volontaire

volontaire

adj. [ lat. voluntarius ]
1. Qui agit, décide sans contrainte, selon sa volonté : Victor Hugo était un exilé volontaire forcé
2. Qui marque une volonté ferme : Un menton volontaire.
3. Se dit d'un acte qui résulte d'un choix : Une erreur volontaire délibéré
adj. et n.
1. Qui fait preuve de volonté ferme : Une adolescente volontaire décidé, déterminé, résolu ; hésitant, indécis
2. Qui accepte de son plein gré une mission, une tâche : Cette association cherche des volontaires pour du soutien scolaire bénévole

VOLONTAIRE

(vo-lon-tê-r') adj.
Il se dit de tout ce qu'il est en notre pouvoir de faire ou de ne pas faire. Mouvement volontaire.
Eh bien, dis-moi, l'amour est-il si volontaire ? [TRISTAN, Panthée, III, 9]
Afin qu'une action soit volontaire, il faut qu'elle procède d'homme qui voie, qui sache, pénètre ce qu'il y a de bien et de mal en elle [PASC., Prov. IV]
Terme de physiologie. Nerfs volontaires, ceux qui se rendent au tissu musculaire, et qui, par leur intermédiaire, le soumettent à l'influence de la volonté ; ils n'ont pas de corpuscules ganglionnaires. Muscles volontaires, ceux qui exécutent les mouvements volontaires, ou muscles de la vie animale, muscles rouges à faisceaux striés non ramifiés.
Qui se fait sans contrainte, de pure volonté.
Une erreur volontaire [CORN., Médée, II, 6]
Plus elle [la mort] est volontaire, et plus elle mérite [ID., Poly. II, 6]
Malheur volontaire [ROTR., St Gen. v, 7]
Elle [la grâce] est malheureusement vaincue, destituée de l'effet qu'elle voulait, par la seule défection très volontaire et très libre de la volonté dépravée [BOSSUET, Avert. sur le livre Réflex. mor. III]
Cet aveu que je te viens de faire, Cet aveu si honteux, le crois-tu volontaire ? [RAC., Phèdre, II, 5]
Trompant la surveillance, ou peut-être trompé lui-même par une inattention volontaire de la police autrichienne, il [Montrond] parvint à s'introduire dans les jardins de Schoenbrunn [VILLEMAIN, Souven. contemp. Les Cent-Jours, IX]
Qui agit par sa propre volonté sans y être contraint, en parlant des personnes.
Pourquoi, de mon tyran volontaire victime, Précipiter vos jours pour me noircir d'un crime ? [CORN., Héracl. IV, 4]
Pour obtenir les priviléges des jurisconsultes, il suffisait d'avoir de quoi les acheter.... et les fortunes des particuliers tombaient entre les mains de ces ignorants volontaires à qui le pouvoir de les défendre était un droit pour les ruiner [FLÉCH., le Tellier.]
D'une lâche indolence esclave volontaire [BOILEAU, Épît. X]
Les dames avaient chacune un amant d'obligation, sans les volontaires, dont le nombre n'était pas limité [HAMILT., Gram. 4]
Qui ne veut faire que sa volonté. Il est trop volontaire, il n'apprendra rien. Substantivement. Cet enfant est un petit volontaire, vous n'en ferez rien.
C'est un petit volontaire [un officier] qui sert les dames par quinzaine [DANCOURT, l'Été des coquettes, sc. 14]
Terme de manége. Se dit d'un cheval désobéissant et d'un cheval de tirage qu'on appelle aussi badinant.
S. m. Celui qui sert dans une armée, qui prend part à une expédition, sans y être obligé.
Il était défendu aux volontaires d'aller à l'attaque [PELLISSON, Lett. hist. t. III, p. 177]
Un volontaire ne dort pas en repos, s'il n'a essuyé les premiers coups qu'on tire [HAMILT., Gram. 2]
J'ai parlé de ces volontaires qui, chez les Germains, suivaient les princes dans leurs entreprises [MONTESQ., Esp. XXXI, 4]
Il résulte de tout ce que nous avons remarqué que l'Athénien Xénophon, n'étant qu'un jeune volontaire, s'enrôla sous un capitaine lacédémonien, au service d'un rebelle [VOLT., Dict. phil. Xénophon.]
Il [Marlborough] avait fait autrefois ses premières campagnes, volontaire sous ce général [Turenne] [ID., Louis XIV, 18]
On dit à peu près de même : Cet officier n'était pas commandé, il alla à cette action comme volontaire, il y alla volontaire.
Du Pas se fit tuer, un an après, au siége de la petite ville de Grave, où il servit volontaire [VOLT., Louis XIV, 11]
Nom donné à des gentilshommes de treize à quatorze ans qu'on admettait à servir sur les vaisseaux du roi, [, Ordon. de Louis XV, 14 sept. 1764]
Les volontaires furent supprimés par un décret du 17 sept. 1792.
Se dit des soldats de différents corps formés par des enrôlements volontaires pendant les premiers temps de la révolution française.
Six cent mille volontaires inscrits veulent marcher à la frontière.... ils restent tous marqués d'un signe qui les met à part dans l'histoire ; ce signe, cette formule, ce mot n'est autre que leur simple nom : Volontaires de 92 [MICHELET, Hist. de la Révolution, t. III, p. 494]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Felicité, qui est souverain bien, est acquis et gardé par œuvres volentaires [ORESME, Éth. VI, 10]
    Il montre plus à plain que chose faite par paour [peur] n'est pas proprement voluntaire [ID., ib. 46]
  • XVe s.
    Le sire de Commegines, qui estoit adonc jeune et voulontaire, dit qu'il vouloit chevaucher hors de ce village [FROISS., I, p. 247, dans LACURNE]
    Les princes sont plus enclins en toutes choses voluntaires que les autres hommes [COMM., Prol.]
  • XVIe s.
    Qui est-ce qui arguera le peché n'estre point volontaire en l'homme, pour ce qu'il est sujet à necessité de peché ? [CALV., Instit. 211]
    Nostre liberté volontaire n'a point de production qui soit plus proprement sienne que celle de l'amitié [MONT., I, 208]
    La plus volontaire mort c'est la plus belle [ID., I, 25]
    Et comme ils on t authorité de leur commander, aussi leurs fils sont fort volontaires à leur obeir [LANOUE, 534]
    Celui-là [inconvénient] n'est pas moindre d'avoir à manier des gens volontaires [des volontaires] [ID., 577]
    Il les accoustumoit à employer aux voluptez, delices et choses superflues et vouluntaires l'argent qui leur restoit après avoir satisfait à leurs necessitez [AMYOT, Cat. 7]
    Je la fis reconnoistre [une barricade] par mon volontaire, qui estoit un jeune garçon de seize ans qui entreprenoit des travaux hasardeux au siege de Montauban que les soldats ne vouloient point accepter [, Mém. de Bassompierre, t. III, p. 57, dans LACURNE]
    Et peut ledit juge emanciper les femmes mariées, comme quand les maris sont prodigues, voluntaires et de mauvais gouvernement [, Coust. gén. t. II, p. 285]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. voluntairi ; esp. voluntario ; ital. volontario ; du lat. voluntarius (voy. VOLONTÉ). L'ancienne langue avait volenteis, très usité.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    VOLONTAIRE. Ajoutez :
    Aujourd'hui, d'après la nouvelle loi militaire, jeune homme qui, passant avec succès un examen et versant une certaine somme, fait un an de service dans un régiment ; après quoi il appartient à la réserve.

volontaire

VOLONTAIRE. adj. des deux genres. Qui se fait sans contrainte, de pure volonté. Action volontaire. Mouvement volontaire. Accord, traité volontaire. Une contribution volontaire. Engagement volontaire.

En termes militaires, Engagé volontaire, Celui qui a contracté un engagement volontaire dans l'année.

VOLONTAIRE se dit aussi des Personnes et signifie Qui ne veut s'assujettir à aucune règle, ni dépendre de personne, qui ne veut faire que sa volonté. Ce petit garçon est très volontaire.

VOLONTAIRE s'emploie aussi comme nom masculin et se dit de Celui qui sert dans une armée sans y être obligé. Un jeune volontaire. Un corps de volontaires. Un bataillon de volontaires. Il servait en qualité de volontaire.

Volontaire d'un an s'est dit d'un Engagé conditionnel qui, par un an de présence sous les drapeaux, se libérait de certaines obligations du service militaire.

VOLONTAIRE se dit aussi de Celui qui prend part, sans y être obligé, à une attaque, à une reconnaissance, etc. On demande des volontaires. Il y est allé comme volontaire.

volontaire


VOLONTAIRE, adj. VOLONTAIREMENT, adv. VOLONTÉ, s. f. VOLONTIERS, adv. [Volontère, tèreman, , tié: 2e lon. 3e è moy. et long aux 2 prem. é fer. aux 2 dern.] Volonté, 1°. faculté de l'âme, par laquelle elle veut. "La volonté est souvent déterminée par la passion. = 2°. Acte de la volonté. "Un bon religieux n'a point de volonté. "Je n'ai pas d'aûtre volonté que la vôtre. = 3°. Ce qu'on veut qu'il soit fait. "Est ce là votre volonté? "Faites-en à votre volonté. "Vous avez beau dire: il~ n'en fera qu'à sa volonté. "Elle dispôse de tout à sa volonté. LET. ÉDIF. = Au plur. Faire ses volontés, tout ce qu'on a envie de faire, sans pouvoir soufrir qu'on y mette obstacle.
   Mes moindres volontés, dites-vous, sont vos lois?
       Dest. Le Glorieux.
Les dernières volontés. Le testament d'un homme. = 4°. Bone ou mauvaise volonté, ou, disposition à l'égard de quelqu'un. "Il a beaucoup de bone volonté pour vous. "J'ai reconu sa mauvaise volonté envers moi. = 5°. Ardeur pour les chôses de son état. "Il a une grande volonté; bien de la volonté: c'est un homme de grande volonté. = De bone volonté, Voy. De bon gré, au mot GRÉ. = À~ volonté, adv. Suivant qu'on le veut. "Les araignées ont toutes des mamelons, qu'elles élargissent ou resserrent à volonté. PLUCHE. "Le Droit est une barrière mobile, que l'on avance ou recule à volonté. LING. — L'Acad. ne le dit que d'un billet, payable à volonté; quand celui, à qui il est dû, voudra être payé. = REM. Volonté régit de et l'infinitif. Avoir la volonté, ou être dans la volonté de faire, etc. = Volontaire, qui se fait sans contrainte, et de franche volonté. "Action, moûvement, acord, traité volontaire. = En parlant des persones; qui ne veut s'assujétir à rien; qui ne veut faire que sa volonté. On dit des enfans gâtés qu'ils sont volontaires. "Cet enfant est trop volontaire. On ne le dit guère que des enfans. M. l'Ab. Sabat. (Trois Siècles) parle de Poètes bisarres et volontaires. — Le Dict. de Trév. le met comme substantif: c'est un volontaire. On ne le dit point absolument, en ce sens; on dit seulement d'un enfant; c'est un petit volontaire. = S. m. Il ne se dit que d'un homme de guerre, qui sert sans engagement, et sans tirer aucune paye. "Servir en qualité de volontaire: les volontaires de l'armée. = Volontairement signifie sans contrainte, et Volontiers, de bon coeur. On fait beaucoup de chôses volontairement, qu'on ne fait pas volontiers. = Ils aiment à se placer aprês le verbe, même dans les tems composés. "Je l'ai fait volontairement, je le ferai volontiers; j'y ai consenti volontiers, et non pas volontiers consenti. Cependant, dans la phrâse suivante, il précède le verbe élégamment. "Ah! que volontiers je céderois la place que j'ocupe à ces coeurs de père et de mère, qui sont ici présens. Mascar. Cette construction done en cet endroit plus d'énergie au Discours. = * Dans certaines Provinces, le peuple done à volontiers le sens d'aisément. "Je ferais volontiers ce chemin dans une heure, c. à. d. je le ferais aisément.
   REM. Marivaux emploie volontiers à la tête de la phrâse et fait marcher le pronom nominatif aprês le verbe. "Volontiers louons-nous les gens, qui ne vous valent pas. — Cette construction n'est pas comune: elle ne me déplait pas; elle déplaira à d'autres.

Synonymes et Contraires

volontaire

adjectif volontaire
2.  Qui procède de la volonté.
3.  Qui marque de la fermeté.
entraînable, faible, falot, inconsistant, mou, veule.
Traductions

volontaire

freiwillig, willig, eigensinnig, eigenwilligvoluntary, volunteer, willing, willful, headstrong, self-inflicted, self-willed, intentionalvrijwillig, eigenzinnig, opzettelijk, gewillig, koppig, vrijwilliger/-gster, wilskrachtig, vrijwilligerבחירי (ת), התנדבותי (ת), מזיד (ת), מתנדב (ז), רצוני (ת), הִתְנַדְּבוּתִי, מֵזִיד, מִתְנַדֵּב, רְצוֹנִיrelawan, sukarelawanεθελοντικός, αβίαστος, εθελοντήςdisposto, essere disposto, volitivo, volontario, volonteroso, volonarioطَوْعِيّdobrovolnýfrivilligvoluntariovapaaehtoinendobrovoljan自発的な자발적인frivilligdobrowolnyvoluntárioдобровольныйfrivilligโดยสมัครใจgönüllütình nguyện自愿的 (vɔlɔ̃tɛʀ)
adjectif
1. qui est commis dans un but précis un acte volontaire
2. effectué sans contrainte une participation volontaire
3. qui a de la volonté un élève volontaire

volontaire

[vɔlɔ̃tɛʀ]
adj
[acte, travail] → voluntary
(= délibéré) → deliberate
[caractère, personne] (= décidé) → self-willed
nmfvolunteer