voûter

voûter

v.t.
1. Couvrir d'une voûte : Voûter une cave.
2. Courber anormalement qqn, son dos : L'âge l'a voûté.

se voûter

v.pr.
Se courber : Un homme très grand qui a tendance à se voûter.

voûter

(səvute)
verbe pronominal
personne avoir le dos qui se courbe Il se voûte en vieillissant.

VOÛTER

(vou-té) v. a.
Faire une voûte qui termine le haut d'une construction. Voûter une église, une cave.
Terme de maréchalerie. Voûter un fer, frapper sur l'une des branches du fer à cheval, en posant l'autre sur l'enclume, à l'effet de le resserrer.
Se voûter, v. réfl. Être en forme de voûte.
Le diaphragme, qui est une cloison charnue dans son tour et membraneuse à son centre, dont l'usage est d'allonger la concavité de la poitrine en se bandant, et d'accourcir la même concavité en se relâchant et se voûtant de bas en haut [BOSSUET, Connais. II, 2]
Sous un toît d'arbrisseaux, Dont les rameaux fleuris se voûtent en berceaux [DELILLE, Parad. perdu, IX]
Se dit des personnes dont la taille commence à se courber. Les personnes de grande taille se voûtent plus promptement que les autres.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Fu roi Charles Martiaux en la sale voutie [, Berte, II]
    Li puis qui ert volté de plastre [, Ren. 15827]
  • XIVe s.
    Le capitaine vint sur une tour antie ; Bien perçoit roy Henry à sa targe votie : Que volez-vous, dit-il, en ycelle partie ? [, Guesclin. 14833]
  • XVe s.
    Qu'est devenu ce front poly, Ces cheveulx blonds, sourcilz voultyz ? [VILLON, Belle heaulmière.]
  • XVIe s.
    Sur deux soleils [deux beaux yeux], deux petits arcs voutez [DU BELLAY, II, 25, verso.]
    Avez imité l'arc qui se laisse voulter, Puis d'un effort plus grand tout soudain se devoulte, Vendant le mal receu plus cher qu'il ne lui couste [ID., III, 65, verso.]
    L'hyver.... Voulte leur corps devant le temps [ID., IV, 65, recto.]
    Les colomnes, les arcs, les haults temples voultez [ID., VI, 47, recto.]
    Ceux qui sont voutés, ayant l'espine courbée [PARÉ, XVII, 8]
    Presque droit d'un costé, courbe et voussé de l'autre, selon la rondeur del'arbre, [O. DE SERRES, 665]

ÉTYMOLOGIE

  • Voûte ; wallon, vossé. L'ancienne langue avait un adj. très usité voltiz, en forme de voûte.

voûter

VOÛTER. v. tr. Couvrir d'une voûte le haut d'un édifice ou d'une pièce dans un édifice. Voûter une église, une salle, une cave.

SE VOÛTER se dit des Personnes dont la taille commence à se courber. Les personnes de grande taille se voûtent plus promptement que les autres. Il commence à se voûter.

Le participe passé VOÛTÉ s'emploie adjectivement. Une cave voûtée. Cet homme est déjà un peu voûté. Il marche le dos voûté.

Traductions

voûter

קימר (פיעל), קמר (פ'), קִמֵּר, קָמַר

voûter

[vute] vt (ARCHITECTURE) → to arch, to vault [vute] vpr/vi [dos, personne] → to become stooped