vouer

vouer

v.t. [ du lat. votum, vœu ]
1. Consacrer, par un vœu, qqn, qqch à Dieu, à un saint : Vouer un enfant à la Vierge.
2. Employer activement son temps, ses facultés à l'accomplissement de qqch : Elle a voué sa vie à la science consacrer
3. Porter durablement un sentiment à qqn : La haine que je lui voue depuis des années.
4. Orienter vers tel but ; conduire à telle situation, tel état : Vous êtes voué à vous sacrifier pour qu'ils puissent s'en tirer prédestiner condamner

se vouer

v.pr. (à)
Se consacrer à : Il s'est voué à la musique toute sa vie.
Ne plus savoir à quel saint se vouer,
ne plus savoir à qui recourir.

vouer


Participe passé: voué
Gérondif: vouant

Indicatif présent
je voue
tu voues
il/elle voue
nous vouons
vous vouez
ils/elles vouent
Passé simple
je vouai
tu vouas
il/elle voua
nous vouâmes
vous vouâtes
ils/elles vouèrent
Imparfait
je vouais
tu vouais
il/elle vouait
nous vouions
vous vouiez
ils/elles vouaient
Futur
je vouerai
tu voueras
il/elle vouera
nous vouerons
vous vouerez
ils/elles voueront
Conditionnel présent
je vouerais
tu vouerais
il/elle vouerait
nous vouerions
vous voueriez
ils/elles voueraient
Subjonctif imparfait
je vouasse
tu vouasses
il/elle vouât
nous vouassions
vous vouassiez
ils/elles vouassent
Subjonctif présent
je voue
tu voues
il/elle voue
nous vouions
vous vouiez
ils/elles vouent
Impératif
voue (tu)
vouons (nous)
vouez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais voué
tu avais voué
il/elle avait voué
nous avions voué
vous aviez voué
ils/elles avaient voué
Futur antérieur
j'aurai voué
tu auras voué
il/elle aura voué
nous aurons voué
vous aurez voué
ils/elles auront voué
Passé composé
j'ai voué
tu as voué
il/elle a voué
nous avons voué
vous avez voué
ils/elles ont voué
Conditionnel passé
j'aurais voué
tu aurais voué
il/elle aurait voué
nous aurions voué
vous auriez voué
ils/elles auraient voué
Passé antérieur
j'eus voué
tu eus voué
il/elle eut voué
nous eûmes voué
vous eûtes voué
ils/elles eurent voué
Subjonctif passé
j'aie voué
tu aies voué
il/elle ait voué
nous ayons voué
vous ayez voué
ils/elles aient voué
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse voué
tu eusses voué
il/elle eût voué
nous eussions voué
vous eussiez voué
ils/elles eussent voué

VOUER

(vou-é) , je vouais, nous vouions, vous vouiez ; que je voue, que nous vouions, que vous vouiez v. a.
Promettre par vœu. Vouer un tableau à la Vierge.
Fais donc, et je te voue un temple magnifique Comme au restaurateur des affaires d'Afrique [MAIRET, Sophon. III, 3]
La Parque à filets d'or n'ourdira pas ma vie, Je ne dormirai point sous de riches lambris ; Mais voit-on que le somme en perde de son prix ?... Je lui voue au désert de nouveaux sacrifices [LA FONT., Fabl. XI, 4]
Le religieux, fidèle observateur de la pauvreté qu'il a vouée, s'en tient au pur nécessaire [BOURDAL., Pensées, Sur l'état relig. t. II, p. 495]
Absolument.
C'est selon cette loi [du vœu] qu'il est dit que Jephté égorgea sa propre fille, et il lui fit comme il avait voué [VOLT., Philos. déf. mil. Bolingbr. 21]
Particulièrement, consacrer à Dieu. Ses parents l'ont voué à Dieu.
Ce parricide [Jephté] qui ordonnait que tout ce qui serait voué serait massacré sans rémission [VOLT., Mél. hist. Un chrétien contre six juifs, 28]
On dit par extension, mais toujours par rapport à Dieu : Vouer sa fille à la Vierge. Vouer un enfant à saint François.
On l'assujettissait à tous les régimes [une malade], on la vouait à tous les saints, on la menait à tous les pèlerinages [RICCOBONI, Œuv. t. v, p. 187, dans POUGENS]
Vouer un enfant au blanc, le vouer à être toujours vêtu de blanc jusqu'à tel âge.
Fig. Promettre d'une manière particulière et avec une sorte de solennité.
Quand je lui vouai mon service, Faillis-je en mon élection ? [MALH., v, 23]
Je lui vouai dès lors une amitié sincère [RAC., Théb. II, 1]
Je t'ai voué mes jours, ils te sont consacrés [VOLT., Oreste, III, 8]
Ennemi déclaré de toutes les erreurs qui avilissent et dévorent l'espèce humaine, il [l'abbé de Saint-Pierre] avait voué à la religion musulmane une aversion particulière [D'ALEMB., Élog. l'ab. de St-P.]
Employer avec zèle, avec suite. Il a voué sa plume à la défense de la religion.
Se vouer, v. réfl. Se consacrer. Se vouer au service de Dieu. Absolument.
Stérilité régnait en mariage.... Encor bien que léans On se vouât pour obtenir enfants [LA FONT., Féronde.]
Fig. Ne savoir à quel saint se vouer, ne savoir à qui recourir, quel moyen employer.
Lélie : Las ! si de ton secours ta colère me prive, à quel saint me vouerai-je ? - Mascarille : Au grand diable d'enfer [MOL., l'Et. III, 12]
M. de Luxembourg a été deux jours sans manger ; il avait demandé plusieurs pères jésuites, on les lui a refusés ; il a demandé la Vie des saints, on la lui a donnée : il ne sait, comme vous voyez, à quel saint se vouer [SÉV., 31 janv. 1680]
On dit à peu près dans le même sens : se vouer à tous les saints.

SYNONYME

  • VOUER, CONSACRER. Pour vouer on emploie un vœu ; pour consacrer, des cérémonies.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Si cume il jurad al Segnor, vot voad al Deu de Jacob [, Liber psalm. p. 207]
    Par Mahomet, cui j'ai mon chief [ma tête] voé [, Bat. d'Aleschans, v. 5310]
    [Amour] Me fait chanter de la plus debonaire Qu'on puist au mont [monde] ne voer [désirer] ne trover [, Couci, II]
  • XIIIe s.
    Je veus.... ici.... vouer Un vœu que je tenrai.... [, Berte, XLIII]
    Cil Melions un [vœu] en voa, Que à grant mal li atorna [, Lai de Melion]
    Ceste amor, combien que profite, N'a los, ne blasme, ne merite ; Ne font à blasmer, n'à loer ; Nature les i fait voer [, la Rose, 5802]
    Je voil amer, comment qu'il aille, La rose où je me sui voés [, ib. 7251]
    Si comme quant il ont volenté d'entrer en religion ou de vouer casteé [chasteté] [BEAUMANOIR, XVIII, 21]
    Sitost comme il devinrent prophès en l'Eglise, et il se furent voué au service Nostre Seigneur, il renoncerent de fet à toutes les cozes temporex dehors lor eglises [ID., LVI, 1]
    Toutes ordres sont bonnes, bien gart chascuns la soue ; Chascuns fait grant proesce, s'il fait bien ce qu'il voue [J. DE MEUNG, Test. 1058]
  • XVe s.
    Thoison d'or, herault de l'ordre du duc, portant un faisant rosti moult noblement paré, le presenta au duc pour entremet, disant à tel present appartenoit de vouer. Le duc lui repondit que voirement c'estoit bien raison, et en presence de tous voua et promit à Dieu le pere, à Dieu le fils, et à Dieu le benoist Saint-Esprit, un seul en trois personnes, que.... il iroit à toute sa puissance où le grand Turc seroit, et le combattroit de son corps contre le sien [MONSTRELET, t. III, p. 56, dans LACURNE]
    Je voue à Dieu ; ils n'y demeureront pas [, Hist. d'Artus III, connest. de France, p. 787, dans LACURNE]
    Monseigneur du Bouschage et moy le vouasmes [Louis XI malade] à monseigneur sainct Claude.... incontinent la parolle lui revint [COMM., VI, 7]
  • XVIe s.
    Celui qui voue ce qui n'est point en sa puissance, ou qui repugne à sa vocation, est temeraire [CALV., Instit. 1009]
    C'est icy un livre de bonne foy, lecteur.... je l'ay voué [destiné] à la commodité particuliere de mes parents et amis [MONT., Au lect.]
    Vouant et promettant, si ceste esmeute et ce trouble se pouvoit doulcement appaiser, de faire edifier un temple de concorde [AMYOT, Cam. 72]
    Il choisit entre tous los anciens senateurs romains Q. Fabius Maximus, auquel il se voua et dedia du tout [ID., Caton, 7]
    Il a donné le gouvernement d'Irlande à un autre parent, qui luy est du tout voué [dévoué] [CARL., II, 3]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. vodar ; espagn. et portug. votar ; ital. votare ; du lat. votare (QUICHERAT, Addenda), dérivé de votum, vœu.

vouer

VOUER. v. tr. Promettre par voeu. Vouer un temple à Dieu. Vouer une lampe à la Vierge.

Il signifie, au figuré, Promettre d'une manière particulière. Vouer obéissance au pape. Vouer ses services à un prince. Vouer à quelqu'un le plus fidèle attachement. L'amitié que je lui ai vouée.

Il signifie, par extension, Consacrer à Dieu. Vouer un enfant à Dieu. Ses parents l'avaient voué à Dieu dès l'instant de sa naissance. Une fille qui a voué sa virginité à Dieu. Se vouer, se consacrer à Dieu, au service de Dieu.

Il signifie, par analogie, Mettre sous la protection spéciale d'un saint. Vouer sa fille à la Vierge. Vouer un enfant à saint François.

Vouer un enfant au blanc et au bleu, S'engager à ne lui faire porter, jusqu'à un âge déterminé, que du blanc et du bleu, couleurs de la Vierge.

Fig., et fam. Ne savoir à quel saint se vouer, Ne savoir à qui recourir, quel moyen employer pour sortir d'embarras. On dit à peu près dans le même sens : Se vouer à tous les saints.

VOUER signifie encore Dévouer, employer avec zèle, avec suite à un objet particulier. Il a voué sa plume à la vérité, à la défense de la religion.

vouer

Vouer, Vouere.

Vouer quelqu'un, et le donner au diable, Deuouere aliquem.

Voué, Votus.

Qui est voué, Votiuus.

vouer


VOUER, v. act. [Vou-é: 2eé fer. l'ou est long devant l'e muet: il voûe, ils voûent: au futur, cet e muet ne se fait pas sentir: il vouera, il vouerait: prononcez~, oû-ra, oû-rè, en 2 syll. l'ou est long.] 1°. Consacrer à Dieu: "ses parens l'avaient voué, ou il s'était voue à Dieu dès l'enfance; ou aux Saints, par raport à Dieu; vouer sa fille à la Ste. Vierge; son fils à St. François. — Se vouer au service des paûvres. = 2°. Promettre par voeu. "Il avait voué une lampe à la Ste. Vierge. = 3°. Promettre, consacrer d'une manière particulière, quoique non par voeu. "Vouer ses services à un Prince: Vouer à quelqu'un le plus fidèle atachement. = On dit, proverbialement: ne savoir à quel Saint se vouer, ne savoir comment se tirer d'une intrigue. Il est assez plaisant que J. J. Rousseau se soit servi de cette expression. Il dit, parlant des Ministres de Genève: "Acusés d'être Sociniens, ils s'assemblent, ils s'agitent, ils ne savent à quel Saint se vouer; et aprês force consultations, le tout aboutit à un amphigouri, où l'on ne dit ni oui, ni non.

Synonymes et Contraires

vouer

verbe vouer
1.  Employer son temps à.
2.  Désigner quelqu'un pour.

vouer (se)

verbe pronominal vouer (se)
Traductions

vouer

הקדיש (הפעיל), הִקְדִּישׁdedicate, devote, vowconsacrare, votare (vwe)
verbe transitif
1. consacrer vouer sa vie à la recherche
2. avoir tel sentiment pour qqn vouer une haine farouche à qqn
3. destiner qqch à une mauvaise fin un projet voué à l'échec

vouer

[vwe] vt
(= consacrer) vouer sa vie à [+ étude, cause] → to devote one's life to
vouer son temps à → to devote one's time to
(= avoir) vouer une haine tenace à qn → to declare undying hatred for sb
(RELIGION) vouer qch à [+ Dieu, saint] → to dedicate sth to