zone

zone

n.f. [ lat. zona, ceinture, du gr. zônê ]
1. Étendue de terrain, espace d'une région, d'une ville, d'un pays définis par certaines caractéristiques : Une zone désertique. Une zone résidentielle, commerciale. Cette zone du jardin est très ensoleillée. Ne pas pénétrer, zone interdite.
2. (Précédé de l'art. déf.) Espace, à la limite d'une ville, caractérisé par la misère de son habitat.
3. Ce qui relève de l'activité, de l'influence de qqn, d'un groupe : Elle a restreint ses recherches à la zone purement médicale de cette découverte
domaine : La zone d'influence d'un politicien
4. En géographie, espace délimité approximativement par des parallèles et auquel correspond un grand type de climat : Les zones tropicales, tempérées, polaires.
Zone à urbaniser par priorité ou Z.U.P.,
zone conçue pour être urbanisée tout en prévenant la spéculation par l'usage du droit de préemption.
Zone d'aménagement concerté ou Z.A.C.,
zone d'une agglomération qui, après aménagement et équipement, est cédée à des utilisateurs privés ou publics.
Zone d'éducation prioritaire ou Z.E.P.,
aire géographique circonscrite, où l'action éducative est renforcée pour lutter contre l'échec scolaire.
Zone euro,
ensemble des dix-huit pays de l'Union européenne ayant adopté l'euro comme monnaie unique.
Zone franc,
ensemble de pays africains liés à la France par une coopération monétaire institutionnalisée.
Zone industrielle ou Z.I.,
zone située à la périphérie d'une agglomération et équipée en vue d'accueillir de nombreux établissements industriels.

ZONE

(zô-n') s. f.
Terme de géographie. Chacune des cinq grandes divisions du globe terrestre, que l'on conçoit séparées par des cercles parallèles à l'équateur. La surface de la terre est divisée en cinq zones : 1° deux zones glaciales, qui s'étendent des pôles jusqu'aux cercles polaires, à la distance de 23° 28', quantité égale à l'inclinaison de l'équateur sur l'écliptique ; pour tous les points de ces zones, le soleil reste, à certaines époques de l'année, sans se lever ou se coucher ; 2° une zone torride, qui s'étend jusqu'à 23° 28' de part et d'autre de l'équateur ; pour tous les points de cette zone, le soleil passe au zénith à certaines époques de l'année ; 3° deux zones tempérées, comprises entre la zone torride et les zones glaciales ; pour tous les points de ces zones, le soleil se lève et se couche chaque jour, sans jamais passer au zénith.
Le loup, qui, dans cette zone tempérée, est peut-être de tous les animaux le plus féroce, n'est pas, à beaucoup près, aussi terrible, aussi cruel que le tigre, la panthère, le lion de la zone torride, ou l'ours blanc, le loup cervier, l'hyène de la zone glacée [BUFF., Quadr. t. II, p. 4]
Parménidas divisa la terre en zones [BAILLY, Hist. astr. anc. p. 457]
Fig. Passer la zone torride, traverser un endroit où le soleil est brûlant et où il n'y a pas d'ombre.
Parties du ciel qui répondent aux divisions du globe terrestre appelées zones.
Région considérée par rapport à sa température.
L'Asie n'a point précisément de zone tempérée ; et les lieux situés dans un climat très froid y touchent immédiatement ceux qui sont dans un climat très chaud [MONTESQ., Esp. XVII, 3]
Terme de géométrie. Partie de la surface d'une sphère comprise entre deux plans parallèles.
Terme d'histoire naturelle. Bandes ou marques circulaires.
Son cou et sa poitrine ondés distinctement de zones noires et blanches [BUFF., Ois. t. XIII, p. 57]
Particulièrement. La partie visible des couches superposées dont certaines pierres, certains terrains sont formés. Dans l'onyx on voit plusieurs zones. Des zones concentriques.
Terme de physique. Zone lumineuse, phénomène qui accompagne l'aurore boréale, et qui consiste en une sorte d'arc-en-ciel étroit et souvent irrégulier.
Il se dit d'un espace plus ou moins étendu que l'on compare à une bande, à une zone.
Daniel Bernoulli nous a donné un savant mémoire où il cherche par quelle raison les orbites des planètes sont renfermées dans une très petite zone parallèle à l'écliptique, et qui n'est que la dix-septième partie de la sphère [D'ALEMB., Œuv. t. IV, p. 307]
On sait que dans cette vaste partie du grand océan équatorial il existe une zone de 12 à 14 degrés environ du nord au sud, et de 140 degrés de l'est à l'ouest, parsemée d'îles, qui sont sur le globe terrestre ce qu'est la voie lactée dans le ciel [LAPÉROUSE, Voy. t. III, p. 169, dans POUGENS]
Quand on eut reconnu que la lune et les autres planètes ne sortaient jamais d'une zone assez étroite que les Grecs ont nommée le zodiaque [BAILLY, Hist. astr. anc. p. 475]
Les taches du soleil sont presque toujours comprises dans une zone de sa surface dont la largeur, mesurée sur un méridien solaire, ne s'étend pas au delà de 34 degrés, de chaque côté de son équateur [LAPLACE, Exp. 1, 2]
Terme de marine. Zone des vents alizés, des vents variables, etc., la partie du globe où ces vents règnent habituellement.
Il me paraît qu'on pourrait diviser les vents par zones [BUFF., Hist. nat. preuv. th. terr. t. II, p. 244]
Terme de géologie. Zone houillère, certain nombre de bassins houillers qui se rattachent les uns aux autres dans une direction à peu près constante.
Terme de ponts et chaussées. Zone des frontières, espace plus ou moins étendu, le long des frontières de terre et de mer, sur lequel les travaux publics de routes et de canaux doivent être soumis au contrôle d'une commission mixte. Zone des servitudes militaires, espace limité en dehors et en dedans des fortifications des places de guerre, sur lequel il est défendu de bâtir ou de modifier le relief du sol. Zone militaire, terrain compris dans les fortifications des places de guerre, et appartenant à l'État.
Terme d'administration. Se dit d'une certaine étendue de pays soumis à des droits de douane plus ou moins forts que dans telle autre portion du même État. On s'en sert d'une manière analogue dans l'administration des postes.
10° Terme d'anatomie. Zone tendineuse, cercle blanchâtre que l'on observe au pourtour de l'orifice auriculo-ventriculaire du côté droit du cœur. Zone transparente, la membrane vitelline. Terme de chirurgie. Zone dangereuse, région qui, ayant la région claviculaire pour centre, s'étend à 14 ou 18 centimètres sur le cou, le bras et la poitrine, et fait courir le danger d'introduction de l'air dans les veines lorsqu'on les ouvre pendant les opérations chirurgicales.
11° Terme de marine peu usité. Vide qui se trouve entre deux cordages, lorsqu'ils sont roulés sur un cylindre.
12° Fig. et par assimilation. Les diverses classes de la société.
Chacun, en régalant ses amis, s'est efforcé de leur offrir ce qu'il avait remarqué de meilleur dans les zones supérieures [BRILLAT-SAVARIN, Physiologie du goût, méditation XXVII]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    L'espere [la sphère] du ciel est divisée en v parties par les IV mendres [moindres] cercles, et ces parties sont appelées zones [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
  • XVe s.
    Je leur donrray, n'en doubtez mie, Pour douce odeur grant punesie ; Pour la belle zone [ceinture] averont Or funicle et s'en couverront [E. DESCH., Poésies mss. f° 532]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. esp. et ital. zona ; du lat. zona, qui est le grec ζώνη, ceinture, de ζώννυμι, ceindre, sanscr. junāmi, joindre, lier, de la racine ju.

zone

ZONE. n. f. T. de Géométrie. Portion de la surface d'une sphère comprise entre deux plans parallèles.

En termes de Géographie, il se dit de Chacune des cinq grandes divisions du globe terrestre, que l'on conçoit séparées par des cercles parallèles à l'équateur. Zone torride, Celle du milieu, qui est comprise entre les deux tropiques. Zones tempérées, Celles qui sont limitées par les tropiques et les cercles polaires. Zones glaciales, Celles que renferment les cercles polaires.

ZONE se dit, par analogie, d'une Certaine étendue de terrain, de pays qui se distingue par un caractère particulier. Zone houillère. La zone des armées.

Zone des servitudes militaires ou Zone militaire, Espace limité autour des fortifications, sur lequel il est interdit de bâtir et de faire des terrassements. On appelle absolument La zone, Les quartiers qui se trouvent hors Paris au voisinage immédiat des anciennes fortifications.

ZONE se dit, en termes didactiques, de Bandes ou marques circulaires.

Il désigne spécialement, en termes de Géologie, la Partie visible des couches superposées dont certains terrains, certaines pierres sont formées. Dans l'onyx on voit plusieurs zones. Des zones concentriques.

zone

Zone, Zona.

zône


ZôNE, s. f. Une des cinq parties du Glôbe, qui sont entre les pôles. "La Zône torride: les deux zônes tempérées. "Les deux zônes glaciales. = Figurément, style fam. Pâsser la zône torride: traverser un endroit où il y a un soleil fort brûlant, et où il n'y a aucune ombre.

Synonymes et Contraires

zone

nom féminin zone
Étendue de terrain.
Traductions

zone

Zone, areal, Bereich, Flächezone, belt, area, espace, zonozone, gebied, singel, (armoedige) voorsteden (van Parijs), gordelאזור (ז), גזרה (נ), מקוף (ז), מתחם (ז), תחום (ז), אֵזוֹר, מִתְחָםárea, zonazona, areaζώνη, περιοχήпояс, зона, территорияمِنْطَقَةoblast, zónaområde, zonealue, vyöhykepodručje, zona地域, 地帯구역, 지대område, soneobszar, strefaárea, zonaområde, zonโซน แถบ เขต, บริเวณalan, bölgekhu vực, vùng区域, 地带 (zon)
nom féminin
partie d'un espace zone industrielle zone fumeurs

zone

[zon] nf
(= lieu) → zone, area
(INFORMATIQUE)field
(quartiers défavorisés) la zone → the slum belt
(= désordre) c'est la zone! → it's a pit in here!
(autre locution) de seconde zone → second-rate
zone bleue nfrestricted parking area
zone d'action nf (MILITAIRE)sphere of activity
zone de libre-échange [libʀeʃɑ̃ʒ] nffree-trade area
zone d'extension nfurban development area
zone d'urbanisation nfurban development area
zone franche nffree zone
zone industrielle nfindustrial estate
zone pavillonnaire [pavijɔnɛʀ] nfsuburban area
zone piétonne nfpedestrian precinct