xylographie

xylographie

[ gzilɔgrafi ou ksilɔgrafi] n.f.
Impression de textes et d'illustrations au moyen de planches de bois gravées.

XYLOGRAPHIE

(ksi-lo-gra-fie) s. f.
Chez les anciens, écriture sur des tablettes de bois.
Art de graver sur bois. Art d'imprimer avec des caractères de bois, ou avec des planches de bois dans lesquelles sont taillées les lettres.
Nous regarderons comme des productions plus anciennes et de la xylographie et de la même ville de Harlem quelques livres sans figures, et surtout certains livres composés de textes et d'images [DAUNOU, Instit. Mém. sc. mor. et pol. t. IV, p. 469]
Quelques historiens qui ont parlé de cet ouvrage (Speculum salutis, conservé à l'hôtel de ville de Harlem), disent qu'il est imprimé en xylographie ; ce qui dénoterait tout au plus que Coster était tailleur [graveur] de bois [P. DUPONT, Hist. de l'imprimerie, p. 56, en note.]

ÉTYMOLOGIE

  • Ξυλογράφειν, écrire sur bois, de ξύλον, bois, et γράφειν, écrire.

xylographie

XYLOGRAPHIE. n. f. T. didactique. Art de graver sur bois.

Il se dit aussi de l'Art d'imprimer avec des caractères de bois, ou avec des planchettes de bois dans lesquelles sont taillées les lettres. La xylographie, qui a précédé l'imprimerie typographique, a surtout été en usage au quinzième siècle et au seizième.

Traductions

xylographie

תגליף עץ (ז)

xylographie

xylography

xylographie

Xylographie

xylographie

xylografie

xylographie

[gzilɔgʀafi] nf
(= technique) → xylography
(= image) → xylograph