zéro


Recherches associées à zéro: point zéro, zéro absolu

zéro

n.m. [ it. zero, contraction de zefiro, d'un mot ar. signif. « vide » ]
1. Signe numérique représentant une valeur nulle ; le chiffre, noté 0, qui représente ce nombre : Un nombre à plusieurs zéros.
2. Valeur, quantité, grandeur numérique nulle : Dix plus zéro égale dix. Son capital est réduit à zéro néant, 1. rien
3. Fam. Personne dont les capacités sont nulles : Ces élèves sont des zéros en anglais nullité
4. Point de départ de l'échelle de graduation d'un instrument de mesure : La température est tombée à zéro 0 °C
Avoir le moral à zéro,
aller très mal ; être déprimé.
Numéro zéro,
exemplaire d'un journal précédant le lancement du premier numéro pilote
Partir de zéro,
commencer en partant de rien avec ses seules capacités.
Réduire à zéro,
anéantir : Mes espoirs ont été réduits à zéro.
Repartir de zéro,
recommencer après un échec complet ; reprendre à la base l'examen de qqch.
Reprendre à zéro,
recommencer au début.
Zéro !,
Fam. indique un rejet total : Faire ses courses le samedi après-midi ? Zéro pour moi !
adj. num.
1. Aucun : Zéro faute. Inflation zéro.
2. Nul en valeur : Il est zéro heure minuit

ZÉRO

(zé-ro) s. m.
Terme d'arithmétique. Chiffre en forme d'O, qui de lui-même ne marque aucun nombre, mais qui, étant mis à la droite des autres, indique qu'ils prennent une valeur dix fois plus forte. Un 2 et trois zéros font deux mille [2000].
Le zéro n'est pas du même genre que les nombres, parce qu'étant multiplié, il ne peut les surpasser ; de sorte que c'est un véritable indivisible de nombre, comme l'indivisible est un véritable zéro d'étendue [PASC., Géom. 1]
Je ne veux pas qu'il y manque un zéro, je ne veux pas qu'il y manque rien.
Le logis sera magnifique ; je ne veux pas qu'il y manque un zéro : je le ferais plutôt abattre deux ou trois fois [LESAGE, Turcaret, III, 4]
Sa fortune est réduite à zéro, elle est réduite à rien, elle est complétement dissipée. Fig. Ajouter des zéros à un compte, l'amplifier, comme les zéros multiplient un nombre.
Combien un financier, pour être en équipage, De zéros criminels remplit-il une page? [BOURSAULT, Fabl. d'És. IV, 3]
Fig.
Toutes les fois que quelqu'un se met d'humeur à faire quelque conte, il ne manque jamais d'y ajouter quelques zéros de sa façon, pour en dire toujours plus qu'il n'y en a, et jamais moins [LESAGE, Guzm. d'Alf. I, 1]
Fig. Tout est zéro, rien ne vaut.
Rien n'est plus propre à me consoler des misères de cette vie, que de songer continuellement que tout est zéro [VOLT., Lett. Messance, 1777]
Fig. C'est un zéro, un vrai zéro, un zéro en chiffre, se dit d'un homme qui n'est d'aucune considération.
Ce chef de parti [Conti] était un zéro, qui ne multipliait que parce qu'il était prince du sang [RETZ, II, 217]
Et qui ne sert de rien à la chose publique, Ne vaut pas un zéro qui n'a rien devant soi [BOURSAULT, Lett. nouv. t. III, p. 393, dans POUGENS]
Ses ministres [du roi d'Angleterre] le regardaient comme un zéro [SAINT-SIMON, 486, 39]
Je vois l'Académie où vous êtes présente : Si je vous plais, mon sort est assez beau ; Nous aurons à nous deux de l'esprit pour quarante, Vous comme quatre, et moi comme zéro [BOUFFLERS, Madrigal]
(à une dame qui lui avait demandé pourquoi il n'était pas de l'Académie). Des grammairiens ont prétendu qu'il fallait dire non zéro en chiffre, mais zéro sans chiffre. Il est de fait qu'un zéro sans chiffre n'a aucune valeur, et que, mis avec des chiffres, un zéro les multiplie ; mais, dans cette locution, en chiffre signifie simplement dans la numération.
Point qui correspond à la température de la glace fondante dans le thermomètre de Réaumur et dans le thermomètre centigrade. Le thermomètre est descendu à zéro.
Si le rayonnement des astres donnait à tous les points de l'espace planétaire la température d'environ 40 degrés au-dessous de zéro [FOURIER, Instit. Mém. scienc. t. VII, p. 398]
Zéro absolu, terme imaginaire, fiction mathématique commode à employer dans la mise en opération et le calcul des problèmes de la thermodynamique. On suppose que, à - 272°, un gaz incoercible et parfait n'exerce plus de pression sur le vase qui le renferme, que par son propre poids ; sa force vive est nulle.
En général, point d'où l'on part pour compter les degrés. Fig.
Il y a des profondeurs où l'on approche du zéro de la vie animale, par exemple dans la Méditerranée, à environ 230 brasses [HUGARD, Manuel de géologie élém. de Lyell, t. I, p. 58]
Terme de musique. Signe qui, mis au-dessus d'une note, dans une partie d'instrument à cordes et à manche, indique que cette note doit être touchée à vide.

REMARQUE

  • Il faut dire deux zéro, deux un, deux quatre.... et non pas deux zéros, deux uns, deux quatres, Acad. Observ. sur Vaugel. p. 4, dans POUGENS. Cette décision n'a pas prévalu ; et avec raison on marque le pluriel par l's.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Se réduire au zéro [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Génev. zère ; espagn. cero ; ital. zero. L'ital. zero est une altération de zefiro, déjà constatée en italien dans l'ouvrage de Philippe Calender sur l'arithmétique, Florence, 1491. Zefiro est l'arabe cifron, nom du zéro, signifiant vide et zéro, et traduisant ainsi exactement le sanscrit cunya, qui a les deux mêmes sens. Zéro et chiffre sont le même mot ; il est curieux de constater ainsi deux formes se différenciant pour signifier des choses très différentes.

zéro

ZÉRO. n. m. Chiffre en forme d'O, qui, dénué de valeur par lui-même, donne une valeur dix fois plus grande aux chiffres placés à sa gauche. Un 1 suivi d'un zéro fait dix. Trois zéros après un quatre font quatre mille.

Fig. et fam., C'est un zéro, un vrai zéro, un zéro en chiffre se dit d'un Homme nul.

Sa fortune est réduite à zéro, Elle est réduite à rien, elle est entièrement dissipée.

ZÉRO sert aussi à marquer, dans le thermomètre de Réaumur et dans le thermomètre centigrade, la Température de la glace fondante. Le thermomètre est descendu à zéro, est à tant de degrés au-dessus, au-dessous de zéro.

zéro


ZÉRO, s. m. Nom doné au caractère d'Arithmétique, qui s'exprime par o. "On dit, en style familier, d'un homme qui n'est d'aucune considération, que c'est un zéro, un zéro en chifre.
   De l'esprit, du savoir, du sens, de la raison,
   ...Seigneur, tout cela mis en somme,
   Fait tout juste, en amour, zéro: je le sais bien.
       La Chaussée.

Synonymes et Contraires

zéro

nom masculin zéro
Familier. Personne incompétente.
cerveau, génie -familier: aigle, as, champion, crack -littéraire: lumière.
Traductions

zéro

Null, Nebbichzero, nought, null, naught, zilch, nothing, love, nilnul, nihil, nulpunt, geen (enkele)אפס (ז), נון (ז), אֶפֶסnulnullitat, zeronulanulμηδέν, μηδενικόnulocero, insignificancia, nonadanullهیچnollaअंडा, सिफ़रništica, nula, ništanullanolzeronullzero, niczero, nadazeroноль, нуль, нолевой, нулевой, ничтонулаnoll, nollasifurisıfır, صِفْر, صِفْرٌศูนย์số khôngнула (zeʀo)
nom masculin
1. nombre de valeur nulle mesurer zéro mètre dix gagner par deux buts à zéro
2. point de départ pour mesurer qqch Il fait cinq degrés au-dessous de zéro.
3. note la plus mauvaise Il a eu zéro à sa dictée.

zéro

[zeʀo] nm
(= température) → zero
au-dessous de zéro → below zero, below freezing
le zéro absolu → absolute zero
(= nombre) → zero, nought (Grande-Bretagne)
zéro virgule deux → nought point two, zero point two
(= rien) partir de zéro → to start from scratch
réduire à zéro → to reduce to nothing
(SPORT)nil
trois (buts) à zéro → 3 (goals to) nil
Ils ont gagné trois à zéro → They won three-nil.