le menton. "Un visage agréable, ou choquant; large, long, rond, étroit, etc. "Il a bon visage; un visage de santé, de prospérité. "Son visage ne m'est pas conu. Je ne le conais que de visage.
   Tel est mon caractère; et jamais mon visage
   N'a de mon coeur encor démenti le langage.
       Alzire.
  L'orgueil et le dédain sont peints sur son visage.
      Esther.
  Ah! le voici: les pleurs inondent son visage.
       Alzire.
Fig. Tourner visage aux énemis: se tourner vers les énemis pour les combatre. On dit aussi et plus ordinairement, tourner tête. "Alors, le victorieux tourne visage, reprend le chemin du Po, etc. MAIMBOURG. = 2°. L'air du visage. "Avoir un visage gai, riant, ouvert, serein, content; ou, triste, refrogné, rude, mécontent. — Faire bon ou mauvais visage à quelqu'un; lui faire bone ou mauvaise mine. Il est du style familier. Corneille l' a employé dans une Tragédie.
   Si je l'entretins hier et lui fis bon visage.
       Horace.
Et Mr Moreau dans son Hist. de France. "Lothaire fait bon visage aux Ministres de Charles. — Un Missionaire dit montrer, au lieu de faire, et celui là est tout à la fois et moins usité et plus noble. "Il sait mieux que persone ceux, qui viennent me consulter, sans leur en montrer plus mauvais visage. LET. ÉDIF. — Se composer le visage; prendre un air sérieux. Changer de visage, de couleur. En changer comme on veut: prendre un air sérieux ou gai, selon les diverses ocasions. "Il change de visage comme il veut: il se démonte le visage: il prend le visage qu'il lui plait. — Avoir le visage alongé, être mécontent. "Les sentimens sont divers chez Monsieur, (sur le retour du Chevalier de Lorraine) les uns ont un visage allongé d'un demi-pied; les aûtre l'ont racourci d'autant. On dit que celui du Chevalier de Beuvron est infini. Sév. = Avoir bon ou mauvais visage; c. à. d. l'air de la santé ou de la maladie. — Homme à deux visages: Fourbe. — Trouver visage de bois; la porte fermée. = * Comme on dit, payer de mine. Mr Linguet a cru pouvoir dire, payer de visage. "Un aûtre Atlas de l'Encyclopédie, plus capable de payer de visage, a entrepris ce pélérinage boréal; (de la Russie) il n'a doné et reçu que des dégoûts. Annales. = 3°. Visage se prend pour la persone même, en tant qu'on la conait par le visage. "Voilà bien des visages nouveaux; des visages, que je ne conais point. — On dit, par mépris, voilà un plaisant visage!
   Du respect, du respect! oh! le plaisant visage!
       Regn.
   Mais je suis las, Monsieur, de cette vie errante,
   Toujours visages neufs, cela m'impatiente.
      Le Méchant.

Synonymes et Contraires

visage

nom masculin visage
1.  Partie antérieure de la tête.
face, faciès, figure, minois -familier: frimousse, museau -populaire: fraise, margoulette, poire, portrait -vieux: hure.
2.  Expression de quelqu'un.
mine, physionomie, tête, traits -familier: bille, binette, bouille, frimousse, trogne -littéraire: masque -populaire: trombine, tronche.
3.  Littéraire. Aspect de quelque chose.
Traductions

visage

Gesicht, Antlitz, Angesichtface, countenance, muggezicht, gelaat, aangezicht, toet, facie, poremאנפין (ז), פן (ז), פנים (ז״ר), פרצוף (ז), פַּרְצוּף, פָּן, פָּנִיםgesigcara, semblanttvář, obličejansigtvizaĝocara, rostro, jetaروkasvotचेहरा, मुखarcair muka, mukaviso, faccia, voltofacies, vultusansikttwarzrosto, cara, semblantefaţăansikte, anlete, minusoچہرہ, مکھڑاπρόσωποوَجْهlice얼굴лицоใบหน้าyüzmặt (vizaʒ)
nom masculin
1. partie avant de la tête d'un être humain un joli visage
2. figuré aspect particulier de qqch le visage de la misère

visage

[vizaʒ] nmface
Elle a le visage rond → She's got a round face.
montrer son vrai visage → to show one's true face
à visage découvert → openly