voltigement

(Mot repris de voltigements)

VOLTIGEMENT

(vol-ti-je-man) s. m.
Mouvement de ce qui voltige. Le voltigement d'un papillon, d'un rideau.
Leur mouvement dans l'air [des chauves-souris] est moins un vol qu'une espèce de voltigement incertain, qu'elles semblent n'exécuter que par effort et d'une manière gauche [BUFF., Quadrup. t. II, p. 333]
Manière dont voltige un danseur de corde.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Mascarades, sauts, voltigements, jeux de theatre [YVER, p. 603]

ÉTYMOLOGIE

  • Voltiger.

voltigement

VOLTIGEMENT. s. m. Mouvement de ce qui voltige. Le voltigement d'un papillon, d'un pavillon, d'un rideau, etc.

voltigement


VOLTIGEMENT, s. m. VOLTIGER, v. n. VOLTIGEUR, s. m. [Voltigeman, , geur: 3e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Voltiger 1°. se dit au propre, des abeilles, des papillons et même des oiseaux, qui volent à petites reprises. — Par extension, on le dit des cheveux, d'un étendard, etc. "Ses cheveux, son voile voltigeaient au gré du vent. = Fig. On dit d'un homme léger et inconstant, qu'il ne fait que voltiger. "Il voltige de maison en maison, de belle en belle; d'étude en étude, de travail en travail, sans s'atacher à rien, sans rien aprofondir, sans rien finir.
   Les Muses sont des abeilles volages,
   Leur goût voltige; il fuit les longs ouvrages;
   Et, ne prenant que la fleur d'un sujet,
   Vôlent bientôt sur un nouvel objet.
       Gresset.
= 2°. Faire diférentes sortes d'exercices sur le cheval de bois, pour s'acoutumer à monter à cheval sans étriers. = 3°. Faire des tours de souplesse et de force sur une corde élevée et atachée par les deux bouts; mais tendûe fort lâche. = 4°. Courir çà et là avec légèreté et vitesse. "Un parti de cavalerie vint voltiger autour du camp. = Voltigement, action de voltiger, d'un papillon, d'un rideau, etc. = Voltigeur ne se dit que dans le 2d et 3e sens, de celui qui voltige sur un cheval, ou sur la corde. "C'est un bon voltigeur.

Traductions