volige

volige

n.f. [ de 1. voler ]
Planche mince sur laquelle on fixe les tuiles ou les ardoises d'une toiture.

VOLIGE

(vo-li-j') s. f.
Planche mince de sapin ou d'autre bois blanc.
Chaque volige, ayant beaucoup plus de largeur qu'une latte, a été dite bilatte et par corruption belette, nom donné à la volige dans plusieurs départements [LEGOARANT, ]
Latte dont on se sert pour les couvertures en ardoises. Adjectivement. Latte volige, celle qui sert à porter l'ardoise. On trouve aussi dans les dictionnaires de métiers volice, voliche et volille.
Pour chacun millier de lattes volilles, à quarante bottes par millier, [, Tarif des droits, 1680]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. VOLINS ou VOLIS, dont volige paraît être une forme.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • VOLIGE. Ajoutez :
    Planche de chêne, de 0m,22 à 0m,24 largeur, et 0m,013 à 0m015 épaisseur, [NANQUETTE, Exploit. débit et estim. des bois, Nancy, 1868, p. 75]

volige

VOLIGE. n. f. Planche mince de bois de sapin ou d'autre bois blanc, sur laquelle les couvreurs fixent les ardoises.

volige


VOLIGE, s. m. Planche mince de bois blanc.