ânesse

ânesse

n.f.
Femelle de l'âne.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

ÂNESSE

(â-nè-s') s. f.
La femelle de l'âne.

SYNONYME

  • ANESSE, BOURRIQUE. L'ânesse est la femelle de l'âne. La bourrique est l'ânesse considérée comme bête de charge. On dit du lait d'ânesse, et non du lait de bourrique.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Cil qui fist ciel, terre et mer, Et qui l'asnesse fist parler [WACE, Vierge Marie, p. 52]
    Et cinq cens jous de boes et cinq cens ahnesses [, Job. 495]
  • XIIIe s.
    Car ce content nostre voisin, Que une anesse parla ja, Que un prophete chevaucha [, Ren. 209]
    Renart, qui set de fauve anesse Et de mainte fauve promesse, Respondi que bien li feroit Et qu'à la cort o lui iroit [, ib. 13737]
    Hai ! fist-il, gentil barnesse, Car fust or si loiax m'asnesse Et chien et leu et autres bestes, Et totes fames com vos estes.... [, ib. 9838]
  • XVe s.
    Je suy une grant pecheresse, Plus vile qu'une vieille asnesse [, Mir. de Ste Genev.]

ÉTYMOLOGIE

  • Âne.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

ânesse

ÂNESSE. n. f. Femelle de l'âne. Lait d'ânesse.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

ânesse


ÂNESSE, s. f. [1re lon. 2e è moy. 3e e muet ânèce.] La femelle d'un âne. Lait d'ânesse. — Âne et ânerie se disent le 1er au propre et au figuré, le 2d. seulement au figuré: Ânesse ne se dit qu'au propre. On ne dit point d'une femme stupide et ignorante qu'elle est une ânesse, comme on dit d'un homme que c'est un âne.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

ânesse

jenny‐ass, she‐ass, jenny-ass, she-ass

ânesse

ezelin

ânesse

azenino

ânesse

asella

ânesse

åsninna

ânesse

burra

ânesse

asina

ânesse

Esel

ânesse

задник

ânesse

ânesse

ânesse

aasi

ânesse

[ɑnɛs] nf → she-ass
du lait d'ânesse → ass's milk
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005