zélé

zélé, e

adj. et n.
Plein de zèle : Une employée zélée
dévouée ; négligent : Un zélé défenseur de la justice

zèle

ZÈLE. n. m. Vive ardeur pour le maintien ou le succès de quelque chose, pour les intérêts de quelqu'un. Il se dit particulièrement en matière de religion. Zèle pour la gloire de Dieu, pour la foi, pour les choses saintes. Le zèle du salut des âmes. Le zèle du bien public. Zèle pour la patrie. Avoir beaucoup de zèle pour le service de l'État. Témoigner du zèle pour les intérêts de ses amis. Exciter, modérer le zèle de quelqu'un. Affecter du zèle, un grand zèle pour quelqu'un. Il est rempli de zèle. Je connais l'ardeur de son zèle. Zèle indiscret, inconsidéré.

Excès de zèle, Zèle intempestif, indiscret.

En termes de l'Écriture, Le zèle de la maison de Dieu le dévore, Il a un zèle extrême pour le service de Dieu.

Fam., Faire du zèle, Dépasser la mesure dans l'exécution d'un ordre, d'une mission. Trop de zèle. Pas de zèle!

zélé

ZÉLÉ, ÉE. adj. Qui a du zèle. Un zélé serviteur de Dieu. C'est un homme de bien et fort zélé. Un serviteur zélé. Il est zélé pour la foi, pour le service de sa patrie. Je ne vis jamais d'homme plus zélé pour ses amis. Cet employé est très zélé.

zele

Zele, m. acut. Vient du Grec xêlos, et signifie affection ardente à quel que chose, quelque fois emulation, mais le François en use plus restrain ctement que ni le Grec, ni le Latin, Zelus.

Qui ont zele, Qui rem saluam esse cupiunt. B.

Synonymes et Contraires
Traductions

zélé


zélée

ijverig, vlijtigzealousbeflissenαφοσιωμένοςрьяныйzelante (zele)
adjectif
qui s'applique à ce qu'il fait un employé zélé

zélé

[zele] adjzealous