ébahi, ie


Recherches associées à ébahi, ie: ébahir, ébahis, ébaubi

ÉBAHI, IE

(é-ba-i, ie) part. passé de ébahir
Jeté dans un grand étonnement.
Mais toi qui tiens nos sens et nos yeux ébahis [MAIRET, Soliman, III, 9]
Et si de tant d'amour tu peux être ébahie [CORN., Poly. III, 2]
Prêchez, patrocinez jusqu'à la Pentecôte, Vous serez ébahi, quand vous serez au bout, Que vous ne m'aurez rien persuadé du tout [MOL., Éc. des femmes, I, 1]
Vous serez ébahi que vos juges auront été sollicités contre vous [ID., Scapin, II, 8]
Pierrots et paillasses Charment sur les places Le peuple ébahi [BÉRANG., Cocag.]

SYNONYME

  • ÉBAHI, ÉBAUBI. L'ébahi est celui à qui l'étonnement fait ouvrir la bouche ; l'ébaubi, celui que l'étonnement fait balbutier.