écaché, ée

ÉCACHÉ, ÉE

(é-ka-ché, chée) part. passé.
Écrasé en aplatissant. Des noix écachées.
Ragotin.... poussant la porte de l'autre côté, la fit donner si rudement contre le visage de la pauvre dame qu'elle en eut le nez écaché [SCARRON, Rom. com. II, 10]
Nez écaché, nez camus et aplati.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877